Comment Microsoft veut concurrencer les Play Store et App Store

 

Microsoft continue d'avancer dans l'objectif de proposer une boutique d'applications sur smartphones.

Source : Microsoft

En début d’année, on apprenait au détour d’une interview que Microsoft souhaitait lancer une boutique d’applications sur smartphone. Celle-ci serait essentiellement tournée vers le jeu, au point de devenir « le Steam du mobile » et, pour cela, Microsoft a besoin de soutien de la part d’autres éditeurs.

Microsoft cherche des partenaires

Phil Spencer, responsable de la division Xbox, est revenu sur le sujet lors d’une interview accordée à Bloomberg à la convention CCXP, au Brésil. Il y indique que Microsoft cherche actuellement des partenaires « qui aimeraient également avoir plus de choix en matière de monétisation sur téléphone ».

Rappelons qu’Apple et Google s’octroient 15 à 30 % de taxe sur les ventes ayant lieu sur leurs boutiques d’applications, chacune étant hégémonique sur leur système respectif. C’est cette même « taxe » qui a mené Tim Sweeney, fondateur d’Epic Games (Fortnite) à partir en guerre contre les deux géants. Epic serait donc un bon candidat pour s’associer à Microsoft dans cette alternative.

De gros enjeux

Pour Phil Spencer, le mobile est un enjeu de taille. Si Microsoft a déboursé près de 69 milliards de dollars pour racheter Activision-Blizzard-King, ce n’est pas tant pour les licences fortes comme Call of Duty sur consoles et PC que pour le portefeuille de jeux mobiles de l’éditeur. On pense notamment à Candy Crush Saga et Call of Duty Mobile. De véritables planches à imprimer des billets.

De plus, le mobile prend une place toute particulière avec l’avènement du cloud gaming. Le mettre en avant dans une boutique dédiée aurait tout son sens. Avec cela, Phil Spencer compte bien rendre la marque Xbox pertinente « non seulement aujourd’hui, mais pour les 10 ou 20 prochaines années ».

D’autres s’y sont cassé les dents

Ce Xbox Store (ou quel que soit son nom) pourrait arriver prochainement. Phil Spencer indique qu’il ne devrait pas attendre « plusieurs années », ce sera « plus tôt que ça ». Pourtant, des boutiques tierces, il en existe, tout du moins sur Android, mais aucune n’a la force que peut avoir le Google Play Store. On peut par exemple citer l’Amazon Appstore qui n’a jamais réellement décollé ; il est très difficile de changer les habitudes de consommation à grande échelle. Par ailleurs, Microsoft n’a pas un historique particulièrement glorieux avec les boutiques d’applications puisque même le Windows Store est très peu utilisé sur son propre système.

Pourtant, c’est le bon moment pour tenter l’aventure. Avec le DMA (Digital Market Act) ratifié dans l’Union européenne, Apple va également devoir ouvrir ses portes aux boutiques tierces. Avec la fin de ce monopole, Microsoft possède une fenêtre de tir pour faire parler de sa nouvelle boutique.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.