xCloud : la Xbox Scarlett prendra la place de la Xbox One S dans les data centers

 

Les serveurs de xCloud sont pensés pour évoluer. Avec la sortie de la Xbox Scarlett, le cloud gaming de Microsoft devrait s'aligner sur la puissance de la nouvelle console.

La guerre du cloud gaming est lancée. PlayStation Now, GeForce Now, Shadow (cloud computing) et maintenant Google Stadia et xCloud sont autant d’offres qui vont tenter de remplacer nos consoles, voire nos PC pour offrir une nouvelle expérience de jeu.

Pour y arriver, plusieurs arguments seront scrutés avec attention par les joueurs, que ce soit le prix, la stabilité des serveurs ou encore la qualité du rendu des jeux. Pour ce dernier point, l’évolutivité des solutions permettra de changer régulièrement la donne et Microsoft l’a bien compris en promettant d’ores et déjà une évolution de ses serveurs avec l’arrivée de la Xbox Scarlett.

De Xbox One S à Xbox Scarlett

Actuellement en bêta, xCloud est aujourd’hui hébergé dans les data centers de Microsoft. Les serveurs utilisés en revanche sont particulièrement pensés pour le jeu puisque la firme de Redmond a expliqué avoir démonté des Xbox One S pour s’en servir comme unité de calculs graphiques dans des racks dédiés.

Ainsi, le service repose actuellement sur cette architecture vieillissante, mais il ne s’arrêtera bien évidemment pas là. Comme on pouvait s’y attendre, Microsoft a confirmé à Stevivor que xCloud s’alignera sur les performances de la Xbox Scarlett, la future console à venir en 2020.

Voici ce qu’a affirmé Kareem Choudhry, vice-président de Microsoft chargé du cloud gaming :

Nous avons conçu [Project] Scarlett en gardant le cloud à l’esprit, et au moment où notre famille de consoles évoluera avec cette nouvelle génération, le cloud évoluera avec elle.

Différence entre rendu et flux vidéo

Deux points seront importants pour flatter la rétine des joueurs : la qualité du rendu des jeux et la qualité du flux. On l’a vu avec Stadia, la différence n’est pas évidente pour certains, et pourtant elle est de taille.

Avec le cloud gaming, les jeux sont exécutés sur des machines dédiées dans les data centers, et le flux vidéo et ensuite envoyé sur l’appareil de l’utilisateur. Ainsi, un jeu ayant un rendu 720p, voire moins, peut très bien être envoyé sous forme d’un flux vidéo 4K. Une astuce qui peut faire illusion dans certains cas, mais qui ne bernerait évidemment pas les joueurs les plus exigeants.

Pour obtenir le meilleur rendu possible, les différents acteurs devront donc faire évoluer leurs configurations, comme Shadow l’a fait par exemple avec ses nouvelles offres, et comme Microsoft le fera en remplaçant ses Xbox One S modifiées… par des Scarlett modifiées.

Cette nouvelle guerre des « consoles dématérialisées » s’annonce d’ores et déjà palpitante.

Xbox Game Streaming : on a joué à Gears 5 sur Android grâce à xCloud

Les derniers articles