ColorOS 12 (Android 12) : ce que Google pourrait apprendre d’Oppo

En alpha !

 

Voici un petit retour d'expérience sur la version alpha de l'interface ColorOS 12 d'Oppo basée sur Android 12. Une fonction de personnalisations est particulièrement chouette, mais des bugs restent évidemment à corriger.

L'Oppo Find X3 Pro avec le logo ColorOS 12

L’Oppo Find X3 Pro avec le logo ColorOS 12 (Android 12) // Source : Montage d’une photo d’Arnaud Gelineau – Frandroid

ColorOS 12 est la mise à jour de l’interface d’Oppo vers Android 12. Présentée officiellement par la marque il y a peu, cette nouvelle expérience logicielle apporte plusieurs optimisations. On nous promet ainsi de meilleures performances, une efficacité énergétique renforcée, une meilleure gestion de la confidentialité, un design mieux soigné, etc.

J’ai eu l’OPPOrtunité (haha, jeu de mots) de tester la version alpha de ColorOS 12 sur l’Oppo Find X3 Pro et il y a une fonction qui me plaît particulièrement et dont Google pourrait s’inspirer pour l’intégrer sur ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Aujourd’hui, nous allons parler de personnalisations.

ColorOS : une histoire de personnalisations

Il faut savoir que ColorOS, ces dernières années, s’est particulièrement démarquée par ses nombreuses fonctionnalités de personnalisations. C’était d’ailleurs l’une des grandes forces de l’Oppo Find X3 Pro à sa sortie : si vous n’aimez pas le look de votre interface, vous pouviez presque tout changer (aspect, taille et formes des icônes, couleurs d’accentuation…) avec une granularité bienvenue.

En passant sur Android 12, ColorOS 12 pousse cette qualité encore plus loin en ajustant à sa sauce la meilleure fonctionnalité de Material You. En effet, les nouvelles lignes directrices initiées par Google en termes de design misent à fond sur l’harmonisation des teintes entre le fond d’écran et les couleurs du système.

L'interface ColorOS 12 d'Oppo

L’interface ColorOS 12 d’Oppo basée sur Android 12 // Source : Oppo

Cependant, sur les Pixel, cette option est en grande partie automatique et gérée par les impressionnants algorithmes de Google (l’utilisateur a seulement le choix entre trois groupes de couleurs depuis les paramètres). C’est vraiment très bien, mais la solution d’Oppo est aussi très intéressante et laisse plus de liberté encore.

La bonne idée de ColorOS 12

Dans l’onglet Personnalisations se trouve une rubrique Couleurs qui, avec ColorOS 12, accueille une nouvelle fonction baptisée sobrement : « Sélection de couleur de fond d’écran ». Celle-ci est toute simple dans l’usage et c’est ce avec quoi je me suis le plus amusé.

Avec cette option, le système analyse votre fond d’écran et repère plusieurs couleurs qu’il met en exergue avec des pastilles. Cliquez sur celle qui vous convient et pouf, les couleurs d’accentuation du système s’harmonisent aussitôt.

Par ailleurs, ce que j’ai pris pour une sorte de bug au début s’est avéré plutôt chouette. Je m’explique. À chaque fois que vous allez lancer cette fonction, votre fond d’écran va être passé un peigne fin pour qu’une petite poignée de couleurs en ressortent. Or, ce ne sont jamais les mêmes teintes qui sont retenues. Au début, je trouvais cela un peu dommage, mais finalement ce sont autant de possibilités qui s’offrent à moi dès que je me lasse d’une couleur ou que j’ai envie d’en tester une nouvelle.

C’est comme un jeu de hasard finalement. Aussi, une même couleur finit souvent par être reproposée, donc pas trop de frustration si vous en avez laissé passer une à un moment ou un autre. Encore mieux : ColorOS 12 laisse l’utilisateur faire glisser son doigt sur l’écran si les teintes repérées par le système ne sont pas exactement celles qu’il veut.

Ainsi, il peut aller choisir avec précision la nuance qui lui sied le plus.

Bref, ce ne sont là que des élucubrations d’ordre purement esthétiques. Mine de rien, c’est un sujet important. Le smartphone étant le compagnon quotidien de la majorité d’entre nous, un peu de personnalisation permet à la fois de se démarquer et d’égayer un peu l’expérience utilisateur. Notez que One UI 4 de Samsung propose quelque chose de similaire. Il serait intéressant de voir les développeurs de Google fournir une solution similaire directement sur Android.

Au-delà de ça, il n’y a pas de changements drastiques sur ColorOS 12. On apprécie tout de même l’apparition du power menu de Google sur le Find X3 Pro. Celui-ci était cependant déjà présent sur l’Oppo Reno 6 encore sous Android 11 — sans doute par le biais d’une mise à jour mineure de la mouture précédente de l’interface. Un choix d’autant plus intéressant que les Pixel 6 et Pixel 6 Pro n’intègrent plus le Power menu sur leur version d’Android 12.

Côté performances ou batterie, mon usage au quotidien ne m’a pas encore permis de dégager de conclusions pertinentes. En revanche, j’ai quelques bugs à signaler.

Les bugs de la version alpha

C’est le propre d’une version alpha d’avoir encore quelques bugs. Et pour être tout à fait honnête, celle d’Oppo en recèle encore un nombre important. Exemple : mettre en pause une vidéo YouTube est très enquiquinant. J’appuie sur pause, la vidéo se relance quelques secondes après, je rappuie et rebelote. Ce n’est qu’au troisième appui que je suis enfin tranquille.

Ce n’est pas tout. Mon journal d’appel ne se met pas à jour tant que je n’ai pas redémarré le smartphone, l’affichage des photos dans la galerie bug occasionnellement, la prise de photo n’est pas toujours instantanée et l’appareil refuse parfois de se connecter à des réseaux Wi-Fi pourtant parfaitement fonctionnels (à la maison comme au bureau).

Un article Frandroid lu sur l'Oppo Find X3 Pro

Un article Frandroid lu sur l’Oppo Find X3 Pro // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Enfin, le pire des bugs : le freeze complet et intempestif suivi du redémarrage automatique du smartphone. Cela m’est arrivé deux fois. La première sans que je sache pourquoi. Le Find X3 Pro ne répondait plus du tout à mes actions sur l’écran ou sur les touches physiques avant de se relancer.

La seconde fois est intervenue juste après que je change de source audio lors d’un appel en cours pour passer de mes écouteurs sans fil au haut-parleur du smartphone. Retour à l’écran d’accueil et absence de réaction à l’ensemble de mes actions… puis redémarrage.

Patience, patience…

La morale de cette histoire n’est évidemment pas que ColorOS 12 est une interface pleine de problèmes, mais plutôt de rappeler qu’il est toujours difficile de juger une alpha. À tous les utilisateurs et utilisatrices de smartphones Oppo, notamment celles et ceux qui m’ont sollicité sur la question, je conseillerai simplement d’attendre patiemment la version stable de la mise à jour.

Sur le Find X3 Pro, le déploiement commence en décembre 2021, puis beaucoup d’appareils de la marque suivront en 2022.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles