Ce smartphone Android copie Dynamic Island et va sortir en France

 

Realme a annoncé la sortie prochaine du Realme C55 en France : un nouveau smartphone d'entrée de gamme, mais qui a une particularité, pour le moins surprenante. À la manière des iPhone 14 Pro, ce modèle intègre son Dynamic Island à lui. Un mode appelé « Mini Capsule » qui reprend le concept d'Apple... en moins bien.

Le Realme C55 // Source : Cold Mercury sur le forum Realme

Mise à jour du 3 mai 2023 à 15h40 :

Malgré une absence totale de communication de la part de Realme en France depuis plusieurs mois, la marque revient apparemment sur le marché. Elle a annoncé le lancement du Realme C55 en France. Le communiqué de presse de la marque indique que ce modèle sera équipé d’un capteur principal de 64 Mpx, de 16 Go de RAM ainsi que de 256 Go de stockage. Il fonctionnera sous Android 13 et sera disponible à partir du 9 mai. Pour le moment, aucun prix d’achat n’a été avancé par Realme.


Article original du 8 mars 2023 : 

En septembre dernier, Apple sortait ses iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max. Les meilleurs iPhone jamais conçus ont une particularité : une pilule au milieu de l’écran faisant ainsi disparaître l’encoche. On a toujours Face ID et ses capteurs ainsi que le capteur photo selfie, mais pour mieux faire passer la pilule (vous l’avez ?), Apple a enrobé tout cela à coup de fonctions d’interface. Dynamic Island permet d’afficher des informations autour de la pilule, comme les détails d’un match de sport en direct, etc.

Ce smartphone Realme copie le Dynamic Island d’Apple

Comme le média IT House le rapporte, le PDG de Realme Europe Francis Wong a confirmé ce mercredi 8 mars sur Twitter l’arrivée prochaine du Realme C55 en Europe. Le problème avec ce smartphone qui veut intégrer son « Mini Capsule », c’est tout d’abord son écran. Il s’agit d’une dalle FHD+ avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, mais surtout, il s’agit d’un écran LCD. Le souci, c’est que les pixels noirs sont allumés, contrairement à l’Oled qu’on trouve sur les iPhone 14 Pro. Ces derniers offrent une pilule qui peut se confondre avec un affichage noir grâce à un contraste quasiment infini. De quoi confondre un élément matériel avec un élément d’interface. Ce ne sera pas le cas sur le Realme C55, puisque l’impression de l’agrandissement de cette pilule sera probablement moindre.

Pour autant, le plus grand défi de Realme, si la marque veut imposer sa patte avec Mini Capsule, il est logiciel. C’est davantage l’utilité de sa fonction que son intégration qui est importante. Et pour le moment, les premiers visuels peuvent laisser à désirer. Par exemple, on peut afficher le pourcentage de batterie sur le côté : c’est bien, mais on peut déjà faire ça depuis des années dans la barre d’état sur nos smartphones Android, via un simple réglage dans les paramètres. Aussi, on peut voir que le nom de la technologie de charge de Realme s’affiche, à savoir SuperVOOC. Là non plus, ça n’a pas grand intérêt.

Sur le visuel ci-dessus partagé par Realme sur Twitter, on se rend compte aussi que l’affichage de « SuperVOOC » laisse apparemment moins de place aux notifications. D’ailleurs, l’affichage de la charge est a priori l’une des seules fonctions offertes par ce qui est appelé Mini Capsule, comme l’a indiqué le média Technology Edge, toujours sur Twitter :

D’autres informations affichées sont annoncées sur la page de vente indienne du Realme C55, « telles que l’état de charge du téléphone, l’avertissement de batterie faible, l’utilisation des données, les pas et la distance de marche de la journée. » Par ailleurs, l’utilisation des données et l’affichage des pas ne sera disponible que via une mise à jour OTA ultérieure sur ce smartphone Realme.

Pourquoi un Dynamic Island sur Android est une mauvaise idée

Le premier obstacle face à la mise en place d’une telle manière de mieux intégrer les poinçons sur nos smartphones Android, c’est que personne n’a recours à un Dynamic Island, sauf Realme avec son C55. Pour le moment, Android ne prévoit pas de telle fonction avec Android 14. C’est donc (pour l’instant) aux constructeurs de l’intégrer dans leurs interfaces, ce qui leur rajoute du travail de développement. Certains tests existent déjà, comme une extension pour MIUI dégainée quelques jours après la conférence d’Apple.

La copie de Dynamic Island sur Xiaomi MIUI

Cela veut aussi dire qu’il n’existe pas de standard pour un Dynamic Island sur Android : si l’on veut avoir de la compatibilité avec les applications, ce sera aux développeurs de ces dernières de s’en charger, et ce, sur chaque interface. Les chances de voir cela émerger sont de ce fait très faibles. La force d’Apple, c’est de proposer, via les Live Activites, une API aux développeurs, qui peuvent faire fonctionner leurs applications avec.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.

Les derniers articles