Samsung se dit capable de créer des smartphones qui se plient en trois, voire plus

Pli aucune limite

 

Avec le Galaxy Z Flip, Samsung propose son deuxième smartphone pliant. Si ce modèle inaugure un nouveau format, le coréen se dit capable de repousser les limites en créant des terminaux qui se plient encore plus.

Crédits : Let’s Go Digital

Crédits : Let’s Go Digital

Comme chaque année, Samsung lançait ce mardi sa nouvelle gamme de smartphones premium. Si les Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra se révèlent prometteurs, la véritable star de l’événement était sans aucun doute le Galaxy Z Flip. Avec ce smartphone pliant, Samsung inaugure un nouveau format (bien différent du Galaxy Fold) rappelant nos téléphones à clapet d’antan. Il rejoint ainsi Motorola qui annonçait fin 2019 un reboot de son RAZR.

Si ce nouveau format permet à Samsung d’illustrer les possibilités offertes par les écrans pliables, le coréen se dit capable d’aller plus loin. Lors de la conférence de presse suivant l’Unpacked, Roh Tae-moon, chef de la division mobile, a déclaré :

Techniquement, nous sommes capables de créer des téléphones qui se plient encore plus, mais le plus important n’est pas la technologie en elle-même, mais ce qu’elle peut apporter aux consommateurs.

Par « se plier encore plus » comprenez se plier en plusieurs parties. Ainsi, si Samsung propose des modèles qui se plient en deux, il serait déjà en mesure de développer des smartphones qui se plient en trois (voire quatre, soyons fous). Une idée déjà imaginée par Xiaomi qui avait montré l’an dernier son propre concept de smartphone pliable.

D’ailleurs, de récents brevets publiés par Let’s Go Digital confirment cette possibilité. On pouvait y découvrir un smartphone pouvant se plier plusieurs fois transformant ainsi une grande tablette en smartphone. Reste que la question des usages passe aussi par le logiciel et les applications. Et sur ce point il reste du chemin à parcourir reconnaît Roh-Tae moon :

Il est également important de disposer d’un écosystème fournissant un contenu et des services adaptés avant de lancer davantage de variantes. Nous pouvons lancer de nouveaux téléphones pliables à un moment opportun, lorsqu’il y aura suffisamment de services disponibles sur ces téléphones et une valeur ajoutée pour les consommateurs.

Samsung souligne donc un point important dans le développement d’un produit : être capable ne rime pas avec lancement imminent. Ainsi, Roh rappelle qu’il a fallu six ou sept ans à Samsung pour développer le Galaxy Fold, et trois ans pour lancer le Galaxy Z Flip.

Les derniers articles