Fraîchement officialisée, la Ford Mustang Mach-E marche sur les plates-bandes de la Tesla Model Y. Deux SUV aux lignes esthétiques différentes, mais aux grilles tarifaires relativement proches. L’occasion de comparer ce binôme prochainement catapulté sur le marché.

Si Elon Musk semblait ravi à l’idée de découvrir la Ford Mustang Mach-E — le tout premier SUV électrique de la marque–, le célèbre homme d’affaires pourrait rapidement déchanter au moment où sa Tesla Model Y devra l’affronter en première ligne. Les deux voitures ont de sérieux atouts dans leur poche pour mettre des bâtons dans les roues de l’autre. De son design à ses performances en passant par son prix. Let’s fight.

Design

Comme toujours, le look d’une automobile n’a pas vocation à plaire au plus commun des mortels. « Les goûts et les couleurs », comme dirait l’expression. Mais force est de constater que les équipes de Ford sont parvenues à transposer la philosophie esthétique d’une Mustang sur un SUV zéro émission.

La forme de la calandre — bien que celle-ci soit remplie et non grillagée — et le long capot qui l’épaule sont les premiers éléments marquants à retenir. Sans oublier la signature lumineuse arrière à trois bandes typiques de la Mustang. Ajoutez à ça des lignes fuyantes, le tout sur un format de véhicule de type SUV familial, et vous obtenez la Mach-E dans toute sa splendeur.

La Model Y, elle, arbore un capot plus bombé, une ligne de toit moins arquée que sa concurrente américaine et un toit entièrement panoramique. Globalement, ce produit propose un look un poil moins agressif et légèrement plus lisse, qui plaira, au non, aux utilisateurs. Mais surtout, la Model Y dispose d’un avantage non négligeable : une option sept places pour les familles nombreuses, absente de l’offre adverse.

Intérieur

À l’heure du tout numérique, Ford n’a pas longtemps hésité à piocher quelques idées chez son futur meilleur ennemi Tesla. À l’image de cet écran tactile de 15,5 pouces placé verticalement entre le conducteur et le passager avant, accompagné d’une autre dalle de 10,4 pouces en guise d’instrumentation de bord. Le tout dans un style très épuré qui nous rappelle forcément les voitures d’Elon Musk.

La Model Y reprend logiquement les codes visuels de ses cousines, caractérisés par un habitacle toujours aussi minimaliste. D’ailleurs, les boutons de contrôle intégrés au volant se veulent moins nombreux que sur celui de la Mach-E. L’écran de 15 pouces est quant à lui installé de manière horizontale, à l’instar de la Model 3.

Performances et autonomie

Avant toute chose, sachez que ce comparatif n’oppose que deux versions des véhicules : la version propulsion (Real Wheel Drive) grande autonomie et la version quatre roues motrices (All Wheel Drive) à autonomie étendue également. Pourquoi ? Car Ford a uniquement communiqué les grilles tarifaires de ces dernières. Des éléments importants à prendre en compte.

En se référant au configurateur de Tesla, la Model Y Propulsion propose une autonomie de 540 kilomètres, une vitesse de pointe tutoyant les 209 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h effectuée en 5,8 secondes. En face, la Mustang Mach-E équivalente s’arme d’une batterie de 98,9 (kWh) — une batterie de 75,7 kWh fait partie de l’offre — lui conférant un rayon d’action de 600 kilomètres, soit 60 kilomètres de plus.

Son moteur de 285 ch, pour un couple de 415 Nm, lui permet d’effectuer l’exercice « from 0 to 100 km/h » en moins de 8 secondes, sans que la firme d’outre-Atlantique ne donne plus de précisions. Ni la fiche produit du véhicule ni même le communiqué de presse ne mentionnent pas de vitesse de pointe, bien que celle-ci serait limitée à 180 km/h, d’après notre article de présentation. Sur le plan de la puissance, la Model Y semble plus à même de combler les férus de sensation.

Quant aux versions All Wheel Drive Grande Autonomie — qui correspond à la Mach-E « First Edition » eAWD — , le constat est le même : l’autonomie de la Ford reste plus intéressante (540 km contre 505 km), mais ses performances ont l’air d’être inférieures. Moins de 7 secondes pour atteindre les 100 km/h, contre 5,1 du côté de la Tesla. Si la Mach-E le réalisait en moins de six secondes, il y a fort à parier que Ford l’aurait indiqué. La vitesse de pointe du Model Y atteint par ailleurs les 271 km/h.

Prix et disponibilité

Comparer la Mach-E avec la Model Y fait du sens au regard de leur grille tarifaire respective globalement similaire, à quelques milliers d’euros près :

  • Model Y Propulsion Grande Autonomie : à partir de 58 000 euros, automne 2020
  • Mach-E Propulsion Grande Autonomie : à partir de 48 990 euros, fin 2020
  • Mach-E First Edition Transmission intégrale Grande Autonomie : à partir de 69 500 euros, fin 2020
  • Model Y Transmission intégrale Grande Autonomie : à partir de 62 000 euros, automne 2020

Contre toute attente, Tesla affiche d’excellents résultats et avance la production de la Model Y