Ethereum : pourquoi « The Merge » va bousculer le tarif des cartes graphiques

 

Le prix des GPU a baissé. Et, les choses risquent de ne pas changer. L'événement « The Merge », qui a lieu entre le 13 et le 15 septembre, va transformer le protocole de fonctionnement de l'Ethereum. Ce protocole, moins énergivore, ne nécessite plus autant de cartes graphiques.

Ethereum  – Mining

Les prix des GPU Nvidia ont chuté cette année, après plusieurs années d’excès. Alors que Nvidia, AMD et Intel préparent le lancement de nouvelles cartes graphiques, les baisses actuelles devraient continuer. En cause ? « The Merge » de l’Ethereum va être instauré ce mardi 13 septembre 2022.

Qu’est-ce que « The Merge » ?

L’Ethereum, la cryptomonnaie la plus populaire au monde après le Bitcoin, va connaître un énorme changement ce mardi 13 septembre.

La version rapide : l’Ethereum va passer d’un système dit de « proof of work » (preuve de travail) à un système de « proof of stake » (preuve d’enjeu). Cet événement est appelé « The Merge », c’est certainement un des événements les plus importants de l’année dans le monde des cryptomonnaies.

La version plus longue : la proof of work, ou PoW, était jusqu’à maintenant la principale façon de « miner » de l’Ethereum. Concrètement, il s’agit d’un protocole qui permet de valider l’intégrité de la blockchain et de créer de nouveaux blocs. C’est notamment ce système qui fait que la blockchain est sécurisée. Pour valider un nouveau bloc, tous les mineurs devaient résoudre des calculs très complexes effectués principalement par des cartes graphiques. C’est une des raisons à la base de l’importante pénurie que l’on connaît depuis le début de la pandémie, ainsi que l’augmentation excessive des prix des cartes graphiques.

C’est un véritable problème pour le marché des cartes graphiques, entre rareté et prix excessifs. C’est aussi un enjeu environnemental. Ce protocole a nécessité au fur et à mesure des investissements énergétiques massifs ; collectivement cela correspond à une empreinte carbone équivalente à celle d’un petit pays.

PoS

La proof of stake, ou PoS, est également un protocole qui permet de valider l’intégrité de la blockchain. À la différence du proof of work, elle repose sur la confiance. C’est une méthode pour traiter les opérations sur la blockchain en prouvant la possession d’une certaine somme en monnaie virtuelle pour pouvoir valider des blocs. Ainsi, ce protocole est bien moins vorace en énergie consommée. Comme Numerama l’explique, il faudra mettre en jeu 32 ETH (soit plus de 50 000 euros ce jour) afin de pouvoir « participer » et tenter de devenir validateur. De plus, les validateurs seront tirés au hasard et les cryptomonnaies mises en jeu serviront à s’assurer du bon comportement des validateurs.

Selon la Fondation Ethereum, ce protocole est introduit pour réduire la consommation d’énergie d’Ethereum de 99 %. Dans le cas d’Ethereum, cela signifierait libérer 0,1 % de la consommation mondiale d’électricité.

Actuellement, Nvidia et AMD tentent de liquider leurs stocks avant de lancer leurs nouvelles gammes plus tard cette année. « The Merge » pourrait mettre fin à la demande excessive de GPU, avant l’arrivée des cartes Radeon 7000 d’AMD, des RTX 4000 de Nvidia et des modèles Arc A d’Intel. Au milieu d’une inflation intensifiée, d’une faible demande, d’une pandémie et de la limitation de la chaîne d’approvisionnement, les fabricants de cartes graphiques devraient connaître des moments difficiles ces prochains mois.

La carte graphique, élément essentiel de tout ordinateur, doit être choisie avec soin en fonction des usages qui seront faits de votre machine. Comment s’y retrouver sur ce marché complexe en constante évolution ? Retrouvez…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles