Apple persiste avec 8 Go de RAM sur les MacBook, mais on n’est toujours pas convaincus

 

Alors que de nombreux spécialistes estiment que 8 Go de mémoire vive n'est plus suffisants pour les besoins actuels, Apple considère toujours que c'est OK.

Apple MacBook Air 13 et 15 // Source : Frandroid

En 2024, Apple continue de commercialiser des ordinateurs portables équipés de seulement 8 Go de mémoire vive. Cette décision a suscité de nombreuses critiques, en particulier lors de la présentation des derniers produits Apple M3.

Dans une interview accordée au média chinois Ithome, Evan Buyze, responsable marketing produit chez Apple, a confirmé que selon Apple, 8 Go de RAM étaient suffisants pour diverses tâches. C’est la deuxième fois qu’il fait une telle déclaration.

Cependant, de nombreux spécialistes ne partagent pas cet avis. Et les tests confirment… Vadim Yuryev de la chaine YouTube Max Tech, qui avait déjà comparé les MacBook en configuration 8 et 16 Go de RAM. Il a aussi réalisé les tests avec un ordinateur portable équipé de 16 Go de RAM que la machine d’Apple a été comparée et le résultat est à nouveau sans appel.

Pourquoi 8 Go de RAM ne sont plus suffisants en 2024 ?

La mémoire vive est un composant essentiel de tout ordinateur. Elle permet de stocker temporairement les données utilisées par le processeur. Plus il y a de RAM, plus l’ordinateur peut traiter de données simultanément, ce qui se traduit par des performances plus rapides et plus fluides.

Avec l’évolution des logiciels et des applications, les besoins en mémoire vive ont considérablement augmenté. Les navigateurs web modernes, par exemple, consomment beaucoup plus de RAM que leurs prédécesseurs. De même, les applications de montage photo et vidéo, les jeux et les outils de productivité nécessitent tous une quantité importante de mémoire vive pour fonctionner correctement.

Source : Max Tech

Dans ce contexte, 8 Go de RAM, même si elles sont unifiées, peuvent rapidement devenir un goulot d’étranglement, en particulier pour les utilisateurs qui exécutent plusieurs applications en même temps. Cela peut entraîner des ralentissements, des délais et une expérience utilisateur globale moins satisfaisante. Sans oublier, l’IA.

L’impact de l’IA sur les besoins en mémoire vive

Car l’essor de l’intelligence artificielle a encore accentué la nécessité d’une mémoire vive importante. Les applications d’IA, en particulier celles qui sont exécutées côté terminal, directement sur l’appareil, ont des besoins en mémoire élevés. C’est notamment le cas de l’IA générative, qui nécessite une quantité importante de RAM pour fonctionner correctement.

C’est vrai qu’Apple a équipé ses puces de la série M d’une architecture de mémoire unifiée, qui devrait en théorie faciliter l’exécution de l’IA générative. Cependant, la question de la mémoire vive reste entière. Apple a confirmé que ses puces Apple Silicon étaient prêtes pour l’IA, avec un NPU dédié, mais la société n’a pas abordé la question de la mémoire vive.

D’ailleurs, dans l’interview, Apple a mentionné qu’elle partagerait davantage de nouveautés en matière d’IA plus tard cette année. Certainement lors de la conférence mondiale des développeurs WWDC 2024 du 10 au 14 juin.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.