Avis Ma French Bank : que vaut la néobanque de La Banque Postale ?

 
logo Ma French Bank
7 /10

Note de la rédaction

7 /10

Note de la rédaction

La Banque postale a créé Ma French Bank (MBF) dans le but de séduire un public plus jeune et attirer les plus réfractaires au monde bancaire. Basée sur un écosystème 100 % en ligne semblable aux néobanques, elle promet un complément bancaire innovant en plus des établissements traditionnels. Malgré sa jeunesse, le concept a déjà séduit des centaines de milliers de clients en France et ambitionne bien plus dans les années à venir. Mais MBF peut-elle rivaliser avec des mastodontes de sa catégorie ? Réponse dans cet avis.

Caractéristiques de Ma French Bank

PRIME D’OUVERTUREAUCUNE
CONDITION DE REVENUAUCUNE
DÉPÔT INITIAL50 €
FRAIS DE TENU DE COMPTE2 €/MOIS
APPLICATIONANDROID/IOS
PAIEMENT MOBILE APPLE PAY; SAMSUNG PAY
3D SECUREOUI

Ma French Bank en quelques mots

Créée dans le courant de l’année 2019 par La Banque Postale, Ma French Banque a été pensée comme une alternative française aux néobanques les plus populaires comme N26 ou Revolut. Avec ses 10 millions de clients en France, le groupe ambitionne avec MFB de toucher un public plus jeune, souvent déconnecté du monde bancaire, avec une offre simple, économique et tournée vers le numérique. Aujourd’hui, Ma French Bank compte plus de 300 000 clients en France et vise le million d’ici 2025.

Tarifs de Ma French Bank

Ma French Bank n’est pas une banque gratuite même si la cotisation d’entrée est très basse : 2 euros par mois. Forcément, avec un tel prix, il ne faut pas s’attendre à une autorisation de découvert, les paiements sont systématiquement refusés en cas de manque de fonds. Même si l’utilisation classique est gratuite (retrait, virement SEPA…), attention aux incidents de paiement. Un rejet de prélèvement par exemple coûte 20 euros par opération.

On apprécie surtout le fait que la banque ne demande aucuns frais sur les paiements et les retraits à l’étranger, quel que soit le compte choisi. Il est aussi possible d’ouvrir un compte sans aucune garantie de revenu. C’est donc une option bien pratique pour l’ouverture d’un compte secondaire prévu pour ce type d’usage.

Clairement pour un tel positionnement, MFB se veut en avance sur le marché français, en proposant des services innovants très proches de N26 ou Revolut, que les banques traditionnelles sont encore loin d’atteindre. Voici les tarifs détaillés :

 Compte idéalCompte Original
Prix2,90€/mois pendant 6 mois puis 6,902,90€/mois
Dépôt initial50€50€
Type de débitimmédiat ou différé immédiat ou différé
Conditions de revenusaucuneaucune
Paiement à l’étrangerGratuit et illimitésGratuit et illimités
Retraits à l’étrangerGratuit et illimitésGratuit et illimités
Plafond de paiement5000€ sur 1 mois3000€ sur 1 mois
Plafond de retrait1000€ sur 1 semaine1000€ sur 1 semaine
Ouverture et clôture de compteAucuns fraisAucuns frais

Comment alimenter son compte : chèque, virement, espèces ?

Un compte chez Ma French Bank est d’abord ouvert comme un compte secondaire, ce qui signifie qu’il doit être alimenté à partir d’un compte externe, de préférence le plus régulier. Ça tombe d’ailleurs plutôt bien puisque MFB ne prétend pas devenir une solution bancaire exclusive, mais plutôt un compte subsidiaire. Via un compte externe au même nom que le compte MFB, vous pouvez effectuer des crédits réguliers (sous une limite de 1 par jour maximum). Le virement bancaire — ponctuel ou régulier — est aussi un autre moyen d’alimenter son compte. En revanche, le gros point noir, hormis le premier versement en agence, il est impossible d’alimenter son compte en argent liquide ou par chèque depuis une agence de la Banque Postale ni depuis n’importe quelle agence d’ailleurs. C’est clairement un handicap puisque pour se faire il faut passer par un autre compte courant puis effectuer un virement depuis celui-ci. D’autres néobanques ont clairement de l’avance sur ce sujet.

Ouvrir un compte chez Ma French Bank

À la manière d’une néobanque, MFB propose bien l’ouverture d’un compte depuis l’application. Le processus est plutôt rapide et en quelques minutes, après avoir fourni les documents d’usages et renseigné les informations d’usages, le compte est ouvert. Son activation définitive nécessite toutefois quelques jours supplémentaires, le temps de recevoir le code par courrier à votre domicile. Cependant, l’ouverture de compte se fait de deux manières, soit en ligne, soit en se rendant au guichet d’une Banque postale. Le plus rapide est de passer par une agence physique puisque seule une pièce d’identité suffit pour repartir avec une carte bancaire et un compte ouvert. 

Pour ce qui est de l’ouverture en ligne, il faudra parfois s’armer de patience. L’inscription se fait en une dizaine de minutes sur le site web. Si votre dossier est validé, vous recevrez un mail d’ouverture vous demandant de verser 50 euros par virement. Une fois la somme versée, vous recevrez un dernier mail vous indiquant que votre carte va vous être envoyée. Comptez entre 7 et 15 jours jusqu’à la boîte aux lettres. Des identifiants provisoires vous seront envoyés par SMS, qu’il faudra utiliser lors de la synchronisation avec l’application de votre smartphone.

Les informations demandées lors de l’inscription en ligne sont communes à toutes les néobanques françaises. Cela comprend donc un justificatif d’identité valide (pièce d’identité, passeport ou titre de séjour), un second justificatif d’identité (carte vitale, permis de conduire, carte d’étudiant…) et un RIB à votre nom d’une banque française ou de l’UE.

Dépôt initial et gestion du découvert

Ma French Bank demande un dépôt initial de 50 euros pour l’ouverture d’un compte. Il est possible de virer cet argent depuis un autre compte courant ouvert à son nom. Dommage sur ce point, car d’autres néobanques ne demandent pas de dépôt initial.

Il est impossible qu’un compte MFB se retrouve en négatif et donc à découvert. Si toutefois vous tentez de réaliser une opération de paiement sans avoir suffisamment de fonds sur votre compte, celle-ci sera refusée.

Primes de bienvenues

MFB n’a pas pour habitude de proposer des primes de bienvenue. Mais il n’est pas rare que la néobanque française applique certaines opérations temporaires comme des mois de cotisation en cadeau. La Banque préfère miser sur son offre très peu chère pour obtenir de l’acquisition.

Prime de parrainage

C’est assez rare pour être souligné, mais MFB ne propose pas de système de parrainage. C’est d’autant plus dommage lorsque l’on sait à quel point la banque compte sur le bouche-à-oreille pour faire sa communication. On remarque toutefois que l’évolution des offres et des opérations spéciales se fait assez régulièrement et il n’est pas impossible que la néobanque s’inspire de ce que proposent les N26 et autres Revolut pour intégrer un système de parrainage similaire.

Assurances, offres et services de Ma French Bank

Les comptes MFB sont liés à l’organisme VISA. Quel que soit le compte, un client bénéficie des assurances de l’organisme, notamment en ce qui concerne les voyages. On compte donc sur la gratuité du rapatriement médical en cas d’accident à l’étranger ou la prise en charge du remboursement de lunettes en cas de perte ou de casse.

Depuis peu, MFB propose la souscription à un crédit à la consommation. « Mon Extra Prêt”, de son nom, il s’agit d’un crédit renouvelable permettant d’emprunter de petites sommes pour des achats lourds ou des remboursements. Son avantage est qu’il est personnalisé en fonction de la situation du client via une intervention de conseiller bancaire. MFB est partenaire de Younited Crédit pour la mise en place de ce prêt. Nul n’est besoin de rappeler que c’est un service à utiliser avec modération.

Cashback

Là encore, Ma French Bank brille par son absence de services qui font pourtant leurs preuves chez la concurrence. Il n’y a donc aucun système de Cashback, même via des supports de plateformes externes. Mettons ceci sur le compte de la jeunesse et comptons sur l’évolution de l’offre dans les années à venir.

Service client

Le service Client de La French est d’abord accessible via téléphone. C’est le moyen de contact privilégié et le plus mis en avant par la banque qui met comme argument principal la possibilité de converser avec un vrai conseiller au bout du fil. Pour avoir testé le service à deux heures différentes de la journée, celui-ci est pour le moins réactif et il n’a fallu qu’un court instant d’attente — moins d’une minute — avant de pouvoir parler à quelqu’un. Le service client est aussi joignable sur l’application via un système de chat. Ce dernier est moins efficace puisqu’il repose sur un robot avec des réponses prédéfinies qui nous emmène vers un vrai conseiller si la réponse ne satisfait pas. Enfin, MFB est aussi très active sur les réseaux sociaux même si l’on ne vous conseillera jamais cette option pour obtenir des infos sur votre compte. Rien ne vaut un vrai conseiller bancaire pour répondre à des questions sur votre compte en banque.

Gestion de la cryptomonnaie

Encore une fois, contrairement aux néobanques les plus populaires, Ma French Bank ne dispose d’aucune prise en charge des cryptomonnaies, pas même la possibilité de faire des transferts de fonds venant des plateformes dédiées.

Notre avis sur l’application mobile de Ma French Bank

Disponible sur iOS et Android, l’application se veut simple (voire simpliste) avec principalement une visualisation globale de son compte depuis l’écran principal. Son gros avantage est qu’elle permet de visualiser en direct tout l’historique de ses opérations quand beaucoup de banques en lignes donnent un délai de 24 heures pour afficher les mouvements de fond. Visuellement, l’organisation des catégories et des onglets est aussi très bien pensée avec une séparation via code couleur et des menus en police de caractère assez gros. De cette manière, on a l’impression que tout est fait pour simplifier la navigation. On apprécie aussi la présence de certaines fonctionnalités bien pratiques comme les virements par SMS ou la possibilité de réaliser des cagnottes personnalisées avec un visuel dédié très pratique.

L’affichage des comptes est très clair.

L’affichage des comptes est très clair.

Côté sécurité, il est bien possible de suspendre son compte n’importe quand d’un simple geste en cas de vol ou de perte de la carte par exemple. Il en va de même pour débloquer le tout. 

Malheureusement, l’application n’est pas aussi complète que ce que peut proposer la concurrence notamment en termes de sécurité. Il n’y a pas la prise en compte de l’authentification biométrique n’est pas disponible, il faut donc taper son code à six chiffres à chaque fois pour avoir accès aux informations de son compte. 

MFB propose aussi bien des fonctionnalités de néobanques que des offres de crédits à court terme.

MFB propose aussi bien des fonctionnalités de néobanques que des offres de crédits à court terme.

Globalement, MFB propose une application propre, mais qui manque clairement de fonctionnalités et d’options de personnalisation. On aurait aimé par exemple pouvoir trouver des bureaux de poste via carte + GPS ou la possibilité de créer des cartes virtuelles pour les achats sur internet. 

Les seuls systèmes de paiement mobile pris en compte sont Apple Pay et Samsung Pay. Nous n’avons donc pas pu tester via appareil Android.

Notre avis sur Ma French Bank

L’offre de Ma French Bank est pour le moins intéressante vu les prestations offertes pour le prix (2 euros par mois seulement). Cependant, il faut voir cette offre comme un complément à un autre compte, les produits et services proposés étant clairement insuffisants par rapport à une banque traditionnelle ou en ligne. On remarque d’ailleurs que les néobanques les plus mainstream comme N26 ou Revolut ont bien plus d’expérience sur ce sujet. 


MFB conviendra donc à un public jeune cherchant une offre pas chère et facile à lire pour ses dépenses au quotidien. En revanche, tournez-vous plutôt vers une banque en ligne plus légitime si vous cherchez à obtenir un vrai service bancaire digne de ce nom.


Points positifs
  • Une véritable néobanque française
  • Application agréable à utiliser (comptes en temps réel, tirelire, virement par SMS)
  • Absence totale de frais à l’étranger
Points négatifs
  • Une banque qui n’est pas gratuite (2,90€/mois)
  • Manque de services bancaires
  • Impossible de déposer des espèces ou des chèques à La Banque Postale
La note est représentative de cinq éléments : l’ouverture du compte, les tarifs, l’application, les fonctionnalités et les cartes bancaires proposées. Les rémunérations des produits d’épargne, financiers et les solutions de crédit ne sont pas pris en compte dans cette note.

FAQ Ma French Bank

Comment ouvrir un compte chez Ma French Bank ?

Il est possible d’ouvrir un compte Ma French Bank de deux façons. Soit dans un bureau de poste, soit depuis l’application mobile ou le site web. Il suffit ensuite de remplir un formulaire et de transmettre les documents suivants : une pièce d’identité, un justificatif de domicile et un RIB. Pour conclure, un premier virement de 50 euros est demandé pour finaliser l’ouverture du compte.

Combien coûte Ma French Bank ?

Ma French Bank ne propose qu’une offre, affichée au prix de 2 euros par mois. Celle-ci donne accès à une carte bancaire à débit immédiat Visa Internationale. Avec elle, il n’y a pas de frais lors des paiements et des retraits en euro et en devises étrangères.

Comment contacter le service client de Ma French Bank ?

Le service client de Ma French Bank est joignable par téléphone au 09 69 36 20 10 (appel non surtaxé) de 8 h à 22 h du lundi au samedi. Il est également accessible en discussion instantanée depuis les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Les derniers articles