Test des Xiaomi Buds 3T Pro : si vous n’avez pas de smartphone Xiaomi, passez votre chemin

Casques et écouteurs • 2022

Xiaomi Buds 3T Pro
Correct, mais...
6 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Xiaomi Buds 3T Pro
  • Le microphone permet d'être compris même avec du bruit autour de soi
  • L'application compagnon non officielle
  • Le Bluetooth multipoint
  • La réduction de bruit correcte
Points négatifs du Xiaomi Buds 3T Pro
  • Fonctions exclusives à certains smartphones Xiaomi
  • Manque de basses
  • Autonomie moyenne
 

On ne sait pas bien de quoi les Xiaomi Buds 3T Pro sont la suite, mais ils existent. S'inspirant des AirPods d'Apple, il proposent de la réduction de bruit active, le codec LHDC et même de l'audio spatial. Pour savoir s'ils valent le coup, voici leur test complet.

xiaomi-buds-3t-pro-4
Les Xiaomi Buds 3T Pro // Source : Frandroid

Xiaomi se positionne sur le marché des écouteurs true wireless haut de gamme avec une paire au prix conseillé de 200 euros, les Xiaomi Buds 3T Pro. Auparavant, le constructeur a bien lancé les Buds 3 Pro qu’on trouve aujourd’hui à une centaine d’euros, ou les Mi True Wireless Earphones 2S au même prix, mais c’est la première fois qu’il met la barre aussi haut.

Xiaomi Buds 3T ProFiche technique

Modèle Xiaomi Buds 3T Pro
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 24 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.2
Poids 9.8 grammes
Prix 135 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs fournis par le constructeur.

Xiaomi Buds 3T ProDesign

Le boîtier

Tout d’abord, le boîtier. Il adopte une forme de galet que l’on connaît bien sur les écouteurs qui ont un format tige ; un galet suffisamment fin pour passer dans toutes les poches et qui est assez compact, même au niveau de la longueur. La version testée est la noire, à savoir qu’il existe un modèle blanc et un modèle vert. Le boîtier de ces Xiaomi Buds 3T Pro a l’air solide, pas trop léger et les finitions plastiques sont bonnes. Petit bon point, le couvercle semble solide lui aussi et reste droit, on ne constate pas de « jeu » significatif. Un boîtier qui s’ouvre assez facilement à une seule main, une fois que justement on a pris le coup de main.

En dessous, on trouve le port de charge USB-C ainsi qu’un bouton qui permet d’appairer les écouteurs et de connaître le niveau de batterie du boîtier. Seule une inscription Xiaomi est présente, au dos du couvercle sur la charnière ; autant dire que c’est très discret.

xiaomi-buds-3t-pro-2
Le boîtier de ces écouteurs Xiaomi // Source : Frandroid

Le niveau de batterie s’affiche via une LED située à l’avant du boîtier, juste en dessous du couvercle. Ce voyant restera vert pendant 7 secondes si le niveau de charge est supérieur à 40 % ; s’il est inférieur à 40 % de batterie, il restera rouge pendant 7 secondes. Enfin, s’il clignote en rouge, c’est que le boîtier a besoin d’être rechargé.

Les écouteurs

Du côté des écouteurs, il s’agit de modèles façon tige intra-auriculaires. Quatre paires d’embouts au total sont fournies avec ces écouteurs Xiaomi, afin de trouver la taille qui vous correspond. Cependant, la sélection aurait pu être davantage diversifiée, les embouts proposés étant assez gros. Sur le design, Xiaomi a adopté un bi-ton mat/glossy en plastique qui ne plaira probablement pas à tout le monde.

Sur les contrôles, pas de boutons tactiles (ouf), mais des boutons physiques. Cela peut être une bonne surprise, mais c’est quand même en demi-teinte. En fait, les boutons sont situés sur chaque écouteur au niveau de la tige, vers l’avant. Heureusement, on les sent au doigt (et à l’œil, mais ça, c’est moins utile). Pour les actionner, il faut en fait pincer la tige au niveau du bouton. Cela fait qu’on sent lorsqu’on a activé un bouton, juste assez pour que ça ne soit pas désagréable. Enfin, ces écouteurs sont certifiés IP55, c’est-à-dire qu’ils sont résistants à la poussière et aux projections d’eau. A priori, aucun problème pour faire du sport avec, surtout que les écouteurs tiennent particulièrement bien.

Xiaomi Buds 3T ProApplication et utilisation

Le confort

Là où Xiaomi a fait une petite erreur sur les écouteurs, c’est sur les embouts fournis. Si quatre paires d’embouts sont fournies, ces derniers ont des tailles différentes, mais sont en fait assez larges. Plus larges que ce que peut faire la concurrence, comme Jabra par exemple. Utilisant quotidiennement des Jabra Elite 85t, je me suis retrouvé avec quelques petites douleurs aux oreilles en utilisant les Xiaomi Buds 3T Pro au bout de plusieurs heures. Ce n’est pas énorme, mais suffisamment pour être remarqué. Sur la tenue, aucun problème. Les écouteurs tiennent bien en place, même si l’on se met à courir.

Les restrictions de Xiaomi sur ses écouteurs

Le gros point noir de ces écouteurs est sans doute les restrictions imposées par Xiaomi sur son produit. En effet, certains paramètres et fonctionnalités sont uniquement disponibles sur MIUI, l’interface Android de Xiaomi, voire même certains modèles en particulier. Sur le site du fabricant, on apprend que « Les paramètres des modes ANC et Transparence, ainsi que les paramètres MIUI sont uniquement disponibles sur certains appareils Xiaomi et Redmi disposant des dernières versions de MIUI. Modèles compatibles : Xiaomi 12 Pro, Xiaomi 12, Xiaomi 12X, Xiaomi 11T Pro, Xiaomi 11T, Mi 11, Mi 10 Pro, Mi 10, Mi Note 10 Lite ». L’ANC est accessible, mais ne peut pas être personnalisée ; on ne peut par exemple pas modifier l’intensité de la réduction de bruit directement depuis les écouteurs.

Quant au protocole LDHC 4.0 et au son dimensionnel, ils ne sont disponibles que sur le Xiaomi 12 Pro et le Xiaomi 12. Même son (enfin non) de cloche sur l’appairage rapide, qui n’est pris en charge que sur le Xiaomi 12 Pro, le Xiaomi 12 et le Xiaomi 11T Pro.

xiaomi-buds-3t-pro-5
Les Xiaomi Buds 3T Pro ont plusieurs paires d’embouts fournies // Source : Frandroid

Heureusement pour nous, un développeur nommé Andrei Zhukouski a développé l’application Mi Buds M8, disponible gratuitement sur le Play Store et l’App Gallery. Elle permet de contrôler les Buds 3T Pro et d’en personnaliser les paramètres. C’est vraiment une bonne chose que cela existe, mais c’est vraiment dommage qu’il faille le travail d’un développeur indépendant pour pouvoir utiliser pleinement (et encore) ces écouteurs Xiaomi sur un smartphone qui ne soit pas de la marque. On retrouve là  la fâcheuse tendance du constructeur chinois à limiter des fonctionnalités à son seul écosystème.

L’application compagnon qui n’est pas de Xiaomi

Cette application permet de connaître le niveau de batterie de chaque écouteur ainsi que du boîtier lorsqu’au moins l’un des deux est placé dedans. Elle permet de changer de mode de réduction de bruit, mais aussi de modifier la réduction de bruit (entre : adaptatif, léger, équilibré et profond) ou d’améliorer les voix dans le mode transparence. C’est d’ailleurs via cette application que l’on peut mettre à jour le firmware des écouteurs ou modifier l’identifiant de profil Bluetooth de son smartphone.

Mi Buds M8 permet aussi de personnaliser les commandes des Xiaomi Buds 3T Pro, pour par exemple activer son assistant vocal. Malheureusement, elles ne sont pas entièrement personnalisables. Mais l’on pourra avoir le contrôle du volume avec les appuis, ce qu’on ne peut pas faire par défaut. L’application propose un test d’ajustement des embouts, ce qui peut être pratique et vous donner une idée de comment bien positionner les écouteurs dans vos oreilles. Enfin, elle propose une alerte si vous avez perdu un des écouteurs (ou les deux) à proximité, ce qui déclenche un bruit strident. Cependant, aucun égaliseur n’est disponible pour modifier la signature sonore de ces écouteurs Xiaomi.

Si ce n’est pas l’application officielle des Buds 3T Pro, Mi Buds M8 se révèle presque indispensable si vous n’avez pas un smartphone Xiaomi compatible, parmi la petite liste. C’est vraiment dommage de proposer des écouteurs à ce prix-là qui nécessite d’avoir le bon téléphone et surtout de ne l’indiquer qu’en petit sur le site du constructeur. L’application s’avère cependant simple à utiliser et propose une traduction en français, qui si elle n’est pas excellente, sait se faire comprendre.

L’appairage et la connexion

Pas de Swift Pair ni de Fast Pair sur ces écouteurs malheureusement. Pour les appairer à un appareil, il faut ouvrir le couvercle (sans sortir les écouteurs du boîtier), puis appuyer sur le bouton du boîtier pendant deux secondes, jusqu’à ce que le voyant s’allume en vert. Une fois cela effectué, il suffit de se rendre dans les paramètres Bluetooth de son appareil et de sélectionner les Xiaomi Buds 3T Pro qui apparaissent. Un appairage manuel qui reste rapide, mais qui nécessite de laisser les écouteurs dans le boîtier — et donc d’avoir le boîtier avec soi.

Sur les prochaines connexions, le temps de sortir les écouteurs du boîtier et de les placer est juste assez long pour les laisser se connecter à un ou deux appareils. Si la vitesse de connexion Bluetooth n’est pas la plus rapide qui soit, elle est suffisante et ne dérangera pas. La connexion Bluetooth reste stable et propose une portée d’une dizaine de mètres avant d’entendre des interférences ; si vous voulez aller chercher à manger dans votre frigo, tout dépend de la distance qui sépare votre ordinateur/téléphone de votre cuisine (ou de si vous prenez votre machine avec vous). Si le smartphone est dans la poche, même avec une main au-dessus, on ne constate pas d’interférences.

xiaomi-buds-3t-pro-3
Le boîtier avec les écouteurs de Xiaomi à l’intérieur // Source : Frandroid

On peut n’utiliser qu’un seul écouteur en plaçant l’autre dans le boîtier, ça ne pose aucun problème. Par contre, cela désactivera la réduction de bruit active (ANC) dans le but d’économiser la batterie, ce qui n’est pas dérangeant puisqu’on perd l’effet « bouchon » des écouteurs en n’en ayant qu’un dans les oreilles.

Les commandes

Les contrôles par défaut sont les mêmes, peu importe l’écouteur sur lequel on appuie.

Lors d’un appel entrant :

  • Un appui : répondre, raccrocher
  • Deux appuis : décliner l’appel

Lorsqu’on écoute de la musique :

  • Un appui : lecture / pause
  • Deux appuis : morceau suivant
  • Trois appuis : retour en arrière
  • Appui long : changement de mode de son, entre réduction de bruit activée, mode transparence et réduction de bruit désactivée
  • Si l’on enlève un écouteur, la musique se met en pause automatiquement

Ça, ce sont les commandes qui sont censées être les bonnes. Mais dans la réalité, enlever un écouteur ne va pas forcément couper la musique, selon comment on le tient dans la main. Cependant, lorsqu’on le remet, la musique se relance rapidement, pas de souci là-dessus.

Comme on l’a vu plus tôt, l’application m8 va vous permettre de modifier ces gestes si vous le souhaitez, avec notamment la prise en compte des réglages tactiles, depuis les écouteurs, pour modifier le volume sonore.

La réduction de bruit active

Concernant l’ANC, elle fonctionne bien au niveau des bruits sourds, comme les bruits de moteur dans la rue. Lorsqu’on l’active, on entend une petite latence d’une petite seconde qui réduit assez fortement ces bruits-là. Sur les bruits plus aigus, les Xiaomi Buds 3T Pro ont un peu plus de mal, mais l’ANC fait ici le principal. Dans d’autres environnements, comme un bureau ouvert, les voix ne seront pas vraiment annulées, mais atténuées, surtout si elles sont lointaines. Si elle n’est pas des plus efficaces, la réduction de bruit permettra au moins d’affaiblir les voix autour de vous.

Signalons également que trois modes de réduction de bruit sont proposés au sein de l’application : adaptatif, léger, équilibré et profond. Par ailleurs, un mode transparent est également disponible pour vous aider à entendre votre environnement.

Le Bluetooth multipoint

Bonne surprise : ces écouteurs possèdent un mode multipoint : cela veut dire que vous pouvez les connecter simultanément à deux appareils. Par exemple, sur votre smartphone et votre ordinateur. Selon là où l’audio s’activera, le son passera d’un appareil à l’autre. En théorie seulement, parce que le Bluetooth multipoint ne fonctionne pas très bien sur ces écouteurs. Par exemple, si j’ai de la musique sur mon téléphone et que je veux passer sur une vidéo YouTube lancée sur mon ordinateur, je vais devoir d’abord couper la musique sur mon téléphone. Au moins, avoir les Xiaomi Buds 3T Pro connectés en permanence à deux appareils peut être pratique pour éviter d’avoir à changer de connexion Bluetooth régulièrement. Par rapport aux appels, si j’écoute un podcast sur mon ordinateur et que je reçois un appel sur mon téléphone, l’audio de l’ordinateur se coupe bien et passe bien au téléphone, mais la piste ne se met pas en pause.

Mais Xiaomi a eu le mérite d’ajouter ce mode, là où beaucoup d’autres constructeurs ne le mettent pas encore, sur des modèles de la même gamme et qui sortent ces temps-ci. Un mode multipoint qui fonctionne sur Android, iOS et Windows selon Xiaomi.

L’audio spatial

Les Xiaomi Buds 3T Pro proposent une fonction d’audio spatial, à l’instar de celle qu’on trouve sur les AirPods d’Apple par exemple. Cependant, elle n’est disponible que sur les smartphones Xiaomi 12 et 12 Pro et l’application Mi Buds M8 ne vous sauvera pas ici. Nous avons pu la tester avec un Xiaomi 12.

L’audio spatial fonctionne relativement bien, même si on ressent une certaine latence lorsqu’on bouge la tête et qu’on devrait avoir le son uniquement sur la droite ou la gauche par exemple. La précision pêche elle aussi un peu : c’est parfois soit à droite, soit à gauche, soit au milieu, sans vraiment d’alternatives plus précises. Mais là où l’audio spatial n’est pas bon, c’est tout simplement sur la qualité audio. En l’activant, le son est plus brouillon et la dynamique se réduit pas mal. Un audio spatial un peu gadget donc, surtout qu’il n’est disponible que sur deux modèles de smartphones.

Xiaomi Buds 3T ProQualité audio

Les transducteurs ont une taille de 10 mm de diamètre. Parmi les codecs qu’on trouve, il y a le LHDC 4.0, mais qui n’est disponible que sur les Xiaomi 12 Pro et Xiaomi 12. Si vous n’avez pas ces modèles-ci, il faudra se contenter du SBC et de l’AAC, qui sont cependant plus communs. La latence mesurée est quant à elle de 229 ms en SBC et de 231 ms en AAC. Pour rappel, la latence sur des écouteurs Bluetooth est la différence de temps entre le son qui est émis du smartphone et la diffusion dans vos oreilles. Pour l’écoute de musique, la latence des Buds 3T Pro ne gêne pas du tout, mais elle ne permettra pas d’être le meilleur sur des jeux vidéo. Nous avons pu tester les écouteurs avec Spotify en qualité maximale et avec un Honor Magic 4 Lite.

Sur la qualité audio, les basses ne sont pas très présentes et plutôt discrètes par rapport à ce qu’on trouve traditionnellement sur les écouteurs ture-wireless. Cela fait que les Xiaomi Buds 3T Pro sont plutôt axés sur les médiums, voire les hauts médiums. Des médiums qui sont assez détaillés et plutôt bons. Pour les aigus, c’est pareil, même s’ils ont tendance à produire un son de plus en plus distordu au fur et à mesure que l’on augmente le volume, bien qu’ils soient assez « résistants » là-dessus.

xiaomi-buds-3t-pro-6
Des écouteurs qui ont des médiums très présents // Source : Frandroid

Tout cela fait que le son n’est pas des plus ronds, mais reste agréable sur une large plage de volume. Attention cependant, lorsque le volume est dans les crans les plus élevés, les aigus perdent en précision ce qui rend l’audio assez strident. Les médiums sont assez détaillés et on arrive à bien distinguer les différents instruments et voix, le rendu global est bon. Quant à la dynamique, elle est à la hauteur avec des voix arrivent à se faire remarquer assez distinctement.

La courbe de réponse en fréquence ci-dessous permet de visualiser la signature sonore des Xiaomi Buds 3T Pro. Son profil descendant nous permet de comprendre que le son de ces écouteurs est plutôt austère, avec des aigus en retrait, tout comme les graves, les médiums sont donc mis en avant ici.

Xiaomi Buds 3T Pro
La courbe de réponse en fréquence des Xiaomi Buds 3T Pro // Source : Frandroid

Le microphone

La voix transmise par les microphones de ces écouteurs Xiaomi est globalement très compressée malheureusement. Aussi, nous avons constaté des microcoupures lors d’appels audio. Cependant, même dans des environnements bruyants, l’interlocuteur nous entend bien et les bruits parasites sont très bien atténués, on n’entend quasiment rien. Même les sirènes stridentes sont bien étouffées, mais en contrepartie lorsque des personnes parlent à côté de nous, les écouteurs transmettent ces voix dans les appels.

Xiaomi Buds 3T ProAutonomie

Concernant les capacités des batteries, on a 38 mAh par écouteur et 480 mAh pour le boîtier. Xiaomi annonce une autonomie de 6 heures pour les écouteurs sans ANC, qui peuvent être étendues à 24 heures grâce au boîtier. Sur la charge, le constructeur annonce 70 minutes de charge en filaire grâce au câble USB-C fourni. En effet, on peut également recharger le boîtier en sans-fil grâce à la norme Qi qu’il prend en charge. Un boîtier qui a tendance à chauffer au niveau de sa partie inférieure lorsqu’on le charge.

xiaomi-buds-3t-pro-1
Les Xiaomi Buds 3T Pro peuvent tenir plusieurs heures même avec l’ANC activé // Source : Frandroid

Les écouteurs ont pu tenir environ 4 heures 30 avec l’ANC au maximum (en mode réduction de bruit « Profond » et un volume à 75 %). Pour la charge des écouteurs dans le boîtier, ils sont passés de 0 % à 100 % en 30 minutes. Selon nos mesures, on peut charger jusqu’à six fois et demie les écouteurs dans le boîtier avant de devoir recharger ce dernier.

Xiaomi Buds 3T ProPrix

S’ils étaient au prix public de 199,99 euros à leur sortie, avec une promotion à 169,99 euros à l’occasion, les Xiaomi Buds 3T Pro ont l’air d’être restés à ce prix sur le site de Xiaomi. Ce produit est disponible en blanc ou en noir.

Note finale du test
Correct, mais...
6 /10
Globalement, les Xiaomi Buds 3T Pro fonctionnent bien, mais leur prix n'est pas totalement justifié. L'exclusivité de certaines fonctions pour certains smartphones de Xiaomi rend ces écouteurs bien moins intéressants à partir du moment où l'on a pas ces modèles. Cela représente une très petite minorité de potentiels clients d'écouteurs true wireless.

Du côté de la qualité audio, elle est respectable, mais manque trop de basses pour convenir à tout le monde. Si Xiaomi se positionne sur un son « neutre », ce n'est pas assez bien réalisé pour que cela soit agréable en tous points. Cependant sur les bons aspects, on peut noter la présence du Bluetooth multipoint, qui n'est pas au rendez-vous chez beaucoup d'autres constructeurs.

Pour moins cher à moins de 100 euros, les Xiaomi Buds 3 (à ne pas confondre avec les Xiaomi Redmi Buds 3) proposent à peu près les mêmes fonctions, bien qu'ils ne possèdent pas le LDHC ni l'audio spatial. Des fonctions qui sont réservées aux Xiaomi haut de gamme, donc si vous n'en avez pas ils peuvent être une alternative intéressante.

Points positifs du Xiaomi Buds 3T Pro

  • Le microphone permet d'être compris même avec du bruit autour de soi

  • L'application compagnon non officielle

  • Le Bluetooth multipoint

  • La réduction de bruit correcte

Points négatifs du Xiaomi Buds 3T Pro

  • Fonctions exclusives à certains smartphones Xiaomi

  • Manque de basses

  • Autonomie moyenne

Les derniers articles