Test du Xiaomi Mi 10 : il a presque tout d’un Pro

Mi 10 à 14h !

Le Xiaomi Mi 10 est un smartphone haut de gamme annoncé en février 2020. Il est équipé d'un écran AMOLED de 6,67 pouces 90 Hz et HDR10+, d'un SoC Qualcomm Snapdragon 865 épaulé par 8 ou 12 Go de RAM et d'une compatibilité avec les réseaux 5G.

 

Introduction

Le Xiaomi Mi 10 reprend les principales caractéristiques de son grand frère avec une fiche technique légèrement altérée pour la photo ou la charge rapide. Surtout, le smartphone est proposé à 200 euros de moins. Cela suffit-il à le rendre convaincant ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet du Xiaomi Mi 10.

Comme une bonne part de l’industrie des smartphones, Xiaomi s’est plié au jeu cette année en lançant une déclinaison « Pro » de son dernier Mi 10. Cependant, le constructeur n’en a pas oublié pour autant la version classique. Un smartphone très proche de son grand frère, mais avec quelques différences en termes de design, d’autonomie ou de photo, ainsi qu’un tarif plus abordable, à 799 euros, contre 999 pour le Xiaomi Mi 10 Pro. Pour savoir ce que ce Xiaomi Mi 10 a dans le ventre, nous l’avons testé.

NB : le Xiaomi Mi 10 présente de nombreux points communs avec le Xiaomi Mi 10 Pro que nous avons déjà testé. Afin de ne pas trop nous répéter, nous nous concentrerons essentiellement dans ce test sur les différences en termes de design, d’autonomie ou de photo. Pour le reste, n’hésitez pas à retrouver le test du Xiaomi Mi 10 Pro pour davantage de détails sur le logiciel, les performances ou l’écran.

Fiche technique du Xiaomi Mi 10

Modèle Xiaomi Mi 10
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur MIUI
Taille d'écran 6.67 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 386 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Snapdragon 865
Puce Graphique (GPU) Adreno 650
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 108 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 20 Mpx
Enregistrement vidéo 8K@30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ad)
Bluetooth 5.1
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4780 mAh
Dimensions 74.8 x 162.6 x 9mm
Poids 208 grammes
Couleurs Argent, Or, Bleu
Prix 799€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un exemplaire fourni par la marque.

Un design brillant, mais salissant

Du côté du design, le Xiaomi Mi 10 reprend en très grande partie les lignes directrices du Xiaomi Mi 10 Pro. On retrouve ainsi un appareil au format parfaitement identique. C’est bien simple, lorsqu’on prend les deux smartphones de face, impossible de les distinguer.

Le Xiaomi Mi 10 est ainsi un téléphone plutôt imposant avec un écran d’une diagonale de 6,67 pouces. Comme la version Pro, il s’agit d’un écran percé en haut à gauche et incurvé sur les côtés. On notera toutefois que la courbure est assez légère. Autour de l’écran, on retrouve les mêmes bordures de 3,5 mm en haut et 5 mm en bas. On notera également que Xiaomi a intégré un petit espace noir autour de l’écran. Dommage, on aurait préféré que celui-ci aille jusqu’au bout de la charnière. Cela ne vient cependant pas déranger au quotidien.

Le poinçon en haut à gauche de l'écran du Xiaomi Mi 10

Le poinçon en haut à gauche de l’écran du Xiaomi Mi 10

Sur les tranches, on retrouve là aussi une disposition parfaitement similaire à celle du Xiaomi Mi 10 Pro avec les touches de volume et de mise en veille à droite, un haut-parleur, une prise USB-C et le tiroir pour deux cartes nano-SIM — sans extension de stockage — en bas, et un second haut-parleur stéréo en haut.

En effet, comme le Xiaomi Mi 10 Pro, le Mi 10 profite de véritables haut-parleurs stéréo assez pratiques pour profiter d’une bonne qualité sonore avec des canaux de même volume. Le son y est très agréable. Cependant, on regrette l’emplacement des haut-parleurs, pas très pratiques lorsqu’on tient le smartphone en mode paysage et que les paumes de la main viennent naturellement boucher les grilles.

En fait, c’est vraiment au dos du smartphone qu’on va pouvoir distinguer les principales différences entre le Mi 10 et le Mi 10 Pro en matière de design. D’abord au niveau du matériau au dos. Si l’on retrouve dans les deux cas du verre, Xiaomi a décidé d’intégrer une surface en verre brillant classique sur le Mi 10 là où sa déclinaison Pro profite de verre mat. Concrètement, le verre poli a un gros avantage sur le verre lisse classique, puisqu’il ne vient pas capturer les traces de doigt. Il a également tendance à donner un aspect presque métallique au smartphone des plus appréciables.

Logiquement, le dos du Xiaomi Mi 10 viendra donc attraper assez facilement les traces de doigt. Ce n’est pas forcément gênant pour tout le monde, mais c’est tout de même à souligner. Outre cette différence de finitions, un autre élément vient distinguer le Mi 10 du Mi 10 Pro au niveau du module photo. Dans les deux cas, on a un module avec quatre objectifs positionnés en haut à gauche à la verticale. Néanmoins, sur le mi 10 Pro, on retrouve au milieu deux capteurs intégrés dans le module noir. Il s’agit des deux autofocus laser présents sur le modèle Pro. Sur le Xiaomi Mi 10 classique, ces deux lasers sont absents, puisque le smartphone repose sur une simple mise au point à détection de phase.

Le dos en verre du Xiaomi Mi 10 est assez salissant

Le dos en verre du Xiaomi Mi 10 est assez salissant

Dans l’ensemble, comme le Mi 10 Pro, le Xiaomi Mi 10 profite d’une très bonne prise en main, assez confortable malgré son format imposant qui rendra l’utilisation plus aisée à deux mains qu’à une. On pourra cependant noter l’absence de certification d’étanchéité ou d’extension de stockage. Deux points qui peuvent manquer, même si on n’en attend pas autant d’un smartphone à 800 euros que d’un modèle à 1000 euros.

Un écran hautement personnalisable

Pour l’affichage, le Xiaomi Mi 10 reprend exactement la même dalle et les mêmes options de calibration que le Xiaomi Mi 10 Pro.

Pour rappel, on retrouve un écran Oled incurvé de 6,67 pouces avec une petite bulle en haut à gauche. Cet écran propose une excellente luminosité maximale, permettant sans souci de profiter confortablement de ses contenus, même en plein soleil. Grâce à l’Oled, il profite également d’un contraste infini.

Concernant la définition, on retrouve un affichage de 2340×1080 pixels au ratio 19,5:9. De quoi permettre d’afficher 386 pixels par pouce, une résolution suffisamment confortable au quotidien pour ne pas être gêné en distinguant chaque pixel individuellement.

Du côté de la calibration, on pourra noter que le Xiaomi Mi 10 tend légèrement vers le bleu dans son calibrage par défaut avec des couleurs automatiques. Néanmoins, les paramètres avancés d’affichage de MIUI 11 permettent de grandement modifier la calibration globale de l’écran. Outre certains préréglages, comme saturé ou couleur originale, on peut modifier individuellement la luminosité des pixels bleus, verts ou bleus, mais aussi modifier la saturation, le contraste ou la gamme de l’écran. Bref, il s’agit de l’un des modes de calibration les plus précis qu’on puisse trouver actuellement sur Android.

En plus de ça, on appréciera tout particulièrement la présence d’un mode de rafraîchissement 90 Hz sur le Xiaomi Mi 10. De quoi permettre de profiter davantage encore de l’écran grâce à une plus grande fluidité lors du défilement sur les pages Wezb, les réseaux sociaux ou simplement avec les animations de MIUI 11.

Les nombreuses fonctionnalités de MIUI 11

Pour la partie logicielle, le Xiaomi Mi 10 est équipé de l’interface MIUI 11 basée sur Android 10. Il profite par ailleurs, au moment de ce test, du patch de sécurité de mars 2020. C’est peu dire qu’on retrouve une expérience logicielle identique à celle du Xiaomi Mi 10 Pro.

Dans l’ensemble, MIUI est une interface proposant de nombreuses options de personnalisation. On retrouve ainsi un mode sombre disponible par défaut et accessible depuis les paramètres rapides, mais aussi la possibilité de profiter d’une navigation gestuelle ou de paramétrer des raccourcis à l’aide des boutons de volume.

On notera également que le constructeur chinois propose désormais par défaut de nombreuses applications de Google installées sur le Mi 10. En plus de Chrome, Google Maps ou Gmail, on retrouve un écran Google Discover à gauche de l’écran d’accueil, Google Messages pour les SMS et Google Téléphone pour les appels, en plus de Google Duo, Google Pay, Google Agenda ou Google Podcasts. Ce choix permettra à chacun de retrouver facilement les applications Google dont ils ont l’habitude sans avoir besoin de les télécharger et de ranger les applications maison de Xiaomi dans un dossier pour ne plus jamais les ouvrir.

Cependant, malgré toutes ces options, on regrette encore que Xiaomi n’ait toujours pas déployé son launcher avec tiroir d’applications sur le Mi 10. Le constructeur nous a confirmé qu’il arrivait prochainement, mais au moment de ce test et de la sortie du Xiaomi Mi 10, il n’est toujours pas proposé. C’est dommage.

En attendant, il faudra donc installer un launcher alternatif pour pouvoir ranger proprement ses applications sans multiplier les dossiers sur l’écran d’accueil. Autre regret, l’activation par défaut d’un antivirus qui vient analyser les applications provenant du Google Play Store et afficher de la publicité. Heureusement, il est cette fois possible de le désactiver.

Du côté de la biométrie, le Xiaomi Mi 10 utilise un lecteur d’empreintes digitales intégré dans l’écran. Celui-ci est assez rapide et plutôt efficace, sans trop de faux négatifs à l’utilisation. Il est également possible d’activer une reconnaissance faciale 2D elle aussi plutôt rapide.

Enfin, on notera que le Xiaomi Mi 10 est compatible avec le DRM Widevine de Google au niveau L1. Il peut donc sans souci lire des vidéos en Full HD sur Netflix, myCanal ou Molotov.

Des performances dans le top du top

Le Xiaomi Mi 10 profite du Snapdragon 865 de Qualcomm. Il s’agit à l’heure actuelle — et probablement pour quelques mois encore — du SoC le plus puissant disponible sur Android. À ce processeur, Xiaomi a ajouté 8 Go de RAM en LPDDR5 et 256 Go de stockage UFS3.0. On notera que, comme sur le Mi 10 Pro, le stockage n’est pas extensible sur le Mi 10. Notez également que si nous avons pu tester le modèle avec 128 Go de stockage, celui-ci ne sera pas disponible en France.

Bien évidemment, avec cette configuration le smartphone de Xiaomi n’a aucun mal dans les phases courantes et propose une fluidité exemplaire, que ce soit lors de la navigation Web, du changement des applications, de la navigation sur les réseaux sociaux, dans les jeux 2D ou les jeux 3D les plus exigeants. Sur Call of Duty Mobile, le Xiaomi Mi 10 parvient sans peine à faire tourner le jeu avec les paramètres au maximum. Sur Fortnite, le jeu est cependant limité à 30 IPS par défaut. Il faudra en effet attendre qu’Epic Games valide le smartphone pour débloquer une fluidité plus élevée encore.

Dans l’ensemble, ces résultats ne sont pas étonnants. Il faut dire qu’en matière de SoC comme de mémoire vive, le Xiaomi Mi 10 est une copie conforme du Xiaomi Mi 10 Pro. Des résultats similaires qui se traduisent sur le benchmark AnTuTu v8 comme on le voit sur le tableau ci-dessous :

  Xiaomi Mi 10 Xiaomi Mi 10 Pro
AnTuTu v8 579 156 590 027
AnTuTu CPU 182 549 183 089
AnTuTu GPU 220 291 217 012
AnTuTu MEM 88 545 102 163
AnTuTu UX 87 771 87 763

On constate que le Xiaomi Mi 10 parvient à des scores très proches de ceux du Xiaomi Mi 10 Pro. Celui-ci étant actuellement le smartphone Android le plus puissant du marché en France, le Xiaomi Mi 10 fait logiquement aussi bien.

Une polyvalence photo moindre que le Pro

C’est particulièrement sur la photo que Xiaomi a modifié sa copie entre le Mi 10 Pro et le Xiaomi Mi 10. Si le Mi 10 Pro intégrait deux téléobjectifs ainsi qu’un ultra grand-angle de 20 mégapixels, rien de tout ça sur le Xiaomi Mi 10. En fait, le smartphone profite d’une configuration optique un peu moins ambitieuse. On retrouve ainsi de haut en bas :

  • Un appareil photo de 2 mégapixels (f/2,4) pour le mode portrait
  • Un appareil photo grand-angle de 108 mégapixels, équivalent 24 mm (f/1,7)
  • Un appareil photo macro de 2 mégapixels (f/2,4)
  • Un appareil photo ultra grand-angle de 13 mégapixels, équivalent 15 mm (f/2,4)
Le module photo du Xiaomi Mi 10

Le module photo du Xiaomi Mi 10

Dans les faits, on retrouve donc bien le même capteur photo principal sur le Xiaomi Mi 10 que sur le Mi 10 Pro. C’est ce capteur principal de 108 mégapixels qui va en fait être utilisé pour le zoom hybride jusqu’à x2 puisque le smartphone permet en fait de capturer des clichés de 25 mégapixels avec des photosites qui sont regroupés par groupe de 4 pour capturer davantage de lumière. En zoom x2, le smartphone ne vient ainsi pas regrouper ces pixels, mais simplement couper l’image de 108 mégapixels pour en extraire un cliché de 25 mégapixels.

Comme le Mi 10 Pro, le Xiaomi Mi 10 profite également d’un appareil dédié aux photos en ultra grand-angle. Il s’agit cependant d’un module différent de celui de son grand frère. Si l’on retrouve le même emplacement — pour lequel il faudra surveiller votre doigt pour qu’il n’apparaisse pas en photo — ainsi que la même longueur focale équivalent 15 mm, ce n’est ni le même capteur ni le même objectif. L’appareil ultra grand-angle du Xiaomi Mi 10 intègre en effet un objectif ouvrant à f/2,4 — contre f/2,2 pour le Mi 10 Pro — et un capteur de 13 mégapixels — contre 20 mégapixels pour le Pro. Cette différence entre les deux modèles se caractérise notamment par l’ajout d’un appareil photo dédié à la macro sur le Xiaomi Mi 10. Le Mi 10 Pro n’en avait en effet pas besoin, puisque la prise de vue en macro se faisait directement à l’aide du module ultra grand-angle, capable de faire la mise au point à deux ou trois centimètres seulement.

Concrètement, on retrouve sur ce mode macro, le même intérêt que sur la plupart des modules photo du genre, mais aussi les mêmes défauts. On apprécie tout particulièrement le fait de pouvoir modifier manuellement la mise au point — contrairement à ce que proposait le Honor 20 par exemple — et le fait de pouvoir prendre des clichés particulièrement détaillés de plantes, de matériaux ou du pelage de son chat. Néanmoins, les photos capturées ne faisant que 2 mégapixels, elles sont à peine exploitables et nécessitent d’avoir une bonne luminosité.

Quant à la plage focale, le Xiaomi Mi 10 permet ainsi de passer de l’ultra grand-angle x 0,6 au zoom hybride x2 équivalent 48 mm. Pour les photos ci-dessous, toutes prises en mode automatique avec HDR automatique, mais en désactivant l’IA, on va ainsi avoir de gauche à droite l’ultra grand-angle, le grand-angle et le zoom hybride x2 :

Concrètement, on va retrouver les mêmes qualités et les mêmes défauts sur le Mi 10 que sur sa déclinaison Pro. On notera tout d’abord l’excellent piqué du capteur principal, qui permet de capturer des détails de manière très efficace, y compris lorsqu’il est utilisé pour le zoom x2. Néanmoins, c’est le même souci de cohérence colorimétrique que l’on va retrouver sur le Xiaomi Mi 10, avec des couleurs qui peuvent varier grandement lorsqu’on passe de l’un des deux modules à l’autre. Il en va de même pour le HDR que certains pourraient juger particulièrement prononcé, notamment sur la première série de photos.

Mais c’est encore une fois en basse lumière que le Xiaomi Mi 10 montre ses limites. Sur les photos, prises ici en mode automatique, le smartphone de Xiaomi a bien du mal à capturer la lumière, alors même que la mise au point — et donc la balance d’exposition — avait été faite sur une zone dans l’obscurité. Cela se constate encore une fois tout particulièrement avec le module ultra grand-angle qui a bien du mal à capturer la lumière avec son ouverture de f/2,4. Comme sur le Xiaomi Mi 10 Pro, un mode nuit est bien disponible, mais il n’est encore une fois proposé qu’avec le module principal, que ce soit en grand-angle ou avec le zoom hybride x2 :

Dans l’ensemble, le Xiaomi Mi 10 parvient à faire un peu mieux avec son mode nuit, mais c’est encore loin d’être optimal. Comme on le signalait déjà pour le Xiaomi Mi 10 Pro, les photos en basse lumière sont l’un des principaux défauts de la nouvelle gamme de Xiaomi, surtout compte tenu de la concurrence autour de 800 ou 1000 euros, dont les modes cliché nocturne sont parmi les plus gros atouts.

Pour le mode portrait, le Xiaomi Mi 10 se targue de profiter d’un capteur dédié à la profondeur, pour mieux générer un flou d’arrière-plan logiciel. Contrairement au Mi 10 Pro, ce mode n’utilise pas le zoom optique x2, et pour cause : il n’en est pas équipé. Ici, le mode portrait du Xiaomi Mi 10 n’est donc utilisable qu’avec le module grand-angle principal.

Ce sont cette fois les hautes plages dynamiques qui vont particulièrement mettre le Xiaomi Mi 10 en difficulté comme on le voit sur la deuxième et la dernière photo. Sur la troisième, on apprécie que le smartphone ait réussi à traiter correctement la basse lumière, même si cela se traduit par une photo particulièrement floue. Enfin, dans l’ensemble, le smartphone parvient correctement à découper les contours du visage pour proposer un flou d’arrière-plan efficace, même si quelques rares mèches de cheveux peuvent passer à la trappe.

Pour les selfies, le Xiaomi Mi 10 profite du même capteur de 20 mégapixels (f/2,3) que le modèle Pro. Sur les galeries ci-dessous, j’ai pris à chaque fois une vidéo en mode automatique — avec HDR automatique — à gauche, et une photo en mode portrait à droite :

Là encore, l’appareil photo frontal du Xiaomi Mi 10 permet de prendre des clichés bien détaillés, y compris en basse lumière. Le mode portrait est lui aussi très efficace. Finalement, comme souvent, notre principal regret vient du fait que le HDR ne soit pas géré en même temps que le mode portrait.

Pour la vidéo, le Xiaomi Mi 10 Pro propose les mêmes capacités que le Mi 10 classique. Il permet ainsi la capture de séquences en 8K à 30 FPS ou en 4K à 60 ou 30 FPS. Néanmoins, pour profiter d’une bonne stabilisation vidéo, il faudra nécessairement tourner en Full HD à 30 FPS.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

En selfie, le Xiaomi Mi 10 Pro permet de tourner des séquences en Full HD ou en 720 p, à chaque fois à 30 FPS. La stabilisation n’est pas non plus de mise.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Une autonomie confortable

Le Xiaomi Mi 10 est doté d’une batterie de 4 780 mAh. Ce sont 230 mAh de plus que le Xiaomi Mi 10 Pro. Il faut dire que contrairement à son grand frère, le Mi 10 n’est compatible avec la charge rapide que jusqu’à 30 W. dès lors, Xiaomi a pu intégrer davantage de cellules sur le Mi 10 pour un accumulateur d’une taille similaire.

À l’usage, en mode 90 Hz j’ai pu utiliser le Xiaomi Mi 10 pendant 32h30 avant de tomber à 16 % de batterie. Pendant cette période, j’ai pu utiliser le smartphone pendant 5h08 avec l’écran allumé, y compris pour jouer à Fortnite pendant une vingtaine de minutes de même que TikTok, et naviguer sur Chrome pendant près d’une heure et demie. C’est une autonomie tout à fait honorable, dans la bonne moyenne des smartphones, même si de fait, le mi 10 n’est pas non plus un monstre en matière d’endurance.

En configurant le smartphone en 60 Hz, et en l’utilisant de manière plus intense, j’ai cette fois pu tenir pendant 25 heures avant de passer de 100 à 15 % de batterie. Le smartphone m’annonçait alors 6h d’autonomie restante. Il faut dire que sur laps de temps, l’écran est resté allumé pendant 7h45, que j’ai regardé Twitch pendant 45 minutes, TikTok pendant plus d’une heure et passé une vingtaine de minutes à capturer des photos.

Dans l’ensemble, le Xiaomi Mi 10 semble donc avoir en 90 Hz une autonomie similaire à celle du Pro en 60 Hz. Lorsqu’on passe le smartphone en 60 Hz, on profite d’un smartphone avec une autonomie plus que correcte qui devrait permettre jusqu’à deux jours d’utilisation.

La prise USB-C du Xiaomi Mi 10

La prise USB-C du Xiaomi Mi 10

Comme on l’a dit plus tôt, le Xiaomi Mi 10 est compatible avec une charge jusqu’à 30 W. Cependant, alors que le Mi 10 Pro est fourni avec un chargeur 65 W dans la boîte, le Mi 10 ne profite que d’un chargeur 30 W. Néanmoins, pour le modèle que nous avons testé, Xiaomi n’avait pas fourni ce chargeur 30 W. Nous avons donc effectué nos tests de recharge avec le chargeur 65 W du Mi 10 Pro, estimant que le Mi 10 ne pourrait de toute façon pas aller au-delà des 30 W.

En partant d’une charge de 10 %, j’ai pu monter jusqu’à 69 % de batterie en 30 minutes. Il m’aura fallu 54 minutes pour aller jusqu’à 100 %. Un temps de recharge de moins d’une heure particulièrement appréciable, même si on n’attend pas les 43 minutes du Mi 10 Pro.

En plus de cette charge rapide, le Xiaomi Mi 10 est compatible avec la charge sans fil à une puissance de 30 W et la charge sans fil inversée à 5 W.

Réseau et communication du Xiaomi Mi 10

Concernant la configuration réseau, elle est identique sur le Xiaomi Mi 10 à celle qu’on avait sur le Mi 10 Pro. On retrouve ainsi l’intégralité des fréquences 4G utilisées en France, de la B1 à la B28. Le smartphone est également compatible avec les bandes de fréquences 5G n1, n3, n7, n28, n77 et n78, c’est-à-dire celles qui seront déployées en France dans les prochains mois. Néanmoins, il n’est pas équipé pour les futures ondes millimétriques qui arriveront dans les prochaines années.

Du côté de la qualité d’appel, on retrouve un traitement visant à réduire les bruits ambiants pour votre interlocuteur. S’ils ne sont pas supprimés complètement lorsque vous parlez, leur volume est tout de même bien tamisé pour que votre voix soit mise en avant. En contrepartie, le Xiaomi Mi 10 peut avoir légèrement tendance à compresser le son de votre voix.

Par ailleurs, on retrouve une connectique complète avec du Wi-Fi 6 (802.11 a/b/g/n/ac/ax), du Bluetooth 5.1 compatible avec les codecs audio SBC, AAC, aptX, aptX HD, LDAC, aptX Adaptative, TWS+ audio et LHDC, ainsi qu’une puce NFC et une géolocalisation par BeiDou, Glonass, GPS et Galileo.

Prix et disponibilité du Xiaomi Mi 10

Le Xiaomi Mi 10 est d’ores et déjà disponible. Le smartphone est commercialisé en France à 799 euros. Il est proposé en deux coloris — vert corail ou gris crépuscule — mais avec une configuration unique de 8 Go de RAM et 256 Go de stockage.

À ce tarif, le Xiaomi Mi 10 fait face à plusieurs smartphones concurrents comme le Huawei P40, le OnePlus 7 T Pro ou le Google Pixel 4 XL.

Le verdict du Xiaomi Mi 10

design
8
Le Xiaomi Mi 10 reprend les grandes lignes du Mi 10 Pro. Le smartphone arbore des lignes soignées et des finitions avenantes. Malgré son grand format, le smartphone reste confortable à prendre en main. Cependant, comme son grand frère, on regrette l'absence de certifications d'étanchéité, de prise casque ou de stockage extensible. Dommage également que le verre lisse au dos marque autant les traces de doigts.
écran
9
Le Xiaomi Mi 10 intègre une dalle OLED incurvée et poinçonnée en Full HD+. Si le calibrage par défaut peut tirer légèrement vers le bleu, les options de calibrations sont très nombreuses sur l'appareil et permettent de régler l'affichage finement. On apprécie par ailleurs le très bon contraste ainsi que l'excellente luminosité maximale. Enfin, le mode 90 Hz permet vraiment de tirer profit de l'écran en toutes situations.
logiciel
8
Le Xiaomi Mi 10 embarque MIUI 11 basé sur Android 10. On a droit à une interface particulièrement soignée avec de nombreuses options de personnalisation. On apprécie notamment le mode sombre, les différents raccourcis, les applications Google embarquées ou la navigation par geste. Dommage cependant que le tiroir d'application ne soit toujours pas disponible au lancement du smartphone.
caméra
7
En photo, on n'attend pas la même chose d'un smartphone à 800 euros d'un modèle à 1000 euros. Le Xiaomi Mi 10 se passe du téléobjectif de son grand frère, mais vient ajouter deux appareils un peu plus accessoires, un objectif macro et un capteur de profondeur. On retrouve cependant le bon appareil principal de 108 mégapixels (avec zoom hybride x2) ainsi que l'ultra grand-angle et, dans l'ensemble, une bonne polyvalence photo, à condition d'avoir une bonne lumière.
performances
10
Le Xiaomi Mi 10 intègre un Snapdragon 865 adossé à 8 Go de RAM. C'est tout simplement le processeur le plus puissant sur Android à l'heure actuelle, capable de faire tourner tous les jeux avec les paramètres les plus élevés. À l'usage, c'est un vrai plaisir de l'utiliser tant il est fluide en toutes circonstances.
autonomie
9
Le Xiaomi Mi 9 propose une autonomie plus que correcte pouvant facilement aller jusqu'à deux jours. On est certes loin des cadors du genre qui peuvent aller jusqu'à trois ou quatre jours, mais on appréciera néanmoins la possibilité de profiter d'une charge complète en moins d'une heure ainsi que la charge sans fil et la charge sans fil inversée.
Note finale du test
8 /10
À quasiment tous les points de vue, le Xiaomi Mi 10 est un moins bon smartphone que le Mi 10 Pro. Il propose certes une autonomie plus confortable, mais son dos en verre est plus salissant, il ne profite pas d'une charge rapide 50 W et ne propose pas la même polyvalence en photo que son grand frère.

Pourtant, si nous avons accordé une note de 7/10 au Mi 10 Pro, le Mi 10 a lui droit à un point de plus. Pourquoi ? Et bien tout d'abord parce que l'appareil est lancé à 200 euros de moins. Il ne fait donc pas face à la même concurrence ultra haut de gamme que le modèle Pro. En photo, il parvient à conserver son principal atout, le capteur de 108 mégapixels capable de générer un zoom hybride x2. Par ailleurs, le Xiaomi Mi 10 garde également d'autres grandes forces comme la charge sans fil, la fluidité du Snapdragon 865, l'écran bien calibré avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, les haut-parleurs stéréo ou les retours haptiques très bien soignés.

Dans l'ensemble, si l'on pouvait regretter que le Xiaomi Mi 10 Pro soit proposé à un prix trop élevé compte tenu de ses performances limitées en photo, le Xiaomi Mi 10 est un bien meilleur compromis pour un smartphone vraiment haut de gamme, sans se frotter aux cadors du marché.
Points positifs
  • Les performances
  • La qualité de l'écran
  • Les haut-parleurs stéréo
  • L'affichage 90 Hz
  • L'autonomie confortable
Points négatifs
  • Les photos de nuit
  • Pas encore de tiroir d'application
  • Le design salissant
  • (pas de prise jack, de certification d'étanchéité ou d'extension de stockage)

Les derniers articles