Les applications Android fonctionneront sur Windows 11 quelque soit votre processeur Intel, AMD ou Qualcomm

Encore des zones d'ombre...

 

Les applications Android fonctionneront sur Windows 11 grâce à la technologie Intel Bridge. Nous avions donc des craintes de voir une limitation de cette fonction aux systèmes Intel… mais Microsoft nous a déjà rassurés à ce sujet.

Une des plus grandes annonces de l’événement Microsoft de juin 2021 a été l’arrivée des applications Android sur Windows 11. On pouvait déjà faire tourner des apps Android sur Windows, mais Microsoft a annoncé un support natif ainsi que l’arrivée de milliers d’apps sur son propre store grâce à une collaboration avec Amazon.

Intel Bridge fonctionnera sur Intel et AMD

Un peu plus tard après l’annonce, on a appris que le fonctionnement des apps Android était lié à un nouveau compilateur « Intel Bridge » qui aide ces applications à fonctionner sur des systèmes x86. Beaucoup de spécialistes ont donc émis des doutes sur la capacité des PC AMD de faire tourner ces mêmes apps. On sait très bien que les technologies Intel ne sont pas forcément supportées sur les systèmes AMD même si c’est théoriquement possible. On pense à la technologie Thunderbolt par exemple.

Heureusement, on vient d’apprendre que les applications Android ne se limiteront pas aux systèmes Intel. La technologie Intel Bridge prendra en charge toutes les plateformes x86, y compris les plateformes AMD. Microsoft a en outre confirmé que les applications Android seront disponibles pour tous les systèmes, y compris ARM (et donc les processeurs Qualcomm).

Vous recherchez un nouveau processeur pour votre ordinateur et vous êtes perdus dans ce vaste marché ? Voici notre sélection des meilleurs processeurs pour profiter pleinement de vos jeux et applications.
Lire la suite

Intel Bridge est un post-compilateur d’exécution qui traduit les applications compilées pour les plateformes non x86 (dans ce cas, les applications Android) en instructions x86 (qui peuvent s’exécuter sur Windows 11 avec des processeurs Intel ou AMD). On pourrait l’opposé à la couche logicielle Rosetta d’Apple pour les Mac M1 — mais au lieu de convertir les applications x86 pour qu’elles s’exécutent sur ARM, Intel Bridge fait l’inverse. Quant aux appareils ARM équipés de Windows 11, ils n’auront pas besoin d’Intel Bridge pour faire tourner des apps Android.

Encore de nombreuses zones d’ombre

Il reste de nombreuses zones d’ombre concernant le fonctionnement des applications Android sur Windows 11. On parle souvent d’application Android en imaginant un type de fonctionnement particulier, mais il y a de très nombreuses configurations d’applications Android avec des technologies différentes utilisées, des ressources nécessaires mais aussi des composants électroniques obligatoires.

Une application de navigation va nécessiter la géolocalisation précise d’une puce GPS, par exemple, que l’on trouve rarement sur les PC. De plus, que se passe-t-il si une application utilise des services de Google, comme le système de notifications par exemple. On pense également aux différents jeux Android qui utilisent une flopée de composants, comme le gyroscope par exemple. Il y a le sujet du redimensionnement des fenêtres, serons-nous libres de les déplacer comme on le souhaite comme n’importe quel programme Windows ?

Le support des applications iPhone sur les Mac M1, et la présence de ces apps sur le Mac App Store, est loin d’être un modèle de compatibilité. Néanmoins, Google offre le support des applications Android avec le Play Store sur Chrome OS, et cela fonctionne très bien.

Théoriquement, les Mac M1 peuvent faire tourner n’importe quelle app iPhone. En pratique, peu d’apps sont proposées.

Théoriquement, les Mac M1 peuvent faire tourner n’importe quelle app iPhone. En pratique, peu d’apps sont proposées.

Le partenariat avec Amazon est important pour Microsoft car cela permet d’apporter un socle solide d’applications qui fonctionnent théoriquement sans les services Google. On se demande alors comment fonctionnera un fichier .APK téléchargé directement sur le web. On aura certainement l’occasion de tester cette fonction très vite, Microsoft va rendre disponible de nombreuses versions préliminaires de Windows 11 avant un déploiement final cet automne.

Windows 11 est officiel

Lors de son événement, Microsoft a présenté Windows 11. Cette nouvelle génération d’OS fait place à une interface plus modernede nouvelles fonctions intelligentes et un nouveau store. La bonne nouvelle, c’est que la mise à jour sera gratuite, la mauvaise, c’est que Windows 11 pose beaucoup de questions concernant sa compatibilité avec le matériel existant.

Les derniers articles