Apple ne voudrait dépendre de personne pour les puces de ses iPhone

 

Selon le journaliste de « Bloomberg » Mark Gurman, très bien renseigné à propos d'Apple, la firme à la pomme abandonnerait peu à peu les puces conçues par des sous-traitants pour les remplacer par des puces maison. Une étape de plus vers davantage d'indépendance pour la marque à la pomme.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Apple abandonne petit à petit certains de ses fournisseurs pour la conception et la fabrication des puces de ses iPhone, iPad, MacBook et Mac. Le journaliste Mark Gurman a expliqué dans un article publié sur Bloomberg qu’Apple voudrait en remplacer plusieurs. Si Apple a déjà retiré les processeurs Intel de ses ordinateurs au profit de ses puces M1 et M2, ce serait au tour d’autres puces d’être conçues par l’entreprise elle-même.

Apple souhaiterait se séparer de ses sous-traitants

Selon les informations de Mark Gurman, Apple voudrait remplacer dès 2025 une puce produite par Broadcom au profit d’une autre conçue par Apple. Ce serait un gros coup dur pour Broadcom puisque le géant de Cupertino représente son client le plus important en pesant sur 20 % de son chiffre d’affaires, soit un peu moins de 7 milliards de dollars. Broadcom fabrique un « composant combiné qui gère à la fois les fonctions Wi-Fi et Bluetooth sur les appareils Apple ».

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Pour autant, Broadcom continuerait à fournir Apple en composants, « notamment des puces de radiofréquence et des puces qui gèrent le chargement sans fil ». Mark Gurman note qu’Apple « s’efforce également de personnaliser ces pièces ». Une situation qui n’a pas l’air d’inquiéter le directeur général de l’entreprise Hock Tan, qui a déclaré dans lors d’une conférence téléphonique qu’il estimait avoir la meilleure technologie.

De même pour le modem, jusqu’à maintenant fabriqué par Qualcomm : « Apple a également l’intention de préparer sa première puce de modem cellulaire d’ici la fin de 2024 ou le début de 2025 ». Apple est aussi un gros client pour Qualcomm : il représente 22 % de son chiffre d’affaires annuel, soit près de 10 milliards de dollars. Le fabricant sait pourtant depuis des années qu’Apple va petit à petit arrêter de travailler avec lui et tend à se reconvertir.

Des relations tendues entre Apple et ses fournisseurs

Mark Gurman relate par ailleurs des relations commerciales tendues entre la marque à la pomme et ses sous-traitants. Tout d’abord avec Broadcom : son PDG « a la réputation de mener des négociations difficiles et a forcé certains clients à s’engager sur des commandes non annulables » durant la pénurie d’approvisionnement de composants, notamment durant la pandémie. On sait cependant qu’Apple a une dépense de 15 milliards de dollars entre 2020 et 2023 auprès de son fournisseur.

Apple et Qualcomm

Si cette séparation est probablement prévue depuis plusieurs années, on peut penser que la guerre juridique opposant Apple à Qualcomm n’a pas arrangé les choses. D’autant plus qu’elle concernait des brevets liés aux modems. La résolution trouvée : Qualcomm fournira des composants à Apple jusqu’en 2024.

Vers une puce « qui fait tout », mais pas tout de suite

Mark Gurman poursuit en déclarant qu’Apple met au point en interne une puce qui combinera le modem cellulaire, le Wi-Fi et le Bluetooth en un seul composant. Il pourrait être utilisé dans ses appareils dès 2025. L’expertise d’Apple dans ce domaine a déjà été prouvée, comme avec le composant H2 dans les AirPods ou la puce W3 des Apple Watch.

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

En attendant cette puce unique, Apple souhaite remplacer les modems de Qualcomm. Pour le journaliste, « Apple prévoit dans un premier temps d’utiliser son propre composant dans un seul nouveau produit, tel qu’un modèle d’iPhone haut de gamme ». Cela explique aussi pourquoi Apple aurait annulé son iPhone 4 SE.

Par la suite, les modems Qualcomm seraient progressivement remplacés durant trois ans. Au départ, ce devait être le cas dès cette année, « mais des problèmes de développement ont repoussé le calendrier » : surchauffe, autonomie, validation (pour le fonctionnement avec tous les opérateurs et dans tous les pays). On pense aussi que la marque travaillerait sur son propre écran Micro LED pour une future Apple Watch.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !