« Apple Intelligence » : voici ce qui va rendre les iPhone, iPad et Mac plus intelligents

 

La moitié de la keynote de la WWDC 2024 devrait être accaparée par la présentation d'Apple Intelligence. Préparez-vous à une flopée de fonctions IA sur iPhone, iPad et Mac.

L'iPhone 15 Pro Max pour illustration
L’iPhone 15 Pro Max pour illustration // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Alors que la keynote de la WWDC 2024 approche à grands pas, le journaliste de Bloomberg, Mark Gurman, toujours bien informé sur les plans d’Apple, partage quelques informations croustillantes sur ce qui devrait être l’annonce principale de l’événement. Il évoque en effet un projet « Apple Intelligence » qui devrait être présenté par la firme à la pomme.

« Apple annoncera des projets visant à intégrer profondément l’IA dans ses principales applications et fonctionnalités — tout en réitérant son engagement en matière de confidentialité et de sécurité », écrit le journaliste spécialisé. En s’appuyant sur ses sources anonymes, il explique que ce nouveau système d’intelligence artificielle s’appellerait donc Apple Intelligence et serait exploité à la fois sur iPhone, sur iPad et sur Mac.

À première vue, cela semble assez proche de la vision de Samsung avec ses fonctions Galaxy AI. Et Apple n’irait pas avec le dos de la cuillère. Mark Gurman estime que les annonces autour des nouveautés d’Apple Intelligence occuperaient la moitié de la keynote. Ça promet d’être très dense.

Les précautions autour d’Apple Intelligence

Au programme, attendez-vous donc à voir Apple intégrer ses fonctions IA dans autant d’applications que possible. Mais attention, la communication de la marque portera surtout sur des améliorations visant à améliorer le quotidien des utilisateurs et pas forcément sur de l’IA générative sur les photos et les vidéos par exemple.

Bon à savoir : les options d’IA qu’Apple va pousser seront facultatives. Ce sera à vous de les activer si vous souhaitez en profiter. D’ailleurs, la marque à la pomme devrait prendre beaucoup de temps à bien expliquer toutes les mesures qu’elle a prises pour assurer la protection des informations privées des utilisateurs. Ce n’est pas anodin : une partie des outils d’intelligence artificielle attendus devraient nécessiter une connexion à des serveurs distants au lieu de tourner en local.

Un aperçu des fonctions

Selon Mark Gurman, un des grands axes d’Apple Intelligence tournera autour des résumés d’articles et de pages web dans Safari, mais aussi d’e-mails, de SMS ou de comptes-rendus de réunions.

Sans surprise, l’IA devrait aussi s’inviter dans la suggestion de réponses intelligentes pour gagner du temps. L’assistant Siri n’est pas en reste non plus et serait capable de gérer des requêtes plus complexes.

Ça ne s’arrête pas là. L’application Mail devrait s’inspirer de Gmail en étant capable de catégoriser intelligemment les messages reçus, l’app Photos pousserait plus loin les capacités de retouches photo et les mémos vocaux goûteraient à la transcription automatique. Même les émojis auraient droit à de l’IA puisqu’il serait possible d’en générer.

Association avec OpenAI et limitations

Les fonctionnalités IA d’Apple s’appuiraient à la fois sur des technologies maison de l’entreprise et sur une collaboration avec OpenAI notamment pour propulser un agent conversationnel intelligent à la ChatGPT.

Attention cependant. Mark Gurman corrobore une information qui circulait déjà : il faudrait au moins un iPhone 15 ou un appareil doté de la puce Apple M1 pour profiter de ces nouvelles fonctions IA.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles