Google Stadia : vous allez peut-être jouer sur le service sans le savoir

 

Faute de connaitre le succès espéré, Google Stadia va bel et bien se transformer en marque blanche. Un service de cloud gaming à disposition des éditeurs.

Google Stadia : vous allez peut-être jouer sur le service sans le savoir

Doucement, mais surement, le cloud gaming s’installe dans le paysage vidéoludique. Microsoft a renforcé son Xbox Cloud Gaming pour être disponible sur de nombreux appareils, même ses consoles Xbox, et le service est désormais animé par des Xbox Series. Nvidia a aussi donné un coup d’accélérateur à GeForce Now avec le lancement d’une nouvelle offre qui promet d’être surpuissante.

De son côté, Google Stadia semble bien loin de la fête. L’abonnement Stadia Pro ajoute certes régulièrement de nouveaux titres, mais les évolutions du service semblent très lentes. Lors de la présentation des Google Pixel 6 et Pixel 6 Pro, que nous avons pu prendre en main, la firme n’a pas évoqué une seule fois son service de cloud gaming. On apprend désormais ce que l’on pouvait déjà suspecter, Google Stadia évolue pour devenir une marque blanche.

Un service au service des autres services

L’opérateur téléphonique américain AT&T a en effet annoncé la possibilité de jouer au jeu Batman Arkham Knight en streaming, gratuitement, grâce au cloud gaming, sans préciser quelle technologie le service utilisait. Interrogé sur le sujet par The Verge, l’opérateur a confirmé que c’était bien Google Stadia qui animait son offre.

Google Stadia : vous allez peut-être jouer sur le service sans le savoir

AT&T est donc allée signer un contrat avec Google pour offrir du jeu en cloud gaming « Powered by the Stadia technology », mais sans jamais que cela soit clairement indiqué à l’utilisateur final. On est bien en présence d’une marque blanche : Google se contente de fournir un service à AT&T et la seule marque commerciale utilisée est celle de l’opérateur américain. Le jeu est proposé en 1080p à 60 images par seconde pour les clients de l’opérateur, l’équivalent de ce que propose Google gratuitement aux clients Stadia.

Il s’agit d’un premier partenariat, pas forcément le plus bouleversant qui puisse être, mais il faut désormais s’attendre à voir d’autres services demander l’aide de Google Stadia pour propulser leurs offres. On pourrait imaginer demain un éditeur comme Ubisoft ou Take Two proposer directement un service de cloud gaming à ses fans, en passant par Google Stadia.

Depuis le lancement de Google Stadia, la presse est unanime pour saluer la qualité de la pile technologique du service : la latence est très faible et la qualité d’image est assez bonne. Seule l’offre commerciale de Google, qui demandait à la fois de s’abonner pour offrir la meilleure qualité d’image et de (re)payer ses jeux n’avait pas convaincu. Pivoter vers une marque blanche prend donc tout son sens pour ce service de qualité.

Reste désormais à voir si Google parviendra à signer des contrats plus juteux qu’un simple essai sur un jeu par AT&T. Surtout, il serait intéressant de savoir si Google planifie toujours d’améliorer le matériel de ses serveurs. Le service est certes de qualité, mais les jeux tournent généralement sur un profil semblable aux consoles de la génération précédente, plutôt qu’aux nouvelles consoles. Une mise à jour matérielle permettrait de rester dans la course face à GeForce Now et Xbox Cloud Gaming.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles