Depuis les sanctions américaines contre Huawei, le groupe chinois est dans l’incertitude. Impossible pour l’heure de savoir s’il pourra à nouveau bénéficier de l’écosystème Google et du Play Store sur ses prochains smartphones. En prévision, Huawei fait appel aux développeurs pour qu’ils proposent leurs applications sur sa propre boutique.

Le Huawei Mate 20 Pro

Outre les questions liées aux mises à jour d’Android, l’une des principales conséquences de la sanction américaine contre Huawei est l’impossibilité pour le constructeur chinois d’intégrer les services Google, dont le Play Store sur ses futurs smartphones.

Il faut pourtant dire que la boutique d’applications de Google est la plus riche en applications sur Android, et pour cause. De nombreuses applications utilisent elles-mêmes les services Google pour intégrer des fonctionnalités additionnelles et fonctionnent moins bien sans les Play Services.

Néanmoins, si la sanction de l’administration américaine reste en place, Huawei devra faire sans le Google Play Store. Un éditeur de boutique d’application, Aptoide, a bien proposé à Huawei d’intégrer sa propre boutique dans les futurs appareils de la marque, mais c’était sans compter sur le fait que Huawei dispose de sa propre boutique maison, AppGallery. À en croire le site XDA Developers, c’est sur cette boutique que Huawei compterait rebondir.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Des mails pour inciter les développeurs à rejoindre AppGallery

Huawei a ainsi envoyé de nombreux mails à des développeurs d’applications pour les inciter à rejoindre AppGallery :

Dans les deux dernières années, Huawei a vendu plus de 350 millions de smartphones, dont la moitié environ dans les marchés occidentaux. Tous les smartphones Huawei proposent notre boutique officielle AppGallery préinstallée partout dans le monde, avec 270 millions d’utilisateurs actifs.

Nous avons constaté que votre formidable application Android XXX n’était pas encore disponible sur AppGallery. Dans le but de garantir un usage simple de votre application pour nos utilisateurs, Huawei s’engage à vous fournir un soutien complet pour vous aider à publier votre application dans AppGallery.

Nous souhaiterions donc vous inviter à rejoindre notre communauté de 560 000 développeurs gratuitement, au sein de notre portail Huawei Developer.

Comme le signale XDA Developers, il n’est pas rare que certaines boutiques d’applications contactent des développeurs pour les inciter à rejoindre leur plateforme. Néanmoins, la mention d’un « usage simple » de l’application par les utilisateurs d’appareils Huawei laisse clairement entendre que cette campagne de mailing fait suite à la sanction américaine.

Une autre problématique se pose pour les développeurs d’applications américaines. Au même titre que Google, ils ne pourraient pas non plus faire affaire avec Huawei, et seraient donc dans l’impossibilité de proposer leur application sur AppGallery. Les éditeurs qui soumettraient leurs applications sur AppGallery pourraient donc être sanctionnés par l’administration américaine. C’est dans ce cadre que Facebook a retiré la semaine dernière ses applications des smartphones Huawei, où elles étaient préinstallées. Rien n’indique donc que la campagne d’emailing de Huawei suffise pour intégrer certaines applications majeures comme Uber, Netflix, Twitter, Snapchat ou Apple Music.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions