Xbox veut se tourner vers des jeux plus « sociaux » et « casual »

 

Le patron de Xbox dévoile la stratégie d'acquisition des prochains mois pour Microsoft. Il avance aussi des choix stratégiques pour éviter la pénurie de puces.

Xbox veut se tourner vers des jeux plus « sociaux » et « casual »

Nous l’avions annoncé, 2021 a été marquée par de nombreuses acquisitions dans le domaine du jeu vidéo. Une situation qui n’est pas près de s’arrêter du côté d’Xbox, Satya Nadella, le CEO de Microsoft ayant clairement annoncé la couleur en septembre 2020, juste après l’annonce du rachat de Bethesda.

Plus récemment, Phil Spencer, grand patron de Xbox, s’est entretenu avec Bloomberg et il a confirmé cette stratégie, affirmant « nous avons beaucoup d’ambition » à ce sujet. Ce n’est pas vraiment une surprise pour quiconque a suivi un peu l’appétit de Microsoft récemment. Le journal spécialisé rappelle d’ailleurs que la firme de Redmond a dépensé 10 milliards de dollars en acquisitions ces sept dernières années.

Microsoft joue le bon samaritain

Il a précisé par ailleurs que les acquisitions de studios allaient se concentrer sur un type de jeux bien particuliers : plus sociaux et casual (comprendre destinés à un public de joueurs et joueuses occasionnel-le-s.

Quand je pense aux genres qui sont généralement associés à la Xbox, oui, nous avons Roblox, nous avons Minecraft, nous avons FIFA et Fortnite, mais nous, voulons continuer à investir dans des contenus plus sociaux, plus casual qui existent.

Phil Spencer, et plus largement Xbox, veut se donner le beau rôle en affirmant que sa stratégie d’acquisition vient encourager la prise de risque chez les créateurs, qui peuvent ainsi réaliser un retour sur investissement.

« Une partie de la création d’un studio est l’idée qu’à un moment donné, je serai en mesure de sortir financièrement et de réaliser les risques que j’ai pris et d’en voir les bénéfices », a par exemple avancé le responsable d’Xbox.

À la recherche d’une sortie de pénurie

Autre sujet avancé par Phil Spencer dans cet entretien : la firme au logo vert tenter de trouver une solution à la pénurie de puces en essayant de renforcer sa chaîne d’approvisionnement.

C’est « quelque chose que nous avons vraiment examiné chez Microsoft et Xbox et nous avons pris certaines décisions avec nos partenaires de la chaîne d’approvisionnement pour nous assurer qu’aucune situation mondiale ne puisse pincer l’approvisionnement autant que cela a été le cas pour nous au cours des 18 derniers mois », a-t-il avancé.

Autre décision qui pourrait changer la donne : Microsoft aurait investi pour dispatcher la fabrication « à différents endroits » dans le monde.

Dans un exercice de communication bien rodé, Phil Spencer mouille la chemise sur le sujet en déclarant : « Nous devons être dans une position où nous continuons à livrer des produits aux clients. C’est ma responsabilité. » Il ajoute :  « Je n’ai pas le droit d’utiliser la chaîne d’approvisionnement comme une excuse sur le long terme. »  Doit-on lire ici une forme d’excuse en avance d’un Noël un peu plus compliqué que d’habitude ? Les semaines à venir nous le dirons.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles