Introduction

Lenovo Motorola a beau être passé au modulaire pour ses haut de gamme, il n’en oublie pas moins la gamme X qui a fait sa gloire sur le milieu de gamme. Le Moto X4 est le dernier descendant d’une lignée respectée par les portefeuilles modestes, mais a-t-il de quoi les convaincre ? Constat difficile.

Fiche technique

Modèle Motorola Moto X4
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface Android Stock
Taille d'écran 5,2 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 424 ppp
SoC Snapdragon 630 à 2,2GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 508
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go, 64 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) Capteur 1:12 Mégapixels, Capteur 2: 8 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 16 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 148,35 x 73,4 x 7,99 mm
Poids 163 grammes
Couleurs Bleu, Noir, Or
Prix 225€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Design

Motorola a toujours préféré des designs plus arrondis que ses confrères et cela se ressent toujours sur ce Moto X4. Les traits de la face avant sont toujours aussi ronds et se font d’autant plus remarquer dans ce coloris métal légèrement bleuté. On y retrouve le flash LED avant sur la gauche, la grille d’écoute qui sert également de grille de haut-parleurs en façade, ainsi que les divers capteurs habituels.

Le capteur d’empreintes se situe en bas de l’écran, aux côtés du micro qui se remarque particulièrement dans ce coloris. À noter que ce capteur d’empreintes n’est bien que cela : un capteur d’empreintes. Par défaut, il ne fait pas office de boutons d’accueil et cette tranche très marquée en bas de l’appareil ne dispose pas pour autant de boutons capacitifs.

L’arrière du téléphone, tout en verre, laisse quant à lui la part belle au double capteur photo, renfermé dans un cercle stylisé, mais protubérant qui intègre le double flash LED à deux tons en haut. La taille du logo Motorola le rend ici très présent sur cette façade autrement très sobre.

En haut de l’appareil, on retrouve la trappe double SIM + micro SD ainsi que le micro de réduction de bruit. En bas de l’appareil, la prise USB type C se couple avec une prise jack bienvenue sur sa droite. La tranche gauche est dépourvue de la moindre fonctionnalité, quand la tranche droite accueille les boutons de volume et de verrouillage, ce dernier étant légèrement texturé. Ils offrent une petite résistance agréable à la pression, qui renforce le sentiment de solidité de l’appareil.

 

Le Moto X4 se retrouve aussi très arrondi sur ses bords, qui sont très épais. Si ce design lui donne une préhension agréable, qui tend à faire penser que l’on ne fera jamais tomber l’appareil, il faut avouer que tout cela lui donne un aspect très… grossis, presque trop « brute de décoffrage ». Il en devient également très lourd.

Or, ce design est acceptable dès lors qu’une grosse batterie est implémentée, ce qui n’est pas nécessairement le cas de ce smartphone. Aussi, il donne surtout l’impression de ressusciter des tendances esthétiques de 2013 qui n’ont plus vraiment lieu d’être et n’explique pas vraiment la présence d’une telle protubérance pour son double capteur. À l’ère du bord à bord, ce Moto X4 paraît donc un peu trop grossier malgré une prise en main agréable. On appréciera tout de même le fait que le téléphone soit certifié IP68, lui garantissant une résistance à l’immersion dans l’eau à plus de 1 m pendant 30 minutes.

Écran

Doté d’un écran IPS LCD de ratio 16:9 en définition Full HD, le Moto X4 peut se targuer d’avoir un bon écran. Il dispose de deux modes de couleurs : le mode « couleur éclatante », proche des standards de l’industrie, et « couleurs normales » qui est plus proche du réel mais moins vibrant. En mode « couleurs éclatantes », il fait partie des bons élèves du milieu de gamme utilisant des dalles LCD et a le mérite d’être très agréable à l’œil dès la sortie d’usine.

Notre sonde confirme cette bonne première impression avec une dalle qui n’atteint pas l’intégralité de l’espace de couleur sRGB, mais en couvre une majeure partie. On peut voir que sous ce profil de couleurs, les verts en pâtissent, mais le bleu s’en tire parfaitement bien. D’ordre général, l’écran tire quelque peu vers le bleu, comme c’est la tendance sur les smartphones de nos jours pour un rendu plus plaisant à l’œil bien qu’éloigné du réel. On notera une température de couleur élevée à 8500 K en moyenne.

Avec sa luminosité maximale à 438 cd/m2, le Moto X4 promet d’être correctement lisible en plein soleil. Son taux de contraste à 1415:1 est également plus que satisfaisant, particulièrement sur cette tranche de prix. IPS LCD oblige, ses angles de vision sont très bons et le téléphone ne change pas de teinte même en étant penché. À noter que la dalle est protégée par un verre Corning Gorilla Glass.

 

Logiciel

Le Moto X4 continue sur la lancée du constructeur et vient donc modifier le moins possible l’expérience Android pure. Toujours (hélas) en version 7.1.1, il arbore tout de même le launcher d’application Pixel et profite du panneau Google Now situé tout à gauche de l’écran. La personnalisation est aussi poussée que l’est Android de base et permet donc de changer ses fonds d’écran et fonds de verrouillage tout autant que rajouter des widgets à l’interface.

Le reste est assez classique, avec un tiroir d’applications sur fond transparent intégrant un moteur de recherche et les 5 applications les plus utilisées en haut. Le panneau de notifications est également très sommaire. On notera tout de même une refonte des icônes de base des applications, avec un style très cristallisé qui ne plaira pas à tout le monde.

L’essentiel des modifications apportées par Motorola se retrouve dans l’application Moto. Celle-ci propose Moto Key, qui permet de restreindre l’accès à certaines applications et sites grâce au scanner d’empreinte, les Gestes Moto qui permettent de lancer certaines fonctionnalités en secouant ou renversant le téléphone, l’écran Moto qui permet de configurer un simili Always On-Display à réception de notifications et le Moto Voice qui est un assistant vocal plus que sommaire.

Dans l’absolu, rien n’est véritablement novateur ni indispensable ici, simplement sympathique à avoir. Mention spéciale tout de même à l’utilitaire permettant de déverrouiller l’intégralité de ses appareils, dont son PC Windows, à l’aide de son smartphone… bien que celui-ci demande l’installation d’un plug-in sur son ordinateur. On s’étonnera toutefois de la présence continue de Moto Voice alors même que le téléphone profite de Google Assistant.

Le plus troublant dans l’expérience logicielle proposée ici est la présence des touches de navigation à l’écran. Celles-ci tendent à rétrécir l’espace utilisable alors même que la taille du téléphone et son scanner situé à l’avant laissent à penser que des touches physiques pouvaient être présentes. Ici, une fois configuré, le scanner d’empreintes ne sert qu’à déverrouiller et reverrouiller le Moto X4, ce qui est vite perçu comme un gâchis d’espace frustrant.

Une option de Moto Key permet alors de transformer le capteur d’empreinte pour lui faire reconnaître des gestes prenant la place des touches de navigation : un glissement vers la gauche active « précédent », un glissement vers la droite active « multitâche » etc. Si cette option a le mérite de libérer l’écran, elle n’est pas très agréable à utiliser au quotidien et ne constitue pas une bonne excuse pour le design du téléphone.

Performances

Le Moto X4 est équipé d’un Snapdragon 630 couplé à 3 Go de RAM, un SoC qui n’a pas été très utilisé cette année. Toutefois, ses performances restent en ligne avec l’un des rares à l’avoir intégré : l’Asus ZenFone 4. Et cela se retrouve à l’utilisation : le téléphone garde son interface constamment fluide, mais peine très légèrement sur les tâches les plus lourdes. Ce n’est également pas un champion des jeux 3D, mais il saura tout de même se défendre assez pour que l’expérience reste appréciable.

Real Racing 3 et Arena of Valor ont tous deux réglé automatiquement leurs paramètres afin d’offrir des réglages moyens. Le framerate de Real Racing privilégie le 60 fps constant en permanence, mais sacrifie les graphismes pour cela avec des textures peu définies. À l’inverse, Arena of Valor choisit de sacrifier son gameplay en baissant les FPS à 30 stable, au profit des graphismes. Les deux jeux connaissent des petits ralentissements dans les menus, mais savent rester stables sur l’expérience de jeu.

 Motorola Moto X4Motorolo Moto G5SAsus ZenFone 4Motorola Moto Z2 Play
SoCSnapdragon 630Snapdragon 430Snapdragon 630Snapdragon 626
AnTuTu70 488 points44 510 points68 036 points68 642 points
PCMarkn/c4 754 points6 175 points6 042 points
PCMark 2.04 867 pointsn/c5 010 points4 885 points
3DMark Slingshot Extreme835 pointsn/c830 pointsn/c
3D Mark SSE (Physics)1 811 pointsn/c1 723 pointsn/c
3D Mark SSE (Graphics)724 pointsn/c723 pointsn/c
GFX Bench Car Chase (onscreen / offscreen)7,7 / 5,3 FPSn/c5,3 / 5,3 FPSn/c
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)10 / 4,6 FPS7,1 / 7,4 FPS14 / 14 FPS10 / 9,9 FPS
Lecture / écriture séquentielle287,77 / 118,11 Mo/s249 / 75 Mo/s285 / 206 Mo/sn/c
Lecture / écriture aléatoire11321,56 / 13886,44 IOPS10 188 / 11 763 IOPS16 652 / 1 905 IOPSn/c

Le téléphone chauffe très modérément lors de l’expérience, avec un point central de chauffe situé entre le double capteur photo et le logo Motorola qui ne gêne en rien la prise en main.

Appareil photo

Moto met particulièrement en avant son double capteur photo avec un capteur principal de 12 mégapixels avec des photosites de 1,4 µm et une lentille ouvrant à f/2.0 secondé par un module 8 mégapixels grand-angle 120° à ouverture f/2,2 et pixels à 1,12 µm. Dans les faits, les performances de ce double capteur sont mitigées.

Dans des conditions parfaites, en extérieur et en plein soleil, le Moto X4 fait tout de suite plaisir avec un bon piqué et des couleurs respectées. Le contraste gagnerait à être un peu plus profond, mais le rendu final est plaisant à l’œil. Reste que la vitesse d’obturation pourrait être légèrement plus rapide : on ressent un petit temps de pause gênant à la moindre capture.

Cela s’aggrave dès que les conditions lumineuses chutent. Dans un bureau éclairé en halogène, soit des conditions lumineuses « passables », les couleurs perdent immédiatement de leur vivacité et l’appareil opère un petit lissage des textures qui nuit aux détails. De nuit, le Moto X4 fait rapidement apparaître un bruit très visible et le contraste perd les pédales, dénaturant la colorimétrie du cliché. La vitesse d’obturation est la pire dans ces conditions, donnant un léger flou à l’ensemble.

L’utilisation d’un grand-angle 120° est plus difficile à juger puisqu’elle est très subjective. J’ai tendance à apprécier ces capteurs, particulièrement dans une ville comme Paris où prendre une photo de bâtiment est bien plus simple avec ce type de solution. Reste que la déformation ne sera pas au goût de tout le monde. Le capteur s’en sort bien lorsque les conditions sont parfaites, mais on perd énormément de contraste par rapport au premier capteur. Là encore, plus les conditions lumineuses sont difficiles et plus les défauts du capteur s’accentuent : toujours plus de bruit, toujours moins de contraste, toujours plus délavé. À noter qu’un mode bokeh est disponible, dont le traitement logiciel est perfectible, mais relativement efficace dans cette tranche de prix.

Le capteur avant de 16 mégapixels à ouverture f/2.0 fait très bien son travail pour les selfies, et est rapide à utiliser. Même dans des conditions lumineuses difficiles, il saura tirer des clichés sympathiques. Reste que le flash avant du téléphone n’est pas exceptionnel, et donne très vite un effet « lapin regardant les pleins phares » aux photos.

Pour la vidéo, le capteur arrière est capable de filmer en 4 K à 30 fps mais enregistre en 1080p par défaut. Ses performances sont correctes, mais il subit une latence assez gênante entre la capture et l’aperçu, qui devient dérangeante dès lors que l’on cherche à filmer une action rapide.

Son

On notera que le Moto X4 a choisi de conserver une prise jack, agréablement situé sur le bas de l’appareil. Un plus non-négligeable en 2017 où tous les constructeurs ont décidé de faucher la prise vieillissante. Celle-ci est toutefois très quelconque.

Le haut-parleur situé à l’avant du téléphone est très agréable. On appréciera un son bien réglé, même si bien évidemment limité par sa taille et le fait qu’il s’agisse d’un haut-parleur unique. Il ne grésille pas une fois poussé à 100 %. Son placement est très bien pensé, faisant qu’on ne le bouche jamais en plaçant ses mains sur le téléphone.

Réseau et communications

Aucun problème à signaler du côté des appels sur ce Moto X4. L’accroche réseau est rapide et les conversations bien entendues. Mention spéciale aux micros de réduction du bruit ambiant qui font très bien leur travail. Le téléphone est bien compatible avec les fréquences 800, 1800, 2100 et 2600 MHz importantes pour la 4G en France et en Europe, mais ne supporte pas la fréquence 700 MHz. À la vue de la gamme occupée par ce Moto X4, ce n’est pas un drame.

L’accroche GPS est également très bonne et précise dès la sortie d’usine, permettant d’utiliser Google Maps en mode piéton sans devoir forcer un nouveau réglage de la boussole. À noter que la trappe SIM peut accueillir deux SIM et une carte micro SD en même temps. Il profite également d’une technologie Bluetooth permettant de connecter jusqu’à 4 enceintes audio en même temps.

Batterie

Le Moto X4 est équipé d’une batterie de 3000 mAh supportée par la technologie de recharge rapide à 15 W Turbo Power de Motorola. Celle-ci promet 6 heures d’autonomie en seulement 15 minutes de charge. Dans les faits, celle-ci est efficace et nous aura permis de passer de 5 à 54 % de batterie en 30 minutes, au prix tout de même d’un téléphone et d’un chargeur devenant très chauds ce faisant. Fort heureusement, les deux refroidissent vite.

Sur notre protocole d’autonomie ViSer, le Moto X4 a tenu 9 heures et 18 minutes, ce qui le fait intégrer la moyenne haute de notre classement. Dans des conditions réelles, elle ne fait pas vraiment de merveille, mais sait encaisser une utilisation poussée sans pour autant abandonner et tient donc bien une journée complète sans démériter. Les plus économes pourront faire tenir le Moto X4 une journée et demie sans souci, mais rien ne vient nous abasourdir pour autant.

Test d'autonomie sur Viser
  • Moto X4 : 558
  • Moto G5S : 709
  • Honor 7X : 450

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Moto X4 est d’ores et déjà disponible au prix de vente conseillé de 379 euros dans sa version 32 Go. On peut toutefois le trouver aux alentours de 300 euros désormais.

Test Moto X4 Le verdict

design
5
Le Moto X4 est lourd, presque pataud, et son design très épais et arrondi lui offre une bonne prise en main... mais pas un bon look. On a plutôt l'impression d'être en face d'un téléphone de 2013, loin des canons de 2017, mais aussi loin des bonnes évolutions que l'on a connu sur ces dernières années. D'autant que cette épaisseur ne se justifie pas, puisque le double capteur est toujours intégré à une protubérance certes stylisée mais peu pratique. Mention spéciale à sa bordure inférieure qui peine à justifier son existence.
écran
8
Si le marché est vite passé à l'AMOLED, le Moto X4 met ici en avant une dalle IPS LCD très satisfaisante et relativement bien réglée en sortie d'usine. Sa luminosité lui permet d'être bien lisible en plein soleil sans trop forcer, et les couleurs sont vives et agréables à l’œil. Il dispose également d'angles de vue excellents, mais tire tout de même un peu trop sur le bleu au détriment du vert.
logiciel
7
Motorola continue sur sa lancée et respecte l'expérience Android pure voulue par Google jusqu'au maximum. Un trait que l'on apprécie et qui permet au téléphone d'être très rapide et simple à utiliser. Les quelques fonctionnalités qu'a rajouté le constructeur ont du sens et sont pratiques au quotidien. Reste que la présence de boutons de navigation logiciels alors que le téléphone aurait pu profiter de boutons physiques est difficile à expliquer, même lorsque son capteur d'empreintes en prend la place.
performances
7
Le Moto X4 met en avant des performances tout simplement équivalentes à l'autre téléphone du marché utilisant le Snapdragon 630 : l'Asus ZenFone 4. Dans les faits, il est excellent sur les tâches du quotidien, mais peine beaucoup plus sur les jeux 3D un peu plus gourmand. Rien de choquant à la vue de son prix, mais on aurait apprécié un petit effort supplémentaire d'optimisation.
caméra
6
Le double capteur photo du Moto X4 est capable de faire de bons clichés... dès lors que les conditions sont optimales. Dès que les conditions lumineuses se dégradent, la qualité en pâtit sévèrement avec des couleurs délavées, un contraste en berne et des détails toujours plus effacés. Le capteur grand-angle est amusant, mais force un effet fish-eye très prononcé. Le capteur avant est très bon, mais son flash n'est pas aussi performant. Sa plus grande faiblesse reste sa vitesse d'obturation, bien inférieure à ses concurrents.
autonomie
8
Le Moto X4 aura de quoi tenir la journée et un peu plus si vous n'êtes pas friands des applications les plus gourmandes. Dans nos tests théoriques, celui-ci s'en tire dans la moyenne haute des smartphones de cette année, et il ne déçoit pas l'utilisation. Avec une utilisation poussée, on finira aisément sa journée aux alentours des 30 % de batterie. Sa recharge rapide permettant de regagner 50 % de batterie en 30 minutes est également très bonne, même si elle fait beaucoup chauffer le téléphone du même temps.
Note finale du test 6/10
Pour un téléphone vendu au prix d'appel de 379 euros, le Moto X4 est tout simplement décevant. La plus grande déception de ce téléphone provient majoritairement de son design, qui lui donne un air de smartphone de 2013. Si on appréciera sa prise en main et son poids rassurants, couplé à la certification IP68, il faut admettre qu'il pâtit de la comparaison directe avec ses concurrents sur ce point.

Son très bon écran est gâché par l'inclusion des touches de navigation logicielles, alors même que l'espace de la face avant permettait sans le moindre problème l'inclusion de touches capacitives. Si le capteur d'empreintes est capable de prendre cette place, il n'est pas très agréable à utiliser. En ressort une expérience bâtarde qu'il est difficile de justifier de la part du constructeur, et renforce l'impression de "retard" de ce smartphone.

Son double capteur photo reste agréable à utiliser sans être folichon, son autonomie est très bonne et son interface maison est parmi les plus pures disponibles sur le marché... mais rien n'y fait. Le Moto X4 est un bon téléphone qui n'est pas très agréable à utiliser en 2017. C'est bien dommage.
  • Points positifs
    • Bon écran IPS LCD
    • Haut-parleur bien placé à l'avant
    • Solide et certifié IP68
    • Capteur photo avant bien optimisé
  • Points négatifs
    • Design d'un autre temps
    • Double capteur arrière lent et vite limité
    • Boutons de navigation à l'écran injustifiables