Ce très bel effort de Nissan pour rendre ses futures voitures électriques plus abordables

Et plus écologique

 

L'aventure électrique de Nissan a commencé en 2010 avec la commercialisation de la première génération de la Leaf. Si la marque japonaise a depuis vivoté dans le secteur, elle sort aujourd'hui les gros bras en annonçant trois nouveaux modèles. Avec une production européenne qui plus est.

Le Nissan Juke III devrait ressembler de loin à l’Hyper Punk Concept

Ah, la première Nissan Leaf de 2010. Un design… audacieux, 160 km d’autonomie dans le meilleur des cas, bref, c’était pas la joie. La deuxième génération, présentée en 2018 corrigeait un peu le tir avec un style plus dans le rang et des batteries de nouvelle génération, puis arriva l’Ariya fin 2021 avec une nouvelle plateforme partagée avec les Renault Mégane et Scénic. Reste que trois modèles en treize ans pour un constructeur qui se voulait à la pointe de l’électrique, c’est quand même peu.

Aujourd’hui, tout change : Nissan s’est fixé comme objectif de passer au 100 % électrique dès 2030 en Europe (cinq ans avant la limite légale, donc) et annonce la couleur dans un communiqué de presse : la Leaf aura droit à une troisième génération, tandis que les Juke et Qashqai, les deux SUV à succès de la marque, passeront à l’électrique. Tout ce beau monde sera fabriqué au Royaume-Uni, probablement pour avoir droit au bonus écologique.

Des concepts-cars en avant-goût

Ne tournons pas autour du pot : on n’en sait pas beaucoup plus. Date de présentation ? Capacité de la batterie ? Autonomie ? Technologies embarquées ? Aucune information n’a été communiquée. Tout juste pouvons nous avoir un début d’idée du look qu’auront ces trois voitures, puisqu’elles devraient ressembler à trois concepts déjà dévoilés par la marque : l’Hyper Urban Concept et l’Hyper Punk Concept dévoilés à Tokyo il y a quelques jours, ainsi que le Chill-Out Concept de 2021.

Nissan Hyper Urban Concept, un avant-goût de la prochaine Leaf ?

Jouons aux devinettes. S’il est assez certain que le prochain Qashqai devrait ressembler au Chill-Out, on met également une pièce sur une ressemblance entre l’Hyper Urban et la future Leaf ; quant à l’Hyper Punk, il préfigure sans doute les grandes lignes du Juke III. Reste que ces concepts semblent tout de même extrêmement éloignés de la réalité ; il est donc probable que les voitures de série seront bien plus sages.

Une production au Royaume-Uni

La grande annonce de ce communiqué, c’est cependant l’investissement de trois milliards de livres sterling (environ 3,5 milliards d’euros) pour transformer l’usine historique de Nissan en Angleterre à l’électrique. Basée à Sunderland depuis 1984, elle profitera de cette manne pour se transformer de A à Z en fabriquant les voitures, certes, mais également leurs batteries sur place grâce à une électricité renouvelable produite en interne.

Le Chill-Out Concept, un Qashqai pimpé

Ajoutons enfin que ces trois modèles électriques seront rejoints par la prochaine Nissan Micra, basée sur la Renault 5 électrique et produite avec elle en France, à Douai. Une production totalement européenne, donc, permettant de conserver le bonus écologique qui va être mis en place chez nous l’année prochaine. Une véritable tendance de fond pour l’industrie automobile mondiale : de plus de plus de constructeurs chinois annoncent des usines sur notre continent !

On s’attend à ce que ces trois modèles soient lancés à des prix qui les rendent éligibles à tout bonus écologique français.