La Renault Zoé, Twingo E-Tech et Twizy voient leurs prix augmenter

 

Le constructeur Renault a appliqué une hausse tarifaire à plusieurs de ses véhicules, dont certaines voitures électriques. Les Zoé, Twingo E-Tech et Twizy sont notamment concernées.

2019 – Essais presse Nouvelle Renault ZOE en Sardaigne (1)

C’était prévisible : entre la pénurie de semi-conducteurs, la guerre en Ukraine qui pose certains problèmes d’approvisionnement et la hausse tarifaire des matières premières, le prix des voitures électriques allait logiquement augmenter. C’est en tout cas ce qui pouvait être suggéré au regard de la délicate conjoncture du moment.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour en voir les conséquences. La Dacia Spring a subi une double hausse en l’espace d’un mois, rejointe plus récemment par trois voitures électriques de la gamme Renault : le Zoé, la Twingo E-Tech et la Twizy, comme l’a remarqué le média spécialisé L’Argus.

Le bonus écologique toujours de la partie

En janvier 2022, le constructeur français avait mis à jour son offre de Zoé en modifiant le nom des finitions, tout en baissant légèrement les tarifs. À l’époque, les Zoé Équilibre (110 ch), Évolution (110 ch) et Techno (135 ch) s’arrachaient à des prix respectifs de 32 000, 33 500 et 35 200 euros.

Renault Twingo Electric
La Renault Twingo Electric // Source : Jean-Brice Lemal pour Renault France

En jetant un œil au configurateur en ligne, la donne n’est aujourd’hui pas la même. Chaque modèle a vu son prix gonfler de 800 euros, pour atteindre les 32 800, 34 300 et 36 000 euros. Finalement, la version Techno revient à son prix initial de 2021. Et heureusement, le jeu du bonus écologique n’est absolument pas chamboulé.

À ce prix-là, vous bénéficiez toujours de l’aide maximale de 6000 euros, qui devrait être reconduite après le 1er juillet 2022. Pour connaître le prix exact de votre Zoé, il suffit donc de soustraire 6000 euros aux tarifs susmentionnés.

La Mégane E-Tech épargnée

L’Argus mentionne une autre augmentation à mettre au crédit de la Twingo E-Tech : cette dernière bondit de 500 euros, pour un tarif d’entrée de 23 650 euros désormais. Enfin, la Renault Twizy ajoute 200 euros sur sa note finale quelque que soit la version, et débute ainsi à 11 600 euros dorénavant.

De son côté, la Renault Mégane E-Tech est épargnée.

Touché par la pénurie de composants électroniques, Renault doit mettre à l’arrêt son usine de Douai, qui accueille la production de la Mégane E-Tech.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles