Rachat d’Activision : Sony réagit et craint des jeux exclusifs Xbox

 

Sony a finalement réagit à l'annonce du rachat d'Activision-Blizzard-King par Microsoft. Le constructeur japonais appelle Microsoft à respecter les engagements d'Activision en terme de distribution de jeux.

PS5 Playstation 5
La PlayStation 5 // Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

L’annonce, ce mardi, du rachat d’Activision-Blizzard-King par Microsoft pour la bagatelle de 68,7 milliards de dollars a fait l’effet d’une détonation dans l’industrie du jeu vidéo. Alors que de nombreuses questions restent en suspens — en premier lieu la validation du rachat par les autorités de la concurrence — le principal adversaire de Microsoft dans le marché des consoles, Sony, a finalement réagi ce jeudi.

Interrogé par le Wall Street Journal, le constructeur japonais de la PlayStation 5 s’est fendu d’une communication simple permettant déjà d’apercevoir l’angle d’attaque envisagé par Sony pour les mois à venir : « Nous espérons que Microsoft suivra ses engagements contractuels et continuera à proposer les jeux Activision sur plusieurs plateformes ».

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

C’est la première fois que Sony réagit, par l’intermédiaire d’un porte-parole, à l’annonce de Microsoft faite ce mardi. Il semble donc que, pour le constructeur japonais, la principale crainte ne soit pas tant l’accumulation de studios par Microsoft en elle-même — la firme américaine avait déjà racheté Bethesda l’an dernier — mais surtout la préservation du catalogue des jeux Activision sur les consoles PlayStation. Une crainte partagée par de nombreux possesseurs de PS5 depuis le début de la semaine, tant et si bien que la stratégie de Microsoft sur l’avenir des licences Activision reste encore indéterminé. On pense en premier lieu aux jeux Call of Duty, véritable machine à vendre des consoles chez Microsoft comme chez Sony ,et dont l’absence sur PlayStation à l’avenir pourrait être un coup dur pour le consolier japonais.

Microsoft rassure pour les jeux Activision sur PS5

Dans son communiqué publié lors de l’annonce du rachat, Microsoft avait cependant tenu à rassurer à la fois les joueurs, mais également Sony et les autorités de la concurrence. « Les jeux d’Activision Blizzard sont disponibles sur différentes plateformes et nous comptons continuer à soutenir ces communautés à l’avenir ». Le patron de Xbox, Phil Spencer, s’est fait encore plus direct quant aux craintes des joueurs dans une interview auprès de l’agence Bloomberg :

Je voudrais simplement dire aux joueurs qui jouent aux jeux d’Activision Blizzard sur la plateforme de Sony que nous n’avons pas l’intention de retirer les communautés de cette plateforme et nous y sommes restés attachés

Il semble donc que l’objectif de Microsoft ne soit pas tant de couper les joueurs PS5 des jeux Activision-Blizzard-King que de proposer ces jeux au sein du catalogue du Xbox Game Pass. Un argument déjà avancé initialement dans le communiqué de presse : « Nous proposerons alors autant de titres d’Activision Blizzard que possible dans le Xbox Game Pass et dans le PC Game Pass, qu’il s’agisse de nouveaux jeux ou de classiques du catalogue incroyable d’Activision Blizzard ».

Édité par Microsoft, le jeu Deathloop est sorti en exclusivité console sur PS5
Édité par Microsoft, le jeu Deathloop est sorti en exclusivité console sur PS5 // Source : Microsoft

Rappelons néanmoins le précédent du rachat de Bethesda par Microsoft. Si la firme n’a pas supprimé les licences de l’éditeur du catalogue de la PS5 après son rachat — Microsoft a même édité Deathloop en exclusivité console pour la PlayStation 5 — la firme a déjà annoncé que certaines futures licences seraient exclusives aux Xbox et au PC. Ce sera notamment le cas de Starfield, le prochain jeu de rôle de science-fiction de Bethesda, mais aussi de The Elder Scrolls VI, la suite de Skyrim.

De Minecraft à Call of Duty, en passant par Halo ou encore Wolfenstein et Candy Crush, Microsoft a désormais en main un impressionnant éventail de jeux vidéo avec l’ajout d’Activision Blizzard King. De tout pour…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles