Tesla : voici la nouvelle Model Y d’entrée de gamme, avec plus d’autonomie et de performances

 

Le configurateur de Tesla aux États-Unis laisse apparaître une nouvelle version du Model Y équipé d'une petite batterie et d'une transmission intégrale. Une déclinaison moins chère qui joue le rôle d'entrée de gamme, mais qui affiche pourtant une autonomie et des performances en hausse par rapport à la Tesla Model Y Propulsion. De quoi remplacer celle-ci en Europe ?

Tesla n’a jamais vendu ses voitures aussi peu cher et pourtant elle n’a jamais gagné autant d’argent. Et cela ne devrait pas s’arrêter de sitôt, alors que la firme commence très bien l’année, en ayant battu un nouveau record de production au sein de sa Gigafactory de Berlin. Après avoir réduit drastiquement les tarifs de ses Model 3 et Model Y en début d’année puis ceux de ses Model S et Model X un peu plus tard, le constructeur continue à vouloir proposer des voitures encore plus abordables.

Une nouvelle version

C’est ainsi qu’une toute nouvelle déclinaison du SUV électrique vient d’apparaître dans le configurateur américain de la marque. Cette variante est sobrement baptisée Model Y et joue donc désormais le rôle d’entrée de gamme. En France, celle-ci est incarnée par la version Propulsion, qui n’est plus disponible sur le marché américain.

À l’inverse, cette nouvelle configuration n’est pas (encore) proposée chez nous. Celle-ci est dotée d’une transmission intégrale et de deux moteurs, tandis que la Propulsion n’en possède qu’un qui envoie toute la puissance sur le train arrière. Cette version rend le SUV compact encore plus abordable, puisqu’il est affiché, hors taxes, à partir de 49 990 dollars, soit environ 45 798 euros, contre 52 990 dollars (environ 48 500 euros) pour la version Grande Autonomie.

Pour mémoire, la gamme débute à partir de 46 990 euros en France, ce qui rend le SUV électrique éligible de peu au bonus écologique de 5 000 euros. Mais si la version américaine est moins onéreuse, elle possède tout de même une petite particularité, avec une autonomie nettement plus importante. En effet, le Model Y d’entrée de gamme américain promet 279 miles (environ 449 kilomètres) selon le cycle américain EPA.

Tesla Model YAutonomie EPAAutonomie WLTP0 à 100 km/h
Propulsion392 km455 km6,9 sec
AWD448 km≈ 500 km5,2 sec
Grande Autonomie531 km565 km4,8 sec
Performance487 km514 km3,7 sec

Ce qui équivaut selon nos calculs à environ 500 kilomètres selon le cycle européen WLTP. À titre de comparaison, le Model Y Propulsion revendique 455 kilomètres WLTP, tandis que la version Grande Autonomie promet 533 kilomètres. Pour un prix bien plus élevé, affiché à partir de 53 990 euros.

Les performances sont également améliorées, puisque le 0 à 60 MPH (0 à 96 km/h) est abattu en 5 secondes, soit environ 5,2 secondes pour le 0 à 100 km/h. Alors qu’il faut compter 6,9 secondes pour la Tesla Model Y Propulsion. Mais alors, qu’est ce qui explique que la version américaine soit aussi performante pour un prix si abordable ?

De nouvelles batteries ?

Cette version, qui aurait déjà été proposée à l’agence environnementale américaine pour homologation en novembre 2022 pourrait tout simplement être équipée des nouvelles cellules 4680 développées par le constructeur. Celles-ci possèdent la particularité d’offrir une meilleure densité que les batteries LFP actuellement utilisées sur la Propulsion. Cette nouvelle Tesla Model Y pourrait intégrer une batterie d’une capacité d’environ 67 kWh, contre 60 kWh approximativement pour la variante Propulsion et à peu près 80 kWh pour les versions Grande Autonomie et Performance.

De plus, elles coûtent moins cher à produire, ce qui permet à Tesla de réduire le prix des voitures qui en sont équipées. Le tout, sans rogner sur sa marge, qui demeure toujours très élevée. Mais à vrai dire, l’arrivée de cette nouvelle variante n’est pas vraiment une surprise. En effet, en mars 2022, un document sur le site de l’EPA laissait déjà entrevoir une inédite déclinaison du SUV électrique. Celle-ci avait ensuite été confirmée aux États-Unis, avec quelques modèles disponibles en stock, mais pas absents du configurateur en ligne.

Pour l’heure, seuls les États-Unis peuvent donc profiter de cette version. La raison est sans doute liée au fait que les cellules 4680 sont encore produites en trop faibles quantités, et directement sur le territoire américain. Une fabrication était également prévue dans la Gigafactory de Berlin, mais le projet est pour le moment en suspens. Les incitations financières proposées par le gouvernement américain dans le cadre de l’Inflation Reduction Act (IRA) ne sont sans doute pas pour rien.

Cependant, cela pourrait changer. Bruxelles a également mis en place des mesures pour inciter les fabricants à produire sur le Vieux Continent. Reste à savoir si celles-ci pourront convaincre Tesla.

Est-ce que cela permettra à Tesla de proposer cette nouvelle Model Y en Europe ? Si oui, va-t-elle remplacer la version Propulsion ou venir s’intercaler entre cette dernière et la version Grande Autonomie ? Vu le prix auquel est vendue cette nouvelle version aux États-Unis, on penche plutôt pour cette seconde solution. Mais, nous ne sommes jamais à l’abris d’une surprise avec la firme d’Elon Musk.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !