Tesla facilite enfin la recharge des voitures électriques sur le plus grand marché mondial

 

Cela fait plus d'un an déjà que Tesla a ouvert ses Superchargeurs à tous les propriétaires de voitures électriques en France. Et voilà que le constructeur poursuit cette stratégie en Chine, mais cela ne va pas se faire en un jour. Car la firme américaine semble un peu frileuse.

Cela fait plus de dix que le réseau de Superchargeurs Tesla existe, d’abord lancé aux États-Unis avant d’être déployé partout ailleurs. Et depuis 2012, les choses ont bien évolué, alors que le constructeur a passé le cap des 35 000 bornes dans le monde entier en juin 2022. En avril 2023, on en compte désormais plus de 45 000 ! En Europe, la barre des 10 000 points de charge a été atteinte en octobre dernier, permettant à la marque de dépasser Ionity.

Des Superchargeurs ouverts à tous…

Mais la firme d’Elon Musk veut aller encore plus loin et a pris la décision en 2021 de rendre ses Superchargeurs accessibles à tous les propriétaires de voitures électriques. Qu’ils possèdent ou non un véhicules de la marque américaine. Une expérimentation avait d’abord été lancée aux Pays-Pas, qui s’était montrée convaincante. Résultat, celle-ci avait été étendue en France, mais également en Belgique ou encore en Autriche.

Depuis, plus de 700 bornes sont désormais ouvertes à tous rien qu’en France, tandis que Tesla a également rendu cela possible aux États-Unis depuis le mois de janvier dernier. Un nouveau cap pour le constructeur, qui avait cependant été compliqué par un souci de compatibilité de connecteurs. Les voitures de la marque américaine utilisent en effet un système propriétaire, tandis que les autres sont dotées d’un port CSS.

Ce souci étant résolu, le constructeur, qui affiche de bons résultats en ce début d’année 2023 veut aller encore plus loin. Il vient en effet de lancer une nouvelle expérimentation afin d’ouvrir ses Superchargeurs à tous en Chine, comme on peut le lire sur le compte Weibo de la marque. L’Empire du Milieu semble donc un peu à la traîne, alors que cette fonctionnalité est désormais proposée dans plus d’une dizaine de marchés à travers le monde entier.

D’autant plus que Tesla ne veut pas aller trop vite en besogne et fait preuve d’une certaine prudence. En effet, seulement 10 stations dans tout le pays seront accessibles aux autres marques. Il s’agit en effet pour l’heure d’un test, en attendant un déploiement plus massif.

…Ou presque

Ces bornes rapides, qui seront bientôt complétées par la V4 qui commence à être déployée sont pour l’heure situées uniquement à Beijing et Shanghai, avec cinq stations chacune. Mais ce n’est toutefois pas tout. En effet, le constructeur américain, dont le Model Y continue de cartonner étend aussi cette expérimentation à 120 chargeurs à destination. Ces derniers sont répartis dans 25 provinces en villes dans le pays.

Zeekr 001 // Source : Zeekr

Actuellement, ce sont plus de 1 600 stations qui sont accessibles aux automobilistes chinois, soit l’équivalent de 10 000 Superchargeurs. Le constructeur prévoit de continuer à développer son réseau de Superchargeurs au cours des prochains mois. En France, de nombreuses ouvertures sont prévues, à Honfleur, Roissy ou encore Deauville et Vannes, entre autres. Le tout avec un prix qui reste plus accessible que la plupart de ses rivaux, avec un kWh qui tourne autour des 40 centimes en heures creuses.

L’ouverture aux autres voitures électriques de ses Superchargeurs n’est pas une décision innocente. Certes, cela permet de faciliter la mobilité électrique, qui est l’une des missions de Tesla. Mais surtout, cela permet également d’augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise américaine. Et elle en a besoin, puisque la baisse des prix décidée ces derniers mois a eu pour effet de faire fondre sa marge opérationnelle.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.