Tesla : la Model Y est le SUV électrique qui consomme le moins d’énergie au monde, mais Tesla ne dit pas tout

 

Si Tesla affirme que sa Model Y AWD (à transmission intégrale) est le SUV le plus efficient du marché, ce n'est pas tout à fait exact. À vrai dire, ce n'est pas le modèle le plus économe de la gamme. La version Propulsion, disponible en Europe, est encore plus économe en énergie.

Lorsqu’ils choisissent une voiture électrique, la plupart des clients regardent deux choses en premier lieu : le prix et l’autonomie. Deux aspects qui rebutent d’ailleurs de nombreux automobilistes, bien que cela ne sera bientôt plus un problème, avec la baisse des tarif, notamment pour les petites voitures et le développement des solutions de charge. Sauf qu’il n’est pas toujours pertinent de regarder combien de kilomètres une voiture peut parcourir d’une traite, car un autre élément doit surtout être pris en compte lors du choix : la consommation.

Pas le plus efficient

C’est un peu comme pour un modèle thermique d’ailleurs, personne ne demande combien de kilomètres il est possible de parcourir avec un plein. En revanche, on regarde si la consommation de carburant n’est pas trop élevée. Pour l’électrique, c’est pareil. C’est d’ailleurs pour cela qu’avoir une grosse batterie n’est pas forcément une bonne chose. Et ça, certains constructeurs l’ont bien compris, comme Renault, Ford ou encore Tesla.

Si la firme américaine propose plusieurs configurations sur ses voitures, elle sait que la taille ne fait pas tout. Ainsi, le constructeur, qui reste le numéro 1 mondial de l’électrique devant BYD et Volkswagen communique également sur l’efficience de ses voitures. Sur Twitter, ce dernier s’est justement fendu d’un post, annonçant que son Model Y AWD doté de quatre roues motrices est « le SUV électrique le plus efficient jamais produit« . Rien que ça. Une annonce qui peut sembler un brin prétentieuse, mais est-elle vraie ?

C’est la question que se sont posés les journalistes du site américain Electrek. Et la réponse n’est en fait pas si évidente que cela. Sur le tweet de Tesla, le Model Y arrive en tête avec un MPGe (miles per gallon) affiché à 4,0. C’est la distance que peut parcourir la voiture avec une quantité d’énergie donnée. Le constructeur compare son SUV à la Volkswagen ID.4 en version quatre roues motrices, avec un MPGe de 3,2. En 3ème position apparaît le Ford Mustang Mach-E AWD avec 3,1 miles par gallon. Les Jaguar I-Pace et Audi e-tron terminent le classement avec 2,7 et 2,6.

Sur le papier, oui, le Model Y est le plus efficient. Mais cette liste ne prend en compte que les SUV électriques dotés d’une transmission intégrale. Car en réalité, et comme le montrent les chiffres de l’agence américaine pour l’environnement (EPA) chargée des homologations, celui-ci n’est en fait même pas le plus économe de la gamme du constructeur américain.

Une nouvelle version

En effet, et sans grande surprise, c’est la version d’entrée de gamme Propulsion qui consomme le moins, avec 26 kWh pour 100 miles (environ 160 kilomètres) selon les chiffres de l’EPA. Ce qui équivaut à un MPGe de 129 en cycle mixte. À titre de comparaison, la version AWD à transmission intégrale affiche une consommation électrique de 28 kWh pour 100 miles. Un chiffre identique pour la version Long Range, avec un MPGe de 122 et une autonomie affichée à 565 kilomètres.

Tesla Model YAutonomie EPAAutonomie WLTP0 à 100 km/h
Propulsion392 km455 km6,9 sec
AWD448 km≈ 500 km5,2 sec
Grande Autonomie531 km565 km4,8 sec
Performance487 km514 km3,7 sec

Si Tesla n’a pas comparé la version Propulsion avec ses concurrents, c’est tout simplement parce que celle-ci n’est pas vendue outre-Atlantique. Aux États-Unis, c’est cette fameuse version AWD qui fait office d’entrée de gamme. Au final, la Model Y est bien le SUV le plus efficient au monde. Mais ce n’est pas la version AWD qui consomme le moins, mais la Propulsion.

Celle-ci est uniquement présente sur le configurateur américain de la marque et affiche une autonomie de 279 miles selon le cycle EPA, soit environ 449 kilomètres. Ce qui équivaut selon nos calculs à 500 kilomètres WLTP, contre 455 kilomètres pour la version Propulsion d’entrée de gamme.

Il est fort probable que cette variante soit équipée des nouvelles cellules 4680 développées par la marque. Celles-ci offrent une meilleure densité que les batteries LFP (lithium – fer – phosphate) et sont également moins chères à produire. Ce qui explique le prix abordable de cette version, qui débute à 47 240 dollars, soit environ 42 811 euros (hors taxes).


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.