Cette Tesla Model S a parcouru 700 000 kilomètres en 8 ans sans changer la batterie

 

En Angleterre, un propriétaire de Tesla Model S a réussi à rouler près de 700 000 kilomètres avec sa voiture, sans jamais changer le moteur ni la batterie. Un tour de force pour la berline électrique, qui est utilisée tous les jours comme taxi.

Si les voitures électriques séduisent de nombreux automobilistes, avec une part de marché de 17 % en France, certains ne sont pas encore convaincus. Et ils sont nombreux à exprimer leurs craintes quant à la fiabilité de cette motorisation.

Une vraie prouesse

Pourtant, on sait qu’une voiture électrique nécessite généralement moins d’entretien, et que ses pièces mécaniques s’usent moins rapidement. Ainsi, cette alternative coûte moins cher à l’usage qu’une auto thermique. Mais certains craignent de devoir changer la batterie en cours de route, alors que cette dernière coûte très cher. En effet, elle représente environ 40 % du prix total du véhicule. Mais en réalité, cela arrive très rarement. Et l’exemple dont nous allons vous parler aujourd’hui devrait vous rassurer quant à l’achat potentiel d’une voiture électrique dans le futur.

L’histoire du jour se déroule au Royaume-Uni, et concerne un propriétaire de Tesla Model S. Ce dernier, interrogé par la chaîne Youtube Autotrader possède une version 90D produite en 2016, et l’utilise tous les jours en tant que chauffeur de taxi. Et ce notamment pour aller chercher et emmener des personnes dans les différents aéroports. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la berline américaine affiche une incroyable longévité. Et pour cause, elle aurait déjà parcouru plus de 430 000 miles, ce qui équivaut environ à 700 000 kilomètres.

C’est énorme, quand on sait qu’en moyenne, une voiture est envoyée à la casse au bout de 241 400 kilomètres aux Etats-Unis. Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est que toute cette distance a été réalisée en huit ans, et sans jamais changer le moteur ni la batterie. Une performance de très haut vol pour la rivale de la Xiaomi SU7, qui nous rappelle celle qui a parcouru plus de 1,9 million de kilomètres. Mais à la différence de notre conducteur britannique, son propriétaire a remplacé à de nombreuses reprises le moteur et l’accumulateur.

Dans notre histoire du jour, le conducteur, Paul, affirme que sa voiture n’est jamais tombée en panne et qu’elle n’avait jamais eu besoin de réparation en dehors des révisions obligatoires. L’intérieur est quant à lui en bon état, malgré l’usage intensif, tandis que la carrosserie souffre simplement de petits chocs. Rien de bien grave ni d’anormal pour une auto utilisée de manière intensive. Seules les LED, qui ne fonctionnent pas parfaitement posent quelques soucis, tandis qu’un bras d’essuie-glace avait endommagé légèrement le capot.

Une longévité rassurante

Le propriétaire explique que du fait de son utilisation intensive de sa voiture, il passe en moyenne deux fois par jour au Superchargeur, et atteint souvent les 100 % de charge. Or, on sait que cela n’est en théorie pas vraiment recommandé, et qu’il est mieux de se limiter à 80 %. Pour mémoire, la Tesla Model S utilise des batteries NMC (nickel – manganèse – cobalt), affichant une capacité de 90 kWh. Selon le conducteur, l’accumulateur n’aurait perdu que 65 miles d’autonomie (environ 104 kilomètres) en huit ans.

Ce qui confirme le dernier rapport très rassurant récemment dévoilé par Tesla sur la longévité de ses batteries. Selon le constructeur américain, la Model S ne perdrait que 12 % de capacité en 321 860 kilomètres. Un chiffre qui serait identique pour la Model X et qui passerait à 15 % seulement pour les Model 3 et Model Y. De quoi dissiper quelque peu les craintes des automobilistes les plus frileux, qui auraient peur de devoir remplacer la batterie de leur auto électrique.

Or, une autre étude a prouvé que ces changements sont en fait très rares, et qu’ils concernent majoritairement des voitures de plus de dix ans. Et plus le temps passe, moins la dégradation devrait être forte, grâce aux innovations et aux améliorations technologiques apportées aux batteries par les constructeurs et les équipementiers. On pense par exemple à l’électrolyte solide, qui devrait rendre les accumulateurs encore plus résistants au passage du temps. Sans parler des batteries au sodium, qui se développement également peu à peu.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.