La Volkswagen ID.5 est retardée : l’ombre de la guerre en Ukraine plane au-dessus du SUV électrique

 

Automobilwoche a pu consulter une lettre de Volkswagen adressée aux partenaires commerciaux, et selon laquelle le SUV coupé électrique ID.5 est au moins retardé d’un mois. La faute à des problèmes de production liés à la guerre en Ukraine.

La Volkswagen ID.5 est retardée : l’ombre de la guerre en Ukraine plane au-dessus du SUV électrique

Potentielle hausse des prix liée à la flambée du nickel, difficultés de production dans les usines : indirectement, la guerre en Ukraine frappe de plein fouet le secteur automobile, qui est à la fois préoccupé par la crise des semi-conducteurs et l’invasion russe. Forcément, les conséquences de cette conjoncture défavorable se font vite ressentir.

Parmi les constructeurs touchés, un certain Volkswagen. Le groupe allemand a déjà dû fermer deux de ses usines situées à Zwickau et Dresden, qui chapeautent notamment l’assemblage des Volkswagen ID.3ID.4 et ID.5. La cause : le manque de faisceaux électriques utilisés sur ses voitures électriques basées sur la plateforme MEB.

ID.5, un mois de retard

Ces fameux faisceaux électriques sont fournis par des équipementiers dont les sites de production sont situés en Ukraine. Ce qui, par effet ricochet, entraîne des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement. Et donc dans l’assemblage et les dates de commercialisation.

C’est justement le cas de la Volkswagen ID.5, dont le lancement va accuser un retard d’un mois, nous apprend Automobilwoche qui a pu consulter une lettre adressée aux partenaires commerciaux. De ce fait, l’arrivée du SUV coupé électrique est reportée à la première semaine de mai, et non début avril.

La Volkswagen ID.5 est retardée : l’ombre de la guerre en Ukraine plane au-dessus du SUV électrique
Volkswagen ID.5 // Source : Volkswagen

Volkswagen rencontrerait des difficultés à fournir des modèles d’exposition et de démonstration. Et pour « assurer un traitement égal de tous les partenaires », la firme d’outre-Rhin préfère patienter et se constituer suffisamment de stocks, à la fois pour son réseau de partenaires et ses futurs clients.

La Taycan aussi impactée

Si la situation ukrainienne s’enlise, les difficultés d’approvisionnement et de production pourraient très bien perdurer. Tout du moins si Volkswagen ne trouve aucun autre fournisseur à même de lui apporter les pièces manquantes à la construction de ses voitures électriques.

La Volkswagen ID.5 n’est pas la seule automobile branchée de l’entreprise à payer les frais de cette situation. Porsche, filiale du groupe, a lui aussi dû stopper la production de sa Taycan électrique quelques jours durant. Des épisodes qui pourraient se répéter dans un avenir proche au regard du contexte actuel.

Si les voitures électriques affichent déjà un prix élevé, cela ne devrait pas s’améliorer avec la crise en Ukraine, en raison de problèmes d’approvisionnement de pièces.
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles