Voitures électriques : Xiaomi ne souhaiterait pas faire comme Tesla

Une caméra ? Non, un LiDAR !

 

Le constructeur de smartphone chinois Xiaomi travaille sur sa première voiture, une berline 100 % électrique qui sera équipée d'un LiDAR et dont le prix se situera sous le seuil des 45 000 euros pour la version la plus haut de gamme.

Mi

La voiture 100 % électrique du géant de la tech chinois Xiaomi, cela fait déjà un petit moment qu’on en parle. Même si, pour le moment, le nombre d’informations dévoilées par la marque se compte sur les doigts d’une seule main, Lei Jun, le fondateur, président et PDG de Xiaomi donne parfois quelques subtils indices sur la future voiture électrique chinoise.

Pour le moment, nous savons que la voiture électrique de Xiaomi sera une berline équipée d’un LiDAR et dont le prix sera plutôt accessible compte tenu du segment et des technologies qu’elle devrait embarquer. Le constructeur chinois devrait faire sortir de terre sa propre usine dans les prochains mois, selon les dernières rumeurs.

En effet, selon le média LatePost, le prix de la voiture devrait se situer aux alentours de 43 500 dollars dans sa version la plus haut de gamme, soit à peu de chose près la même somme en euro au vu du taux de change actuel.

Un nouveau marché complexe à gérer pour Xiaomi

En avril dernier, Lei Jun avait lancé un sondage dans lequel près de 70 % des participants souhaitaient que la première voiture de Xiaomi ne coûte pas plus de 150 000 RMB (environ 22 000 euros). Dans le même temps, 10 % souhaitaient qu’elle coûte plus de 300 000 RMB (environ 44 000 euros).

Même si nous ne connaissons pas encore les caractéristiques de la voiture, ni même les différentes versions qui seront proposées, on imagine bien un modèle d’entrée de gamme se rapprocher du prix souhaité par la majorité des participants au sondage.

Une concurrence toujours plus féroce

Le marché chinois de la voiture électrique s’accélère, et Xiaomi, qui ne lancera pas son premier modèle avant 2024, devra proposer un produit avec suffisamment d’arguments pour faire face à une concurrence très féroce, surtout en Chine. MG, XPeng, BYD

Tous ces constructeurs chinois sont déjà bien implantés et proposent aujourd’hui des produits qui n’ont parfois rien à envier à certains modèles européens. Preuve en est, ces constructeurs s’installent même désormais sur le Vieux Continent.

Un LiDAR pour la voiture de Xiaomi

La force de Xiaomi, ce seront aussi sans doute les technologies embarquées et le système LiDAR qui équipera sa voiture. Hesai Technology sera le fournisseur et développera une multitude de radars et de capteurs pour la future voiture électrique du constructeur chinois. Dans le détail, il y aura un LiDAR assisté par plusieurs radars d’appoint.

Li L9 et son LiDAR
Li L9 et son LiDAR

Le LiDAR AT128, c’est son nom, est déjà en service puisque Hesai en fournit au constructeur chinois Li Auto. Le SUV Li L9 en est déjà équipé et ses livraisons ont commencé il y a quelques jours. Le LiDAR est tout le contraire du chemin emprunté par Tesla, qui souhaite se baser uniquement sur les caméras et même pas sur les radars comme nous l’avons vu récemment. Mais XPeng compte lui aussi se baser sur un LiDAR pour la conduite autonome, tout comme certains constructeurs européens.

Xiaomi mise sur la conduite autonome

De son côté, Lei Jun est convaincu que l’avenir de l’automobile se joue au niveau de la conduite autonome. Les technologies de conduite autonome de Xiaomi sont actuellement en phase de test, et le constructeur chinois espère bien faire partie des références dans ce secteur au sein de l’industrie automobile. Mais pour cela, il faudra attendre encore, puisque certaines rumeurs annonçaient une officialisation en août 2022 quand d’autres tablent sur 2024… Rappelons que le projet de voiture électrique chez Xiaomi est assez récent, puisque la marque chinoise n’a officialisé cette nouvelle que le 30 mars dernier.

Xiaomi investira environ 480 millions d’euros dans la recherche et le développement pour la première phase du projet de conduite autonome. L’équipe de développement compte aujourd’hui environ 500 personnes exclusivement dédiées au développement de ces technologies. Xiaomi devrait mettre en service environ 140 véhicules d’essai dans toute la Chine d’ici quelques mois afin de continuer le développement et la recherche dans ce domaine.

Contrairement aux rumeurs, Xiaomi ne s’associerait finalement pas avec un autre constructeur, mais aura finalement sa propre usine pour produire ses futures voitures électriques.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles