Test du Xiaomi 13 Pro : le meilleur Pro de Xiaomi, mais la concurrence est impitoyable

Smartphones • 2023

Xiaomi a su muscler son jeu pour cette nouvelle génération. Son modèle haut de gamme profite d'un téléobjectif X3,5, d'une charge 120W, d'une certification IP, du Gorilla Glass Victus et de l'excellent Snapdragon 8 Gen 2. Mais au royaume des smartphones haut de gamme, la concurrence fait rage. Est-ce que son tarif de 1300 euros lui coûtera sa place dans la bataille ? Réponse dans ce test.

Xiaomi 13 Pro test photo (2)
 

Quand les choses sont bien faites, les nouveaux flagships sont toujours plus intéressants que ceux de l’année précédente. L’année 2023 est ainsi faite que cette maxime est encore plus vraie qu’avant, puisque le Snapdragon 8 Gen 2, la puce qui équipe le haut de gamme cette année, est bien supérieure à sa prédécesseur. Le Xiaomi 13 Pro, comme ses petits compères, en profite donc.

Mais un smartphone n’étant pas qu’une puce, loin de là, Xiaomi a aussi fait le plein de fonctionnalités : capteur de type un pouce pour la photo, téléobjectif, écran WQHD+, 120 Hz, charge 120W. Que vaut le plus haut de gamme des smartphones Xiaomi ? Réponse ici.

Le test en vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=IjQW0E7I_PM

Fiche technique

Modèle Xiaomi 13 Pro
Dimensions 74,6 mm x 162,9 mm x 8,38 mm
Interface constructeur MIUI
Taille de l'écran 6,73 pouces
Définition 3200 x 1440 pixels
Densité de pixels 522 ppp
Technologie OLED
SoC Qualcomm Snapdragon 8 Gen 2
Puce graphique Qualcomm Adreno 740
Stockage interne 128 Go, 256 Go, 0 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50,3 Mp
Capteur 2 : 50 Mp
Capteur 3 : 50 Mp
Capteur photo frontal 32 Mp
Définition enregistrement vidéo 8K @24 fps
Wi-fi Wi-Fi 6E
Bluetooth 5.3
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Type de connecteur USB Type-C
Capacité de la batterie 4820 mAh
Poids 210 g
Couleurs Noir, Blanc, Bleu, Vert
Prix 888 €
Fiche produit

Ce test a été écrit à l’aide d’un modèle prêté par la marque.

Un design old school

Loin de nous l’idée de dicter vos goûts : comme chacun le sait, ils peuvent varier d’une personne à l’autre. Disons simplement que le dos glossy du Xiaomi 13 Pro tranche un peu avec les tendances du marché haut de gamme. Alors que ses concurrents misent sur du cuir vegan, du verre et des revêtements mats, Xiaomi a décidé de privilégier un matériau faisant la fête aux traces de doigt. Rien qu’une coque ne puisse pas cacher, nous dirons justement certains.

D’autant que Xiaomi a su muscler son jeu sur le design. Qui dit premium attend obligatoirement les meilleures certifications. Bonne nouvelle, Xiaomi passe son 13 Pro sur une certification IP 68 le rendant totalement étanche. La présence d’un Corning Gorilla Glass Victus à l’arrière aide aussi à rassurer. C’est un bon point.

Le téléphone n’a pas fait que gagner des certifications, il a aussi pris quelques grammes sur la balance : 229 g contre 205 g sur le 12 Pro de 2022. Il est aussi plus épais : 8,38 mm contre 8,16 mm l’année dernière. Tous ces éléments mis bout à bout amènent la prise en main à perdre quelques points en confort.

Certes, le Xiaomi 13 Pro paraît plus solide et plus abouti que l’an passé, mais il est aussi moins agréable en main. Peut-être que l’absence de bords plats joue dans cette impression. On est là sur un cadre tout ce qu’il y a de plus classique, avec écran incurvé à l’avant et le dos qui vient épouser le contour du téléphone. Les finitions sont bonnes quoi qu’il arrive.

Pour terminer le tour du propriétaire, ajoutons que le téléphone a une forme plutôt allongée, mais que ses boutons restent tout à fait accessibles. Le capteur d’empreintes sous l’écran est réactif, mais situé certainement un peu bas pour ne pas se contorsionner pour l’atteindre. Le tiroir à SIM peut en accueillir deux.

Écran : c’est un peu juste jeune homme

Le Xiaomi 13 Pro intègre un très large écran de 6,73 pouces avec une définition confortable de 3200 x 1440 (WQHD+), ratio 20:9 et résolution 522 ppp. Le taux de rafraichissement monte à 120 Hz et descend à 1 Hz.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un écran fluide, agréable et suffisamment large pour ne pas se sentir à l’étroit. Le seul petit souci que j’ai constaté se trouve du côté capteur de luminosité. Celui-ci est très lent déjà, mais il a aussi tendance à sous-doser la quantité de lumière nécessaire à un instant T. Je me suis ainsi retrouvé avec des reflets en plein soleil.

Pourtant, l’écran est bien capable de monter en luminosité, comme le démontre notre passage sous sonde avec le logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays. La luminosité monte à 1123 cd/m² en SDR et 1486 cd/m² en HDR. Largement de quoi voir venir donc, même si l’on n’en profite pas toujours.

Nos mesures des spectres de couleurs sont aussi un peu décevantes. Sur le mode intense de couleurs, censé envoyer le plus la sauce, le téléphone pointe à 143 % du sRGB et 96 % du DCI-P3. C’est trop peu en 2023 pour un smartphone haut de gamme.

Le Delta E, qui mesure la cohérence colorimétrique, rattrape un peu le travail avec 3,81 de Delta E moyen, soit une valeur assez proche des 3 souhaités. En mode normal, plus naturel, peu de changements à l’horizon : 90% du DCI-P3 et 3,63 du Delta E moyen.

En HDR, un mode d’affichage qui intègre plus de nuances dans la plage dynamique et donc plus exigeant, la précision reste de mise avec un delta E moyen de 3,62 en vif et 3,45 en normal.

Logiciel : MIUI 14 au top, mais pas assez de MaJ

Le Xiaomi 13 Pro intègre MIUI 14 sous sa version Android 13.

L’interface du constructeur chinois opère un mix intéressant entre l’Android classique et l’interface typique des iPhone, iOS, en séparant son centre de contrôle et les notifications. Si cela demande un peu de pratique pour s’y habituer, on finit par s’y faire sans souci. Le centre de contrôle est clair et pratique.

Si cela peut paraître un peu anecdotique, le constructeur reste un peu à la traîne sur un élément qui fait désormais partie intégrante de l’expérience sur Android. J’ai nommé Monet. C’est le nom donné au système qui permet de s’inspirer des couleurs du fond d’écran pour colorer l’interface. Le tiroir d’applications et son organisation par catégorie, tout comme l’agencement des paramètres, l’interface paraît parfois un peu fouillis, voire un peu old school.

Plus prosaïquement, MIUI parvient tout de même à proposer une bonne expérience générale. Les animations sont fluides, rapides et les bugs inexistants. La quasi-absence de bloatwares, ces apps préinstallées sur les téléphones pour faire baisser le coût des téléphones, est un vrai plus. Seul Netflix est préinstallé en dehors des apps du constructeur.

On peut aussi citer le système de widgets propriétaires qui permettent d’ajouter des fonctions rapides sur l’écran d’accueil. Une option permet aussi d’effacer le nom des apps pour avoir une interface encore plus propre.

Globalement, Xiaomi a su améliorer son interface en ajoutant une foule de petits détails et la personnalisation est le maitre mot. Vous n’aimez pas l’animation de changement de page ? Vous pouvez la changer. Le tiroir d’apps vous dérange, une autre option existe. Vous voulez changer la taille des icônes, c’est possible.

Dommage, Xiaomi avait l’occasion de s’aligner sur la concurrence sur la durée de mises à jour de son flagship. Nous n’aurons que trois années de mises à jour d’Android. Ceci étant, le constructeur chinois fait l’effort et monte sa durée de suivi sécurité à cinq années de patch. Donnez nous quatre années d’Android et on est bon. Pas de souci pour profiter des contenus des plateformes de SVoD en HD, le DRM Widevine L1 bien présent l’assure.

Photo : bon piqué, bon téléobjectif, bon mode nuit

Voici la configuration photo du Xiaomi 13 Pro :

  • Appareil photo principal : capteur IMX 989 (50 mégapixels, type 1 pouce, taille de pixels 1,6 µm, 3,2 µm en 4-1), f/1,9, 23mm, Hyper OIS ;
  • Ultra grand-angle : 50 mégapixels, 14mm, f/2,2, 115° ;
  • Téléobjectif : 50 mégapixels, f/2,0, OIS ;
  • Selfie : 32 mégapixels, f/2,0, 89,6°.

Capteur principal

Le capteur un pouce réussit bien son pari en offrant un niveau de détail et une quantité de lumière bien agréables. Le téléphone laisse le choix entre deux colorimétries : Leica Vibrant et Leica Authentic. La version Authentic est plus naturelle.

Quand on s’approche de son sujet, c’est là que l’appareil fait des merveilles. Tous les microdétails ressortent de manière naturelle. Un vrai plaisir.

En revanche, le HDR peut parfois faire des petites choses étranges, comme vous pouvez le voir sur la photo de mon collègue Arnaud ci-dessus. Fort heureusement, cela reste un comportement à la marge.

Reste la question du piqué. Si le niveau de détails peut être plus élevé dans pas mal de cas, on note tout de même une approche bien différente des Samsung, Oppo et autre Google Pixel : la clarté n’est pas aussi poussée que chez leurs concurrents. Cela permet de récupérer plus de détails en s’approchant de son sujet, mais si l’on ne zoome pas dans la photo, cette qualité ne saute pas aux yeux.

Si vous aimez un rendu qui n’insiste pas trop sur les contrastes, vous devriez apprécier les photos du Xiaomi. Si vous êtes tombés en pâmoison sur les photos des Pixel ou des derniers S23, sachez qu’il ne s’agit pas du tout de la même école.

Ultra grand-angle

Avec l’ultra grand-angle, si on récupère bien sûr un plus grand angle de vision, cela ne se fait pas sans perdre un peu en piqué et en quantité de lumière.

Xiaomi ne maitrise tout de même pas si mal son sujet en ceci que la cohérence colorimétrique est maintenue. On ne passera pas à côté des traditionnelles déformations inhérentes à l’ultra grand-angle.

Le mode macro offert par l’ultra grand-angle est assez convaincant. Bon piqué, focus maitrisé, on en profite à plein, d’autant que celui-ci se déclenche automatiquement dès qu’on est assez près du sujet.

Téléobjectif

L’appareil photo que j’ai sans doute le plus utilisé est sans aucun doute le téléobjectif. Comme d’habitude, le plaisir d’un cliché pris à une bonne distance est toujours là.

Doté d’une colorimétrie plus sobre que ses camarades, il offre un facteur de zoom de 3,5. Il manque peut-être un peu de détails par rapport au capteur principal.

En particulier lorsqu’on s’approche de son sujet. Là, l’autofocus semble se la jouer prudent. En résultent des clichés moins fins que ce qu’on pourrait attendre.

Portrait

Les clichés ci-dessous ont tous vu leur taille réduire : il prenait chacun autour de 14 Mo. Si cela se voit un peu moins maintenant qu’ils ont été réduits, le mode portrait est une vraie force de ce téléphone. Tous les clichés ont été pris avec le téléobjectif, particulièrement à l’aise dans l’exercice. Le flou d’arrière-plan est maitrisé et si la peau est un peu lissée, on peut récupérer du détail grâce à un mode HD, comme vous pouvez le voir sur mon collègue Hugo sur le dernier cliché.

Nuit

Le mode nuit fait son office sur le capteur principal. On récupère une belle quantité de lumière qui permet de travailler et de capter pas mal de détails dans la scène. J’ai eu assez peu de clichés flous également et les Lens flare sont plutôt maitrisés, même sil leur arrive de s’étendre un petit peu.

L’ultra grand-angle s’en sort beaucoup moins bien. Les clichés sont souvent flous et les effets de lumière moins maitrisés. À éviter.

Le téléobjectif pour sa part est particulièrement à l’aise dans l’exercice. Il tire profit de la lumière qui lui est offerte.

Attention toutefois si vous shootez en extérieur, le moindre mouvement peut gâcher la photo.

Selfie

S’il lisse un peu son sujet et qu’il peut donner un aspect un peu désaturé, le mode selfie remplit tout de même son office. On conserve pas mal de détails (voir la barbe ou les cheveux). De nuit, le focus peut poser quelques soucis.

Vidéo

Le Xiaomi 13 Pro est capable de filmer en 8K 24 FPS ou 4K jusqu’à 60FPS.

La stabilisation est plutôt satisfaisante, même si on a déjà vu mieux du côté du Galaxy S23 Ultra. Sinon la vidéo est utilisable sans atteindre le niveau d’un iPhone 14 Pro.

Performances : rien à redire

Pour fonctionner, le Xiaomi 13 Pro s’appuie sur une puce Snapdragon 8 Gen 2 aidée par 12 Go de RAM LPDDR5X et de 256 à 512 Go de stockage UFS 4.0. Il s’agit ni plus ni moins de la puce la plus puissante en activité sur Android, autant vous dire que nous n’avons rencontré aucun souci de performances au quotidien.

Modèle Xiaomi 13 Pro Samsung Galaxy S23 Plus OnePlus 11 Asus Zenfone 9
AnTuTu 9 1261445 1215386 1103994 1085542
AnTuTu CPU 265628 259522 201223 255974
AnTuTu GPU 569642 531782 535813 468392
AnTuTu MEM 239462 246024 212627 181036
AnTuTu UX 186713 178058 154331 180140
PC Mark 3.0 14023 15171 10052 16292
3DMark Wild Life Extreme 2984 3837 3536 2776
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 18 FPS 23 FPS 21.20 FPS 16.6 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 88 / 68 FPS 101 / 71 FPS 53 / 31 FPS 67 / 51 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 109 / 127 FPS 106 / 122 FPS 55 / 125 FPS 89 / 103 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 121 / 325 FPS 120 / 254 FPS 60 / 318 FPS 119 / 258 FPS
Geekbench 5 Single-core 1478 1430 1168 N/C
Geekbench 5 Multi-core 4715 4362 4677 N/C
Geekbench 5 Compute 8898 10769 8861 N/C
Lecture / écriture séquentielle 3568 / 2674 Mo/s 3412 / 1118 Mo/s 3040 / 2572 Mo/s 1955 / 1453 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 100913 / 130082 IOPS 112425 / 42193 IOPS 93033 / 136866 IOPS 94123 / 125455 IOPS

Sur les performances, d’après nos benchmarks, le téléphone est bien entendu raccord avec le haut du panier de la performance sur Android. Pas d’inquiétude là-dessus.

En jeu, lancé sur Genshin Impact, le Xiaomi 13 Pro parvient sans broncher à faire tourner le jeu au niveau de qualité maximum et en 60 FPS. Si une chauffe est présente au cours du jeu (il monte à 51°C), la largeur du téléphone permet de garder cela tout à fait confortable. Ajoutons qu’aucune baisse brutale de performance n’est à signaler. Sur une partie de 20 minutes, le téléphone conserve les 60 FPS stables.

Batterie : un chargeur offert et pas n’importe lequel

Le Xiaomi 13 Pro affiche une autonomie tout juste correcte avec sa batterie de 4820 mAh. Débranché à 9h30, je me suis retrouvé avec 34 % d’autonomie à 18h10 après une journée assez remplie, mais avec un temps d’écran sous les 4 heures.

Notre passage sur le logiciel ViSer, via notre protocole personnalisé qui simule une activité en continu du téléphone, se montre plus rassurant. Il lui aura fallu 13 heures et 32 minutes pour atteindre 10 % d’autonomie. Un score proche du Galaxy S23 Plus qui le place 29e sur 89.

Recharge

Là où le Xiaomi se démarque sur son concurrent coréen, c’est sur la charge, puisque non seulement son chargeur est fourni dans la boîte, mais celui-ci est de surcroît capable de fournir 120W au téléphone. De base, cependant, le téléphone ne recevra pas sa toute-puissance. Une activation logicielle sur le téléphone est nécessaire dans les réglages batterie. Une fois configuré, voici ses résultats en partant de 4,5 % :

  • 5 minutes : 39% ;
  • 10 minutes : 61% ;
  • 15 minutes : 79% ;
  • 20 minutes : 96%
  • 22 minutes : 100%

Après un départ canon, on constate donc un ralentissement. De quoi protéger la batterie, qui monte tout de même à 43 degrés au bout de 10 minutes avant de redescendre à 41,5 degrés au bout de 15 minutes.

Signalons la présence d’une charge sans fil de 50W et de la charge inversée en 10W.

Audio : un son rond et chaleureux

Le Xiaomi 13 Pro intègre deux haut-parleurs et est compatible Dolby Atmos. Commençons par dire que l’équilibre entre les deux haut-parleurs est plutôt assuré. On sent que le principal a un tout petit peu plus de patate, mais il en garde sous le pied pour éviter de créer un déséquilibre. Malin.

Le volume maximum est suffisant pour en profiter sans être frustré et on peut même s’en servir pour diffuser de la musique en petit comité. Quant à la répartition du son, vous êtes sur quelque chose d’assez rond, avec beaucoup de médiums et appuyé par quelques basses. Le rendu est agréable à l’oreille et aucun grésillement n’est à déplorer.

Réseaux et communications

Le Xiaomi 13 Pro est un smartphone 5G capable d’utiliser toutes les bandes sub 6 GHz. Il intègre en outre le Wi-Fi 7 et le Bluetooth 5.3, vous avez de ce fait de quoi voir venir.

Prix et date de sortie

Le Xiaomi 13 Pro coûte 1300 euros en 12 Go de RAM + 256 Go de stockage. Deux coloris sont proposés : noir et blanc.

Où acheter Le
Xiaomi 13 Pro au meilleur prix ?

Notre avis sur Le Xiaomi 13 Pro

Design
7
Xiaomi a fait le job en ajoutant l'IP68 et le Gorilla Glass Victus qui assurent une certaine solidité. Le téléphone parait assez lourd et épais en main, mais les finitions sont bonnes, même si le design parait relativement classique. Si vous êtes allergiques aux traces de doigt, le dos Glossy nécessitera forcément une coque.
Écran
7
Si l'écran est loin d'être désagréable à utiliser au quotidien (grande taille, fluidité, Oled) et conviendra très bien à un usage classique, à 1300 euros, on attend mieux dans nos mesures. Le fait qu'il n'atteigne pas 100 % du DCI-P3 chagrine un peu, même s'il se rattrape sur une bonne calibration. Le capteur de luminosité connaît aussi quelques déboires.
Photo
8
Le mode portrait est une vraie force, le mode nuit est efficace, le mode macro est utilisable, le capteur principal d'un pouce fonctionne à plein régime et le téléobjectif se montre à l'aise. La photo se montre donc globalement satisfaisante. La colorimétrie de base est un poil trop saturée et quelques soucis de focus font perdre parfois en détail. Le piqué pourrait être meilleur.
Performances
9
La toute puissance avec une chauffe maitrisée. Rien à redire : voilà un smartphone qui ne devrait pas tirer la langue dans quelques années.
Logiciel
7
MIUI 14 s'est clairement amélioré et l'interface de Xiaomi brille toujours par sa foule de détails techniques, de réglages et sa fluidité certaine. Des efforts sont encore à fournir sur l'ergonomie ou l'intégration des nouveautés Android, comme Monet qui passe encore une fois son tour. On regrette aussi qu'il n'y ait que trois années de mises à jour Android, même si le passage à cinq ans de patchs de sécurité est plaisant.
Autonomie
7
On tient la journée sur un usage lourd, une journée et demi en usage léger. C'est donc une autonomie tout à fait correcte. Le Xiaomi 13 pro se démarque avec la présence d'un chargeur 120W dans la boîte, offrant une recharge complète en un peu plus de 20 minutes.
Note finale du test
7 /10
Coincé à quelque 100 euros d'un Galaxy S23 Ultra excellentissime, et plus cher que le Galaxy S23 Plus, le Xiaomi 13 Pro peine à justifier son tarif qui a gonflé de 200 euros depuis le modèle précédent.

Dommage, car le téléphone est bon, sans doute le meilleur « Pro » jamais sorti par Xiaomi à date. Les normes de protection attendue à ce tarif sont enfin là, les performances sont maitrisées avec une chauffe qui ne dépasse pas les bornes, l'autonomie est correcte et rehaussée par une charge rapide très efficace. Surtout, la partie photo a effectué un grand bond en avant : le piqué est bon, la qualité photo générale répond présente, malgré quelques maladresses (colorimétrie, petits soucis de mise au point) sont à signaler.

Le Xiaomi 13 Pro est donc un smartphone pour le moins maitrisé. Mais il lui manque quelques atouts dans sa manche. À commencer par sa partie logicielle : MIUI a fait des progrès, mais l'interface mérite de gagner encore un peu en ergonomie. Surtout, on regrette fortement le choix de limiter les mises à jour majeures à trois années seulement.

L'écran lui aussi déçoit quelque peu : à 1300 euros, on s'est habitué à des dalles tutoyant les sommets. L'écran du Xiaomi 13 Pro ne remplit même pas à 100 % le DCI-P3, un spectre colorimétrique certes exigeant, mais en principe acquis dans cette gamme de prix. Enfin, le design, s'il peut être sujet à débat et affaire de goût bien entendu, parait un petit peu old school dans son approche, comprendre par là qu'il nous est apparu particulièrement lourd et encombrant.

Si ces quelques défauts ne vous ont pas refroidi, le Xiaomi 13 Pro est peut-être fait pour vous. Dans quelques mois, avec quelques centaines d'euros en moins sur son ardoise, le Xiaomi 13 Pro pourra être un excellent smartphone premium. Pour l'heure, il peine à se démarquer de la concurrence, malgré de franches qualités qu'on lui reconnaît.

Points positifs du Xiaomi 13 Pro

  • Bon mode portrait, téléobjectif satisfaisant

  • Bon piqué, qualité photo générale

  • Charge rapide (avec chargeur dans la boîte)

  • Performances au top

Points négatifs du Xiaomi 13 Pro

  • DCI-P3 non complet

  • Seulement trois années de mises à jour Android

  • Lourd, glossy, épais

  • Le prix