Voiture électrique : ces nouvelles bornes de recharge ultrarapides sont les moins chères de France, mais il y a un mais

 

L'opérateur de bornes de recharge IECharge s'installe en France et devient le moins cher d'Europe avec un prix au kWh défiant toute concurrence. Néanmoins, la puissance est un peu en retrait par rapport à certains de ses rivaux.

Si le nombre de bornes de recharge continue d’augmenter en France, on est encore loin de l’objectif des 100 000 accessibles sur le territoire promis pour la fin 2021 par Emmanuel Macron. À vrai dire, notre pays est même un peu à la traîne, alors qu’il comptait 82 107 points de charge au 31 décembre 2022 selon le site de l’Avere-France. Un nombre qui grimpe tout doucement, alors que de nouveaux opérateurs font leur arrivée chez nous, petit à petit.

Un prix record

Parmi eux, on peut alors notamment citer Ionity, bien sûr, mais également Fastned, Kallista Energy, Electra ou encore Allego. Certaines enseignes de grande distribution s’y mettent également, comme Carrefour, associé à Allego ou encore Casino, lié à Tesla et plus récemment Lidl. Le distributeur proposait même jusqu’alors les prix les plus bas, avec un kWh affiché entre 25 et 40 centimes selon la puissance.

Mais voilà que l’enseigne à bas coût est en train de se faire détrôner. En effet, un tout nouvel opérateur se développe tout doucement chez nous. Il s’agit d’IECharge, une entreprise faisant partie du groupe NW fondé en 2007 et notamment spécialisé dans le stockage d’électricité. Encore peu connu, le réseau se développe à vitesse grand V.

En effet, si seulement 68 stations sont actuellement accessibles en France, l’entreprise prévoit d’en proposer pas moins de 1 000 au cours de l’année 2023. Un chiffre qui passera à 2 000 l’an prochain et à 5 000 en 2026. De quoi aider à convaincre certains potentiels acheteurs de voitures électriques, encore rebutés par l’autonomie. Actuellement, ce ne sont pas moins de 56 stations qui sont en cours de construction et 180 qui seront bientôt accessibles.

Mais alors, qu’est ce qui distingue l’entreprise de ses rivales, de plus en plus nombreuses sur le marché ? Et bien c’est avant tout son prix. En effet, IECharge propose officiellement la recharge rapide la moins chère de France, et même d’Europe. Il faut en effet compter seulement 0,30 centimes du kWh, quelle que soit la puissance, allant jusqu’à 320 kW.

Un petit hic tout de même

C’est alors nettement moins que les 44 centimes d’Electra, pour des bornes de 300 kW et très nettement inférieur aux 69 centimes demandés par Ionity pour profiter de ses prises allant jusqu’à 350 kW. Néanmoins, tout n’est pas parfait non plus, bien au contraire. En effet, chaque station IECharge est dotée de quatre points de charge, offrant une puissance totale de 500 kW.

Or, celle-ci est divisée entre toutes les bornes, ce qui signifie qu’il ne sera possible de ne profiter que de 125 kW au maximum si elles sont toutes utilisées en même temps. Sinon, la puissance maximale est limitée à 160 kW par borne. Ainsi, si le prix est bien plus abordable que chez la concurrence, la puissance maximale est quant à elle en retrait dans certains cas.

C’est donc un peu la loterie lors de la recharge. Néanmoins, ce souci de puissance peut être rencontré sur toutes les bornes, car il ne faut pas oublier que celle-ci varie selon de nombreux paramètres. Le nombre de voitures branchées bien sûr, mais également la température, entre autres. Mais l’un des atouts de la solution fournie par IECharge, c’est la facilité d’utilisation de ses bornes.

En effet, le prix affiché est unique pour tous, ne nécessitant alors aucun abonnement. Il est alors possible de payer via l’application IECharge ainsi que par carte bancaire et via une carte de recharge fournie par un constructeur par exemple. En revanche, le site de l’opérateur ne précise pas si ses bornes sont compatibles avec la fonctionnalité Plug & Charge, qui permet de se brancher sans avoir à s’identifier via une carte. Ionity et Fastded proposent cette technologie, de même que certaines marques comme BMW, Mercedes, Tesla ou encore Skoda.