Test des Huawei FreeBuds 4i : un son chaleureux pour des écouteurs à réduction de bruit accessibles

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Huawei FreeBuds 4i
  • L'autonomie de plus de 7 heures
  • Le son chaleureux
  • Des écouteurs confortables
  • Le prix plutôt accessible
Points négatifs du Huawei FreeBuds 4i
  • La réduction de bruit pourrait être meilleure
  • Les écouteurs pas évidents à sortir du boîtier
  • L'absence d'une version à jour d'AI Life sur le Play Store
 

Huawei revient avec de nouveaux écouteurs sans fil à réduction de bruit, les FreeBuds 4i. Proposés à moins de 100 euros, ils ont quelques atouts à faire valoir comme on va le voir dans ce test complet.

Les Huawei FreeBuds 4i

Les Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

L’an dernier, après l’échec de ses FreeBuds 3 — des écouteurs open-fit à réduction de bruit — Huawei choisissait une autre approche pour ses modèles plus accessibles. Les FreeBuds 3i proposaient un format intra-auriculaire bien plus efficace pour réduire les bruits alentour.

Tant et si bien que le constructeur a finalement conservé ce format sur ses FreeBuds Pro. Un an après, il est cependant temps pour la firme chinoise de dévoiler une nouvelle déclinaison à prix plus abordable de ses écouteurs sans fil. Voici donc le test complet des Huawei FreeBuds 4i.

Fiche technique des Huawei FreeBuds 4i

Modèle Huawei FreeBuds 4i
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Compatibilité OS Android
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 22 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.2
Poids 11 grammes
Prix 69 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs qui nous ont été fournis par Huawei.

Un boîtier compact, des écouteurs confortables

De prime abord, les Huawei FreeBuds 4i empruntent une bonne partie de leur design aux derniers écouteurs en date du constructeur chinois, les Huawei FreeBuds Pro. C’est le cas notamment au niveau du boîtier de charge, puisqu’on va retrouver une forme de galet ovale assez similaire. Néanmoins, il se veut bien plus compact que celui des modèles plus haut de gamme. Ici, on a affaire à un boîtier d’un poids de 60 grammes et aux dimensions de 70 x 51,3 x 24,6 mm qui lui permettent de tenir plutôt bien dans la main.

Le boîtier des Huawei FreeBuds 4i

Le boîtier des Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

On va par ailleurs retrouver un revêtement en plastique brillant sur le boîtier, aux couleurs des écouteurs. En bas, une prise USB-C vient permettre sa recharge filaire et, sur le côté droit, un simple bouton peut être activé pour lancer l’appairage Bluetooth. Enfin, Huawei a disposé, en façade, une LED RGB indiquant le niveau de charge de la batterie.

Le boîtier des Huawei FreeBuds 4i s'ouvre facilement à une main

Le boîtier des Huawei FreeBuds 4i s’ouvre facilement à une main // Source : Frandroid

Le boîtier s’ouvre plutôt facilement à une seule main, simplement d’une légère poussée du pouce. En revanche, c’est une autre paire de manches pour retirer les écouteurs du boîtier. Comme sur les FreeBuds Pro, il faut avoir une prise bien assurée pour les enlever de l’étui tant le système magnétique les maintenant en place est puissant. Surtout, Huawei a réitéré la même erreur que sur ses écouteurs haut de gamme en ne proposant pas de prise simple où accrocher ses doigts aux écouteurs pour les enlever.

Du côté des écouteurs en eux-mêmes, ils reprennent le format tige auquel le constructeur nous a habitués depuis plus d’un an. Un format plutôt confortable puisqu’il permet de faire passer la tige entre le tragus et l’antitragus. Les écouteurs sont par ailleurs pour le moins confortables, et ce dès les premières minutes de port. Même après deux ou trois heures d’utilisation, je n’ai ressenti aucune gêne.

Les Huawei FreeBuds 4i dans leur boîtier

Les Huawei FreeBuds 4i dans leur boîtier // Source : Frandroid

Puisque les FreeBuds 4i sont des écouteurs intra-auriculaires, ils sont fournis avec des embouts en silicone venant se loger au sein même du conduit auditif. Ici, Huawei fournit trois paires écouteurs. Un bon moyen de s’assurer de ceux qui seront les plus confortables pour vous tout en bloquant au mieux les sons extérieurs et assurant la meilleure qualité audio.

Le format intra-auriculaire n’est pas toujours le plus confortable, mais ici Huawei a le mérite de proposer des écouteurs qui le sont. Notons également que les FreeBuds 4i tiennent bien en place, bien logés dans le pavillon auditif, même en plein exercice sportif.

Les Huawei FreeBuds 4i sont plutôt confortables à porter

Les Huawei FreeBuds 4i sont plutôt confortables à porter // Source : Frandroid

Ils ne sont cependant pas certifiés pour leur étanchéité — tout comme les FreeBuds 3i de l’an dernier — et peuvent donc craindre la pluie, la transpiration ou les éclaboussures.

Une réduction de bruit présente, mais pas transcendante

Comme on l’a vu plus haut, pour connecter les Huawei FreeBuds 4i à votre smartphone, deux solutions s’offrent à vous. Si vous avez un smartphone Huawei ou Honor doté de l’interface EMUI 10 ou supérieur, il vous suffira d’ouvrir le boîtier des écouteurs à proximité du téléphone pour voir apparaître une pop-up vous invitant à les connecter.

Si ce n’est pas le cas, il vous faudra ouvrir le boîtier, appuyer quelques secondes sur le bouton d’appairage, sur la tranche, puis retrouver les écouteurs dans le menu Bluetooth de votre smartphone. Comme c’était déjà le cas avec ses précédents modèles, Huawei ne propose donc pas un appairage via Fast Pair de Google, dommage, mais sa propre solution maison. Dommage.

Le bouton d'appairage des Huawei FreeBuds 4i

Le bouton d’appairage des Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

Une fois les écouteurs bien intégrés aux esgourdes, ils se contrôlent tout simplement à l’aide de surfaces tactiles intégrées en haut des tiges. Par défaut, un double appui sur l’écouteur gauche ou l’écouteur droit va ainsi permettre de mettre la musique en pause, tandis que le fait de maintenir le doigt appuyé sur le haut de la tige va modifier le contrôle du bruit ambiant. Les contrôles sont par ailleurs personnalisables au sein de l’application Huawei AI Life.

Il va par exemple être possible d’assigner des contrôles différents pour les doubles appuis sur l’écouteur gauche ou l’écouteur droit, parmi une liste de cinq actions : lire/mettre en pause, passer au morceau suivant, revenir au morceau précédent, activer l’assistant vocal ou aucun. Malheureusement, le nombre de contrôles, assez limité, ne va pas permettre de paramétrer à la fois la pause, le titre suivant et le titre précédent.

Impossible également de gérer le volume sonore directement depuis les écouteurs : il vous faudra nécessairement passer par les boutons de votre téléphone.

Les Huawei FreeBuds 4i se contrôlent au tactile

Les Huawei FreeBuds 4i se contrôlent au tactile // Source : Frandroid

Tant qu’on parle de l’application AI Life de Huawei, signalons un léger problème : l’application n’a pas été mise à jour depuis août 2020 sur le Google Play Store. Pour profiter d’une expérience complète, il vous faudra donc télécharger l’AppGallery de Huawei et installer la version d’AI Life qui y est proposée, ou scanner le QR code sur la boîte des écouteurs pour télécharger l’application. Sans ça, vos écouteurs ne seront pas repérés par votre smartphone. C’est une étape simple, mais qui peut être frustrante, puisque vous devrez, de fait, installer une boutique alternative d’applications pour télécharger et mettre à jour une seule appli, ou rafraîchir régulièrement les menus d’AI Life pour découvrir si une mise à jour est proposée.

Outre la gestion des contrôles tactiles, l’application AI Life va également permettre de mettre à jour les firmware des écouteurs, de vérifier leur niveau de batterie ou de gérer le contrôle du bruit. Parce que, comme les FreeBuds 3i de l’an dernier, les FreeBuds 4i sont dotés d’un système de réduction de bruit actif. Trois modes sont proposés : réduction de bruit, aucun et perception. Malheureusement, contrairement aux FreeBuds Pro, impossible de gérer finement le niveau de réduction de bruit ou de transparence.

La réduction de bruit proposée ici par Huawei s’avère assez efficace pour réduire le bruit d’un ventilateur de PC ou pour filtrer grossièrement des bruits constants. Néanmoins, n’en espérez pas pour autant une réduction de bruit digne des meilleurs écouteurs du marché — on pense par exemple aux Bose QC Earbuds, aux Sony XF-1000XM3 ou aux AirPods Pro.

Ici, la réduction de bruit ne touchera quasiment pas aux bruits de moteurs de véhicules proches de vous, ou le son des voix à proximité. N’espérez pas être isolé dans un cocon, on n’est clairement pas à ce niveau-là. En somme, les FreeBuds 4i font le job, la différence est audible, mais on a vu bien mieux chez la concurrence.

Pour la connexion sans fil, Huawei a doté ses écouteurs du Bluetooth 5.2. Il en résulte une connexion plutôt fiable et sans trop de coupures. Signalons tout de même qu’avec le smartphone dans ma poche avant de pantalon et ma main par-dessus, j’ai pu connaître quelques légères pertes de connexion en marchant dans la rue. Il s’agit cependant là d’un défaut fréquent sur les écouteurs sans fil. Les FreeBuds 4i ne sont pas compatibles avec le Bluetooth multipoint et ne peuvent donc pas être connectés en même temps à un smartphone et à un PC portable par exemple.

Enfin, concernant la connexion Bluetooth, signalons que les écouteurs peuvent fonctionner indépendamment, avec un écouteur rangé dans le boîtier et le second porté à l’oreille. Dans ce cas, les deux canaux du signal audio stéréo sont alors envoyés vers l’écouteur porté à l’oreille et transformés en un canal mono.

Un son efficace et chaleureux

Pour gérer la restitution sonore de ses écouteurs, Huawei a intégré des haut-parleurs — ou transducteurs — de 10 mm de diamètre à chacun des deux écouteurs. Notons également que les FreeBuds 4i sont compatibles avec les codecs Bluetooth SBC et AAC, mais ni l’aptX, ni le LDAC ni même le codec maison de Huawei, le L2AC.

La grille des transducteurs des Huawei FreeBuds 4i

La grille des transducteurs des Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

Pour tester la qualité audio des écouteurs, je les ai associés à un Oppo Find X2 Pro et écouté des titres sur Spotify en qualité « très élevée », soit de l’ogg vorbis à 320 kbps. Par ailleurs, le codec utilisé pour la transmission était le AAC.

La première qui frappe en écoutant de la musique sur les FreeBuds 4i, c’est le bon équilibre proposé entre les différentes fréquences. Les basses sont bien présentes — à condition d’avoir un volume sonore suffisamment élevé — et les aigus sont bien présents aussi. Les médiums sont loin de se faire oublier et les bas médiums — les voix, notamment — sont plutôt poussés.

De quoi proposer un rendu sonore plutôt chaleureux et agréable sans être tape à l’oreille. Sur Bad Guy de Billie Eilish par exemple, la voix de la chanteuse est bien mise en avant, tout comme la nappe de synthé en arrière plan, mais les basses sont plutôt discrètes.

Les Huawei FreeBuds 4i

Les Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

Sur Come Away With Me de Norah Jones, qui fait la part belle aux médiums, la voix de l’artiste est encore une fois bien mise en valeur par les FreeBuds 4i. Le son est détaillé est plutôt chaleureux, sans en faire des tonnes. Les aigus sont également bien présents, notamment ceux du piano qui accompagne la voix. Thriller de Michael Jackson n’échappe pas à la règle et propose, lui aussi, des aigus ciselés et des bas médiums mis en valeur. Finalement, ce sont surtout les basses qui sont un peu en retrait sur les écouteurs de Huawei.

Du côté de la scène sonore, les Huawei FreeBuds 4i proposent une spatialisation correcte, mais sans plus. Il en va de même pour la précision des instruments qui peinent à se détacher les uns des autres dans la Symphonie numéro 5 de Beethoven. La dynamique aurait également gagné à être meilleure : on a du mal à percevoir les différences de volume entre un passage censé être lu à bas volume et un passage joué en fortissimo.

Dans l’ensemble, on a donc affaire à des écouteurs au rendu sonore plutôt correct. Bien évidemment, les FreeBuds 4i n’ont pas la prétention de venir concurrencer des écouteurs misant toutes leurs cartes sur la qualité sonore, mais pour un prix de moins de cent euros, le rendu a le mérite d’être assez précis et efficace, notamment dans les voix ou les aigus.

Les Huawei FreeBuds 4i

Les Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

Pour les appels vocaux, les Huawei FreeBuds 4i proposent malheureusement une retranscription de votre voix assez compressée pour votre interlocuteur. Si les écouteurs parviennent à filtrer efficacement les sons les plus faibles, comme un clic de souris, ils auront bien plus de mal avec des bruits plus élevés, comme un clavier mécanique. Si vous cherchez à appeler dans la rue, c’est bien simple, la personne au bout du fil entendra tout ce qui se passe autour de vous.

Même si vous ne parlez pas, les micros restent ouverts et la réduction de bruit — plutôt médiocre — compressera fortement votre voix, sans pour autant que les sons extérieurs ne soient atténués. Lors de mon test, on m’a bien fait comprendre que ce que je pouvais dire était « difficilement compréhensible ».

Une autonomie record et une charge rapide très efficace

Concernant la batterie de ses écouteurs, Huawei a intégré un accumulateur de 55 mAh dans chacun des FreeBuds 4i ainsi qu’une batterie de 215 mAh dans le boîtier. De quoi permettre, selon le constructeur, entre une charge et une charge et demie supplémentaire des écouteurs. D’après Huawei, les FreeBuds 4i peuvent par ailleurs fonctionner pendant 10 heures en lecture de musique sans réduction de bruit et 7,5 heures avec réduction de bruit.

De mon côté, en activant la réduction de bruit et avec un volume à 75 %, j’ai pu utiliser les FreeBuds 4i pendant 7h45 avant qu’ils ne tombent à court de batterie. C’est encore mieux que les chiffres avancés par le constructeur. À titre de comparaison, les Huawei FreeBuds Pro n’avaient quant à eux tenu que pendant 4h20 avec ce même test. C’est surtout un résultat pour des écouteurs sans fil dont certains modèles peinent encore à dépasser les cinq heures d’autonomie.

Pour la recharge aussi, Huawei a mis les petits plats dans les grands. Complètement vidés et placés dans le boîtier, ils ont repris 55 % de batterie en seulement 10 minutes et ont été complètement rechargés en 25 minutes seulement. Seul léger bémol, une fois les écouteurs chargés, le boîtier a perdu 85 % de sa batterie. Ne comptez donc pas trop sur lui pour assurer deux charges complètes.

La prise USB-C pour charger le boîtier des Huawei FreeBuds 4i

La prise USB-C pour charger le boîtier des Huawei FreeBuds 4i // Source : Frandroid

Pour la recharge du boîtier des FreeBuds 4i, Huawei fournit un câble USB vers USB-C. Néanmoins, aucun chargeur n’est inclus. Il vous faudra donc passer par la prise USB d’un ordinateur ou par le chargeur de votre smartphone. Notons également que les FreeBuds 4i ne sont pas compatibles avec la charge sans fil.

Prix et disponibilité des Huawei FreeBuds 4i

Les Huawei FreeBuds 4i sont déjà disponibles en précommande en trois coloris : noir, rouge ou blanc. Ils sont proposés au prix de 99,99 euros, avec une offre de réduction jusqu’au 25 avril rapportant leur prix à 79,99 euros. Par ailleurs, sur le site de Huawei, une offre permet de profiter d’une balance connectée ou d’un bracelet Huawei Band 4 en plus des écouteurs pour le même prix.

Les écouteurs sans fil ont beaucoup d’avantages, au point de devenir la norme aujourd’hui. Voici nos recommandations pour choisir vos écouteurs Bluetooth.
Lire la suite

Note finale du test
8 /10
Avec ses FreeBuds 4i, Huawei propose des écouteurs convaincants, surtout compte tenu de leur tarif plutôt accessible pour des écouteurs sans fil. Il faut dire que les écouteurs sont non seulement confortables à porter, mais qu’ils délivrent un son plutôt chaleureux avec une bonne mise en avant des voix et des aigus plutôt précis. On aurait apprécié une meilleure gestion des graves ou, au moins, un système d’égalisation, mais il n’en demeure pas moins que, pour moins de 100 euros, la restitution sonore est très agréable.

La réduction de bruit active se fait bel et bien sentir et permet bel et bien de s’isoler en partie. On aurait cependant apprécié une plus grande efficacité. Mais c’est surtout pour leur autonomie que les FreeBuds 4i étonnent : ils peuvent être utilisés pendant plus de 7h30 consécutives, tout en activant la réduction de bruit. C’est un niveau encore rarement atteint par des écouteurs concurrents.

Points positifs du Huawei FreeBuds 4i

  • L'autonomie de plus de 7 heures

  • Le son chaleureux

  • Des écouteurs confortables

  • Le prix plutôt accessible

Points négatifs du Huawei FreeBuds 4i

  • La réduction de bruit pourrait être meilleure

  • Les écouteurs pas évidents à sortir du boîtier

  • L'absence d'une version à jour d'AI Life sur le Play Store

Les derniers articles