Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Le Vivo X60 Pro s'attaque au segment tarifaire des smartphones vendus entre 700 et 800 euros, où figurent de solides références comme le Xiaomi Mi 11. Lequel des deux est le meilleur et conviendra au mieux à vos usages ? Nous les avons comparés, voici notre verdict.

En 2021, plusieurs smartphones sont venus se frotter au segment du haut de gamme : parmi eux, le Xiaomi Mi 11, officialisé en février, et le Vivo X60 Pro, le nouveau porte-étendant du groupe chinois lancé fin mai. Ces deux téléphones présentent des atouts et des faiblesses, mais aussi des similitudes. Nous allons donc dans ce comparatif vous aider à trouver lequel des deux correspond le mieux à vos usages.

Fiches techniques des Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11 Ultra

Modèle Vivo X60 Pro Xiaomi Mi 11
Version de l'OS Android 11 Android 11
Interface constructeur Funtouch OS MIUI
Taille d'écran 6.56 pouces 6.81 pouces
Définition 2376 x 1080 pixels 3200 x 1440 pixels
Densité de pixels 398 ppp 515 ppp
Technologie AMOLED AMOLED
SoC Snapdragon 870 Snapdragon 888
Puce Graphique (GPU) Mali-G78 MP10 N/C
Mémoire vive (RAM) 12 Go 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Capteur 3 : 13 Mpx
Capteur 1 : 108 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS N/C
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax) Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.2 5.1
5G Oui Oui
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4200 mAh 4600 mAh
Dimensions 73,2 x 158,6 x 7,6 mm 74,6 x 164,3 x 8,06 mm
Poids 179 grammes 196 grammes
Couleurs Noir, Bleu Noir, Blanc, Bleu
Indice de réparabilité ?
7,8/10
N/C
Prix 699 € 569 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Deux philosophies esthétiques différentes

Si, au premier regard, beaucoup de smartphones ont la fâcheuse tendance à se ressembler, en y regardant de plus près, les différences sont parfois nombreuses. Un constat que l’on peut établir en opposant les Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11, notamment au niveau de leurs mensurations.

Le téléphone Vivo est tout bonnement plus fin, moins large et plus léger : 7,6 mm d’épaisseur, 73,2 mm de largeur et 179 grammes, contre 8,06 mm, 74,6 mm et 196 grammes pour l’appareil de Xiaomi. Mine de rien, mis bout à bout, ces différences rendent plus agréable la prise en main du X60 Pro.

Le binôme se distingue ailleurs : leur dos. Leur module a dans un premier temps été intégré différemment. Celui du Vivo est de forme rectangulaire (avec des bords arrondis), ponctué d’un effet « escalier » où trônent les trois capteurs photo sur la partie supérieure.

Le Xiaomi Mi 11 arbore un bloc plus carré, mais lui aussi très arrondi sur les bords, avec un capteur principal plus protubérant que les autres. Dans les deux cas, les smartphones sont bancals une fois posé à plat, si l’on appuie sur la partie supérieure gauche de l’écran.

Dans les deux cas également, leur revêtement apporte une douceur agréable au toucher. Le Mi 11 aura juste tendance à accrocher un tout petit peu plus les traces de doigts, sans que cela soit flagrant. Dans son coloris Bleu givré, le Vivo X60 Pro affiche toute la palette de couleurs d’un arc-en-ciel selon son inclinaison. Un pari réussi.

Les deux constructeurs ne lésinent pas sur les finitions globales, de bonne facture pour chaque téléphone. Même si Xiaomi a pris le soin d’intégrer un verre de protection Gorilla Glass Victus pour se prémunir des rayures, contre du Schoot Xensation Up du côté du Vivo.

L’absence de certification IP sur le Mi 11 est en revanche regrettable à ce prix-là, même si l’IP52 (résistance contre les gouttes d’eau et la poussière) du Vivo X60 Pro ne constitue pas non plus la solution idéale. Xiaomi assure tout de même que son téléphone supporte les éclaboussures.

Le Xiaomi Mi 11 se démarque en revanche sur l’audio, grâce à ses haut-parleurs stéréo placés sur les tranches inférieure et supérieure. De quoi garantir une bonne spatialisation sonore. Le Vivo X60 Pro se contente d’un seul et unique haut-parleur.

Match nul sur le reste de la partie : double SIM au programme et aucune prise jack ni d’emplacement pour une carte microSD. Les deux protagonistes proposent une capacité de stockage de 256 Go à 799 euros.

Pour résumer : au quotidien, le Vivo X60 Pro est plus agréable à manipuler au regard de ses mensurations plus contenues, lorsque le Mi 11 joue sur sa protection Gorilla Glass Victus pour sortir du lot, même si quelques rayures sont apparues au bout d’un mois.

Le Xiaomi Mi 11 met le paquet sur l’écran

Avec la note maximale de 10/10, l’écran du Xiaomi Mi 11 est difficile à aller chercher. Celui du Vivo X60 Pro ne démérite pas et le talonne de près, mais se place légèrement en dessous. D’une diagonale de 6,56 pouces, la dalle du Vivo opte pour l’OLED (avec ses contrastes infinis), la définition Full HD+ (2376 x 1080 pixels) et un taux de rafraîchissement adaptatif de 120 Hz.

Celle du Mi 11, d’une taille de 6,81 pouces, fait encore mieux avec sa définition WQHD+ (3200 x 1440 pixels). L’OLED et la fréquence adaptative de 120 Hz sont bien évidemment de mise. Au chapitre de la luminosité, le Vivo X60 Pro frappe fort avec un score de 760 cd/m2, concurrencé par les 730 cd/m2 du Xiaomi. Dans les deux cas, vous n’aurez aucun problème de visibilité en plein soleil.

Du côté de la température, celle du Vivo X60 Pro tend trop vers le bleu (7950 K) avec le mode standard, lorsque la moyenne idéale tourne autour de 6500 K. Une moyenne dont se rapproche le Xiaomi Mi 11 avec ses 6400 K en mode normal. En d’autres termes, l’écran de ce dernier affiche un meilleur équilibre au niveau des couleurs.

Le terminal de Xiaomi parvient donc à se démarquer avec son sublime écran WQHD+, même si celui du Vivo X60 Pro conviendra à une grande majorité d’entre vous.

Funtouch OS et MIUI, à chacun sa préférence

Funtouch OS et MIUI ne demeurent pas les interfaces logicielles les plus populaires sur Android — a contrario de OneUI et OxygenOS. Et en même temps, on peut comprendre pourquoi. Loin de nous l’idée de les dénigrer, mais de petits défauts propres à chacune accompagnent l’expérience quotidienne de l’utilisateur — qui profite au passage d’Android 11 dans les deux cas.

Funtouch OS manque par exemple de personnalisations : la disposition des icônes d’applications (3×5, 3×6, 4×5) est figée, l’intensité des vibrations non configurable, alors que le téléphone a tendance à vibrer relativement fort. Aussi, l’organisation des paramètres semble fouillis, lorsque les applications rassemblées dans un même dossier n’apparaissent pas toutes ensemble : seules quatre d’entre elles sont visibles sur l’interface.

Ne vous inquiétez pas pour autant : Funtouch OS reste agréable à utiliser à plus d’un titre. Datant du 1er mai, la dernière mise à jour de sécurité laisse penser à un bon suivi de la part du constructeur. Le faible nombre de bloatwares — ces applications préinstallées non désirées — fait aussi partie de ses points forts. Autant de bons points que l’on ne peut pas attribuer à MIUI.

L’interface de Xiaomi vous impose en effet un grand nombre de bloatwares au démarrage. Du côté de la sécurité, la dernière MAJ remonte… au 1er janvier 2021. C’est long. Ses paramètres mériteraient aussi d’être optimisés puisque les intitulés trop longs sont tronqués. Pas très pratique pour guider l’utilisateur.

Après près de six mois d’utilisation à titre personnel, sachez enfin que MIUI comporte quelques petits bugs agaçants : le plus marquant concerne le fond d’écran de votre interface… qui se reconfigure automatiquement, sans prévenir et sans rien demander avec le fond d’écran installé par défaut. Une fois, c’est passable. Mais plusieurs fois en un mois, ça se complique.

Pour le reste, Funtouch OS et MIUI vous proposent les grands classiques des interfaces modernes, avec un mode sombre, un mode à une main ou encore la navigation par gestes. MIUI 12.5 sort cependant du lot avec son Centre de contrôles inspiré d’iOS et séparé du panneau des notifications et sa fonction « Ignorer le toucher accidentel des bords » très pratique pour les écrans incurvés.

Enfin, leurs capteurs d’empreintes digitales réagissent parfaitement bien et leur compatibilité avec le DRM Widevine L1 leur permet de lire des contenus HD sur les plateformes SVOD.

Des photos plus pop sur le Vivo X60 Pro

Et un, et deux et trois… capteurs photo pour les Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11. Ni une, ni deux, voici leurs spécificités techniques :

Vivo X60 Pro : 

  • Capteur principal de 48 mégapixels (f/2,35) ;
  • Ultra grand-angle de 13 mégapixels (f/2,2) :
  • Zoom optique x2 de 13 mégapixels (2/2,46).

Xiaomi Mi 11 :

  • Capteur principal de 108 mégapixels (f/1,85) ;
  • Ultra grand-angle de 13 mégapixels, champ de vision de 123° (f/2,4) ;
  • Objectif macro de 5 mégapixels (f/2,2) ;

De jour et avec des conditions lumineuses convenables, les Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11 ne se comportent pas de la même manière. Lorsque le téléphone de Vivo a tendance à pousser la saturation des couleurs — c’est flatteur pour les yeux –, celui de Xiaomi opte pour un traitement plus neutre. À chacun ses préférences.

Si aucun reproche ne peut leur être fait sur la gestion de la dynamique, le niveau de piqué, lui, aurait mérité un travail plus affiné sur les deux appareils. Le Xiaomi Mi 11 semble tout de même profiter d’une meilleure acutance, mais de peu.

Photos prises avec le Vivo X60 Pro :

Photos prises avec le Xiaomi Mi 11 : 

En ultra grand-angle, le Vivo X60 Pro semble mieux tirer son épingle du jeu grâce à une meilleure gestion colorimétrique — il n’y a pas de grande différence par rapport au grand-angle — et des distorsions optiques peu visibles. Deux remarques que l’on ne peut mettre au crédit du Xiaomi Mi 11. En revanche, les deux rivaux du jour souffrent d’une perte de netteté. Du classique.

Photos en ultra grand-angle prises avec le Vivo X60 Pro :

Photos en ultra grand-angle prises avec le Xiaomi Mi 11 : 

En zoom x2, les deux appareils mobiles ne boxent pas dans la même catégorie. Avec son capteur dédié, le Vivo X60 Pro bénéficie en effet d’un zoom optique qui conserve beaucoup de détails. Le zoom numérique du Xiaomi Mi 11 ne se ridiculise pas non plus, mais reste derrière son concurrent.

Photos en x2 prises avec le Vivo X60 Pro : 

Photos en x2 prises avec le Xiaomi Mi 11 :

Les photos de nuit constituent un exercice bien plus difficile pour les smartphones. Ici, aucune des deux ne rend une copie parfaite : le Vivo X60 Pro bombarde de bruit numérique les clichés capturés en très faible luminosité, et a tendance à rendre le ciel très bleu, sans que cela soit le cas dans la réalité. La gestion des lampadaires est correcte et les photos exploitables lorsque la lumière se fait plus présente.

Le Xiaomi Mi 11, lui, retranscrit plutôt bien l’atmosphère d’une scène, mais souffre parfois d’effet lens flare. Pour le reste, le téléphone s’en sort avec les honneurs et produit des images relativement exploitables. Sur ce point, le smartphone de Xiaomi se place au-dessus du lot.

Photos de nuit prises avec le Vivo X60 Pro : 

Photos de nuit prises avec le Xiaomi Mi 11 :

Pour les amateurs de mode nuit, vous allez être servis. Surtout avec celui du Vivo X60 Pro, qui booste la luminosité de l’image avec un respect des couleurs intéressant. Le Xiaomi Mi 11 impressionne aussi, mais appose un filtre jaunâtre sur le rendu final, forcément dégradé.

Mode nuit du Vivo X60 Pro : 

Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?
Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?

Mode nuit du Xiaomi Mi 11 : 

Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?
Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?

Mention spéciale… au mode macro des deux téléphones. Il est généralement rare de croiser un smartphone bon dans ce domaine, alors deux, cela relève presque de l’exceptionnel. Chacun à leur manière, les Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11 excellent.

Photos macro prises avec le Vivo X60 Pro :

Photos macro prises avec le Xiaomi Mi 11 :

Le mode portrait du Vivo X60 Pro conviendra au plus grand nombre, lorsque celui du Xiaomi Mi 11 impressionne grâce à ses excellentes délimitations au niveau des mèches de cheveux pourtant très compliquées à gérer. Pour les selfies, en mode portrait les deux téléphones ont plus de mal à les définir. Et pour les selfies classiques, le capteur de 32 mégapixels du Vivo semple apporter plus de détails que celui de 20 mégapixels de Xiaomi.

Photos portrait et selfie prises avec le Vivo X60 Pro : 

Photos portrait et selfie prises avec le Xiaomi Mi 11 : 

Avec son système gimbal 2.0, le Vivo X60 Pro se targue de proposer une stabilisation digne de ce nom. Lors de notre test, nous l’avons comparée avec la stabilisation du Xiaomi Mi 11 sans aucune option activée, pour un résultat mitigé. De petits tremblements se font en effet sentir.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Sinon, le Vivo X60 Pro peut filmer jusqu’en 4K à 60 FPS, contre de la 8K à 30 FPS du côté du Xiaomi Mi 11.

Performances : un bras de fer à l’avantage de Xiaomi

Avec la puce la plus puissante du marché à l’heure d’écrire ces lignes, le Xiaomi Mi 11 remporte la manche des performances face au Vivo X60 Pro. Son SoC Qualcomm Snapdragon 888 domine le Snapdragon 870 de son concurrent du jour. C’est logique, puisque le S888 a été conçu pour être plus performant.

Modèle Vivo X60 Pro Xiaomi Mi 11
AnTuTu 9 697580 N/C
AnTuTu 8 N/C 701270
AnTuTu CPU 190568 193721
AnTuTu GPU 240803 311081
AnTuTu MEM 128663 99107
AnTuTu UX 137546 97361
PC Mark 2.0 N/C 12746
PC Mark 3.0 11173 N/C
3DMark Wild Life 4044 5805
3DMark Wild Life framerate moyen N/C 34 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 32 / 23 FPS 44 / 31 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 47 / 57 FPS 60 / 70 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 108 / 128 FPS 118 / 170 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1737 / 788 Mo/s 1490 / 733 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 76586 / 78773 IOPS 63547 / 65922 IOPS
Voir plus de benchmarks

Au quotidien, vous ne rencontrerez aucun problème de latence avec les deux téléphones. Ces derniers exécutent à la perfection chaque tâche. Sur du gaming, et plus précisément sur Fortnite avec les paramètres graphiques poussés à leur paroxysme, le Xiaomi Mi 11 réalise grosso modo un sans-faute. En face, le X60 Pro accuse quelques petits ralentissements loin d’être rédhibitoires.

Autonomie similaire, charge rapide différente

Que vous utilisiez le Vivo X60 Pro ou le Xiaomi Mi 11, vous devrez généralement passer par la case recharge à la fin d’une journée. Leur batterie respective de 4200 et 4600 mAh ne leur permettent pas vraiment de tenir plus que ça avec un usage mixte mêlant musique, navigation internet, messagerie, appel et GPS.

Pour les utilisateurs plus modérés, peut-être arriverez-vous à conserver un petit 30 % avant d’aller dormir. Dans tous les cas, la session recharge s’imposera d’elle-même rapidement au réveil. Et à ce petit jeu là, le Vivo X60 Pro ne fait pas le poids avec son bloc de 33 W (2 à 100 % en 1h02), face à la recharge de 55 W (3 à 100 % en 46 minutes) du Xiaomi Mi 11.

De la 5G en veux-tu en voilà

La 5G est bien évidemment au rendez-vous chez nos combattants du moment, qui s’appuient tous les deux sur les bandes de fréquences 5G exploitant les infrastructures de la 4G, ainsi que la bande n78 pour la 5G sub-6. Avantage en revanche pour le Mi 11 avec son Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.2, plus moderne que les Wi-Fi 5 et Bluetooth 5.1 du Vivo X60 Pro.

Vivo X60 Pro vs Xiaomi Mi 11 : lequel est le meilleur smartphone ?

Le binôme a aussi le droit à une puce NFC pour les paiements sans contact et les titres de transport dématérialisés. Quant à la qualité des appels téléphoniques, le Vivo X60 Pro couvre bien les bruits ambiants, même si la circulation peut être légèrement entendue sans trop gêner l’expérience. Pour le Mi 11, votre voix sera un poil compressée pour gommer les sons parasites.

Lequel choisir entre le Vivo X60 Pro et le Xiaomi Mi 11 ?

À la question « Lequel devez-vous choisir entre le Vivo X60 Pro et le Xiaomi Mi 11 », je vous réponds : « Cela dépend de vos critères d’achat ». Si la prise en main, le poids et l’épaisseur sont importants pour vous, alors le Vivo X60 Pro est votre heureux élu. Le Xiaomi Mi 11 profite cependant d’une meilleure protection d’écran grâce avec son verre Gorilla Glass Victus, mais d’aucune certification IP.

Concernant la consommation de contenus, le téléphone de Xiaomi est indétrônable grâce à sa dalle OLED d’une définition WQHD+ (3200 x 1440 pixels), le tout avec une bonne calibration. Attention, le Vivo X60 Pro ne démérite pas, mais il reste légèrement derrière. La partie interface, elle, dépend vraiment de vos préférences logicielles : MIUI et Funtouch OS ont tous les deux leurs qualités et leurs défauts.

Au chapitre de la photo, ô combien importante pour beaucoup d’utilisateurs, le Vivo X60 Pro séduit grâce à des images pop plus colorées que le Mi 11. Les deux téléphones jouissent d’une très bonne polyvalence photographique, mais l’appareil de Vivo se place un cran au-dessus avec un impressionnant mode nuit et surtout un zoom x2 optique déterminant.

Du côté des performances, avantage au Xiaomi Mi 11 et son Snapdragon 888, qui réalisent grosso modo un sans-faute sur la plupart des tâches. Le Vivo X60 Pro ne déçoit absolument pas, mais profite d’une puce tout bonnement moins véloce. Match nul en revanche au niveau de l’autonomie, avec une durée d’utilisation d’une journée en moyenne. Par contre, le Mi 11 se recharge bien plus vite grâce à sa charge de 55 W.

Pour en savoir plus sur nos smartphones, vous pouvez consulter nos tests complets :

Prix et disponibilité des Vivo X60 Pro et Xiaomi Mi 11

Le Vivo X60 Pro est disponible au prix conseillé de 799 euros en configuration 12/256 Go.

Le Xiaomi Mi 11 est disponible au prix conseillé de 749,90 euros en configuration 8/128 Go, ou 799,90 euros en configuration 8/256 Go.

Les derniers articles