Google Stadia promet plus de 100 jeux à venir à son catalogue en 2021

 

Google Stadia n’aura peut-être pas ses propres studios pour s’offrir des exclusivités, mais le service de cloud gaming ne relâche pas la pression pour autant. Il annonce plus de 100 jeux à venir en 2021 à son catalogue.

Quelques-uns des titres qui vont faire grossir la bibliothèque Stadia

Quelques-uns des titres qui vont faire grossir la bibliothèque Stadia // Source : Google

Pas de studios maison ? Pas de problème ! Après avoir annoncé la fermeture de ses studios Stadia Games & Entertainment, Google veut montrer qu’il n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin pour autant. Et cela passe évidemment par l’arrivée de bien plus de jeux au catalogue.

Sur son blog, Stadia a ainsi annoncé quelques-uns des prochains titres qui viendront s’ajouter au service de cloud gaming. « Un échantillon des plus de 100 jeux qui seront ajoutés à la boutique », claironne Stadia. On se souvient que Google avait promis plus de 400 jeux dès cette année. Les choses avancent pas à pas.

Des titres pour tous les styles en attendant les blockbusters

« Des RPG remplis d’action aux titres coopératifs compétitifs en passant par des jeux de plateformes intelligents« , Stadia égraine un catalogue alléchant avec FIFA 21 (17 mars) en point d’orgue.

On retrouve deux titres de la série Shantae (Half-Genie Hero Ultimate Edition et Risky’s Revenge – Director’s Cut le 23 février), un jeu de plateforme et d’action. Et les joueurs Stadia pourront profiter de versions intégrant tous les DLC, les modes et skins déjà sortis. Une aventure en Full HD pour la danseuse du ventre Shantae dont vous devez réussir les danses pour vous transformer et éliminer vos adversaires à coup d’attaques magiques.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Le catalogue va aussi compter sur Kaze and The Wild Masks (26 mars) — un titre qui a bénéficié du programme Stadia Makers —, des jeux plus sombres comme Hellpoint et Judgment (par les créateurs de la série Yakuza — SEGA) ou encore It came form space and ate our brains (2 mars), un jeu qui s’annonce aussi déjanté que son titre.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Dans ce dernier, vous incarnez un tueur d’extraterrestres dans ce jeu de tir façon arcade. Et vous pourrez même jouer jusqu’à quatre en local en mode campagne, ou bien en solo sur l’une des 12 cartes du mode survie face à une armée d’extraterrestres à transformer.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Ces premiers titres, dont aussi Killer Queen Black et Street Power Football, sont certes moins attendus que d’autres blockbusters comme Far Cry 6 ou le nouveau Hello Engineer. Mais il montre la volonté de diversité — tout en remplissant les quotas comme Google le peut —, mais aussi la volonté d’être plus casual. Même si cela n’empêche pas de trouver des titres comme Assassin’s Creed Valhalla, Cyberpunk 2077 ou Hitman 3 au catalogue aux côtés de Little Nightmares 2 que Google s’est même payé le luxe d’offrir à ses abonnés Stadia Pro le jour même de la sortie du jeu.

L’annonce de la fermeture des studios interne de Google a remis en question l’avenir de Stadia, son service de cloud gaming. La firme peut-elle se faire une place dans l’industrie sans développer ses propres jeux ?
Lire la suite

Les derniers articles