Panasonic lance un téléviseur dont la luminosité s’adapte à votre salon

Et on retrouve le HDR10+ et le Dolby Vision 📺

 

Au CES 2020, Panasonic a dévoilé l'un des premiers téléviseurs à être compatible avec Dolby Vision IQ, une nouvelle technologie permettant aux téléviseurs d'adapter automatiquement leur luminosité aux contenus en cours de lecture et à la lumière ambiante.

L’an dernier au CES 2019, Panasonic frappait un grand coup en annonçant être le premier constructeur à proposer à la fois la norme HDR10 Plus et le Dolby Vision sur ses nouveaux téléviseurs. Pour cette édition 2020 du salon de Las Vegas, Panasonic va encore plus loin avec son nouvel Oled HZ2000.

Ce nouveau téléviseur de Panasonic est en effet le premier à être compatible avec Dolby Vision et HDR10+, mais aussi avec Dolby Vision IQ. Cette nouvelle technologie de Dolby — également adoptée par LG — vise à adapter la luminosité de l’écran à celle de son environnement, qu’il s’agisse de la luminosité de la pièce ou de la lumière extérieure du soleil.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Pour ce faire, le téléviseur HZ2000 de Panasonic bénéficie d’une dalle 4K OLED qualifiée de « Master HDR OLED Professionnal Edition » par le constructeur japonais qui affirme qu’elle est capable de proposer 20 % de lumière supplémentaire par rapport aux autres téléviseurs OLED. Il faut dire qu’en matière de téléviseurs, la luminosité maximale est généralement l’un des points faibles de l’OLED face au QLED de Samsung par exemple. Cette dalle est associée au processeur d’image HCX Pro de Panasonic, le même que sur le GZ2000 de l’an dernier.

Pour la partie sonore, le Panasonic HZ2000 est compatible avec Dolby Atmos et embarque donc un système de haut-parleurs développés par Technics et dont certains sont orientés vers le haut de la pièce pour mieux rebondir.

Le téléviseur Panasonic HZ2000 sera proposé en deux diagonales d’écran : 55 pouces (140 cm) ou 65 pouces (165 cm). Pour l’heure, ni date de lancement ni tarif n’ont encore été annoncés par le constructeur japonais.

Les derniers articles