Pourquoi Renault a tout compris avec ses futures R5 et 4L électriques

 

Si Volkswagen veut tirer un trait sur son passé, Renault mise beaucoup sur le néo-rétro pour ses futures voitures électriques. La firme tricolore s'apprête à lancer une nouvelle version électrique de sa R5 ainsi que de la R4 un peu plus tard.

Renault R5 Concept // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Cela fait des années déjà que Renault travaille à l’électrification de sa gamme, avec notamment sa Zoé et sa Twizy, très en avance sur son temps alors que le marché des voitures sans permis électriques va fortement se développer. Mais la firme va encore devoir accélérer la cadence, puisque l’Union européenne va interdire la vente de voitures thermiques à partir de 2035.

Inspiration rétro

Le constructeur a déjà un programme bien chargé, puisqu’il lancera dès l’an prochain sa nouvelle Renault 5 E-Tech, une citadine électrique qui avait déjà été préfiguré par un concept en 2021. Ce dernier devrait d’ailleurs être assez proche de la version de série et s’inspire fortement de la version originelle des années 1970. Et pour cause, la firme croit beaucoup à l’influence du passé.

Interrogé par les journalistes du site britannique Autocar, le patron du design du groupe tricolore, Laurens van den Acker, explique que réinventer les dessins rétros est « irrésistible » pour le PDG de la marque, Luca de Meo. C’est d’ailleurs ce dernier qui fut à l’origine du retour de la Fiat 500 en 2007, avec le succès qu’on lui connaît.

Renault 5 Prototype // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Le directeur du style du constructeur poursuit en affirmant que la plupart des gens s’attendent à ce que les voitures électriques soient épurées, froides et un peu anonymes. Il espère de son côté voir un peu plus de richesse dans le futur de ces dernières, et souligne que la marque fait de son mieux pour y arriver. Pour lui, « les Renault 5 et Renault 4 seront de vrais véhicules électriques, mais ce seront des icônes légendaires« .

Pour mémoire, la Renault 5 fut dévoilée en début d’année dernière et incarne le visage de la Renaulution annoncée par De Meo. Ce plan stratégique vise notamment à électrifier massivement la gamme du constructeur, afin d’être en adéquation avec l’échéance imposée par l’Union européenne. Mais d’autres modèles sont aussi en préparation, comme la R4 électrique, là encore annoncée par un prototype l’an dernier.

Changement de stratégie

Pourtant, le constructeur n’a pas toujours voulu rendre hommage au passé. Laurens van den Acker rappelle qu’en arrivant à la tête du design de la firme au losange en 2009, la question de faire renaître l’Alpine ou la R4 s’était posée, mais ce dernier avait répondu qu’il était là pour imaginer le futur, pas le passé.

Mais le contexte peu optimiste et sans doute aussi l’attrait pour la voiture ancienne a incité la marque à revoir sa stratégie. En revanche, le directeur du style admet que la Mégane E-Tech ainsi que le Scénic sont des autos très modernes et n’ont pas vocation à rappeler le passé et à jouer sur la corde de la nostalgie. Il explique également que la Renault 5 n’aurait pas pu avoir ce style si elle avait été équipée d’un moteur thermique.

Renault 4L Concept // Source : Marie Lizak

Mais tous les constructeurs ne sont pas d’accord avec cette stratégie, et notamment Volkswagen. La firme allemande semble vouloir tirer un trait sur son passé, alors qu’elle affirmait quelques mois plus tôt que compter sur la nostalgie pour faire revivre certains modèles conduirait à une impasse. Elle douchait ainsi nos espoirs de voir revenir la Coccinelle dans une forme plus moderne et avec une motorisation électrique.

Cependant, il se murmure que de futurs modèles reprendront le nom de voitures iconiques, comme la Golf ou le Tiguan, qui prendraient le préfixe ID, comme pour les ID.3, ID.4, ID.5 et autres ID. Buzz. Une ID.2 est également en préparation, rivalisant frontalement avec la future R5 mais adoptant une stratégie stylistique bien différente.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.