Galaxy Watch 4 et 4 Classic : les 1eres montres Samsung sous One UI Watch sont là

 

À l'occasion du Galaxy Unpacked de l'été 2021, Samsung vient de dévoiler ses nouvelles montres connectées, les Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic.

Samsung Galaxy Watch 4 Classic

Samsung Galaxy Watch 4 Classic // Source : Samsung

C’est l’heure des accessoires ! Le Galaxy Unpacked estival de Samsung est l’occasion pour le constructeur de présenter sa nouvelle ligne de smartphones pliants, les Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3, mais pas uniquement. Le géant coréen a également dévoilé de nouveaux écouteurs, mais aussi ses deux nouvelles montres très attendues, les Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic. Pour les replacer dans le catalogue, elles remplacent respectivement les Galaxy Watch Active 2 et Galaxy Watch 3.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Si ces montres sont particulièrement attendues, c’est avant tout pour leur partie logicielle. Comme présenté à la Google I/O, Samsung a travaillé main dans la main avec Google pour améliorer Wear OS et proposer une nouvelle mouture disposant de sa propre interface. Adieu Tizen, bienvenue One UI Watch !

Deux Galaxy Watch 4, différentes, mais similaires

Que ce soit Galaxy Watch 4 ou Galaxy Watch 4 Classic, les deux montres proposent les mêmes caractéristiques techniques et les mêmes fonctionnalités. Seul le design diffère. La Watch 4 se veut moderne, minimaliste avec un châssis en aluminium élégant et un bracelet en silicone résistant à la sueur.

La Watch 4 Classic quant à elle se veut plus premium avec un design en acier inoxydable « et autres matériaux de luxe ». On retrouve en outre ce qui a fait la marque de fabrique des montres Samsung : la bague rotative sur le pourtour de l’écran (remplacée par un geste tactile sur la version simple).

L’accent sur la santé

Les deux Galaxy Watch 4 continuent de mettre en avant leurs fonctionnalités liées à la santé. On retrouve à leur bord un capteur de pression sanguine, un électrocardiogramme (ECG), ainsi qu’un nouveau capteur Samsung BioActive 3-en-1 qui sert à la fois pour l’ECG, pour la photopléthysmographie (pour détecter les changements de volume sanguin) et pour la bio-impédance.

Pour une vision holistique de votre santé, les Galaxy Watch 4 affichent, grâce à tous ces capteurs, une vue détaillée de votre composition corporelle (IMC, taux de graisses, de muscles…). De quoi atteindre son but, quel qu’il soit (perte de poids, prise de muscle, etc.).

Samsung Galaxy Watch 4

Samsung Galaxy Watch 4 // Source : Samsung

Les montres connectées de Samsung proposent comme toujours différents suivis d’activités, avec plus de 100 entrainements différents pouvant être liés à une Smart TV de la marque pour un programme sportif sur grand écran, à l’instar de ce que propose Apple Fitness+.

Le sommeil n’est pas en reste

Mais la santé ne concerne pas que l’activité physique. Un bon sommeil est tout aussi primordial. C’est pourquoi les Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic proposent désormais une détection des ronflements et un suivi continu de l’oxygénation du sang (SpO2) durant le sommeil. Au matin, vous obtiendrez ainsi un score de sommeil et de nombreuses informations pour suivre vos nuits.

Wear OS, Powered by Samsung

Jusqu’à présent, Wear OS ne pouvait pas être personnalisé par les constructeurs. Désormais, le partenariat entre Samsung et Google a permis au premier d’utiliser l’OS du second tout en apportant ses propres améliorations.

Le principal intérêt pour Samsung est bien sûr de profiter de l’énorme écosystème d’applications proposé par Wear OS via le Google Play Store, à l’instar de Google Maps par exemple qui tire pleinement parti de la boussole intégrée pour vous guider sans se reposer sur votre smartphone. Vous pourrez également utiliser Spotify (même hors ligne). On retrouve évidemment les applications de Samsung, comme Samsung Pay, SmartThings et Bixby.

À cela s’ajoutent des améliorations comme des gestes permettant de prendre un appel, de le refuser, ou encore d’effectuer une action prédéfinie.

Une synchronisation avec le smartphone

La Galaxy Watch 4 se synchronise en outre au maximum avec votre smartphone. Si vous réglez une alarme sur votre smartphone, bloquez des numéros ou activez le mode Ne Pas Déranger, votre montre connectée fera de même automatiquement. Un mode d’auto-installation permet également de télécharger directement les applications compatibles sur votre Galaxy Watch 4 lorsque vous la téléchargez sur votre smartphone.

Les Galaxy Buds Pro entrent également dans cet écosystème bien ficelé, avec par exemple une détection intelligente de l’appareil source et l’affichage des informations de batterie sur la Galaxy Watch 4.

Une nouvelle puce pour une meilleure autonomie

L’un des plus gros problèmes de Wear OS provient certainement de son processeur. Les Snapdragon Wear 3100 et 4100 qui équipent la majorité des montres connectées actuellement sont vieillissants. Samsung arrive donc avec une toute nouvelle puce, l’Exynos W920, avec une gravure en 5 nm, avec un CPU et un GPU bien plus rapides. La RAM et le stockage ont également été augmentés par rapport aux générations précédentes pour un confort d’utilisation accru.

Samsung Galaxy Watch 4 Classic

Samsung Galaxy Watch 4 Classic // Source : Samsung

La batterie devrait quant à elle permettre jusqu’à 40 heures d’utilisation, pour une recharge en 2 heures. Comme souvent, deux déclinaisons sont disponibles pour chaque modèle : Bluetooth uniquement, ou avec une connectivité 4G LTE pour s’émanciper du smartphone durant vos sorties.

Prix et date de sortie des Galaxy Watch 4

Malgré toutes ces améliorations, le prix des Galaxy Watch 4 reste contenu. Comptez 269 euros pour la Galaxy Watch 4 (en 42 mm) et 369 euros pour la Galaxy Watch 4 Classic (en 40 mm). Si vous souhaitez une version 4G, les prix montent respectivement à 319 et 419 euros.

Les deux sont disponibles en précommande dès aujourd’hui et jusqu’au 26 août. La commercialisation aura lieu quant à elle le 27 août.

Nous avons pu essayer le Samsung Galaxy Z Fold 3 tout fraîchement officialisé afin de vous faire part de nos premières impressions au travers de cette prise en main. A-t-il de quoi faire oublier la gamme…
Lire la suite

Les derniers articles