La Tesla Model Y Propulsion déçoit de premiers acheteurs : voici pourquoi

Pas de banquettes rallongée, pas de capteur 5M pixels, pas de nouvelle suspension... Oui, mais toujours le modèle le moins cher de la gamme !

 

Avec la livraison des premiers Model Y Propulsion, on commence à en savoir plus sur la voiture et ses équipements. Et l'on entend et lit beaucoup de déçus sur le fait que de nombreuses rumeurs n'aient pas été confirmées. Alors est-ce une Model Y au rabais ? Rien n'est moins sûr...

Ça y est, depuis quelques jours, une déferlante de Tesla Model Y inonde le Vieux Continent. Les camions qui remontent de Barcelone où les bateaux en provenance de Chine débarquent les voitures produites à la Gigafactory de Shanghai sont régulièrement photographiés. Et les photos partagées sur les groupes et autres forums dédiés à la firme désormais texane. Dessus, il y a évidemment les très attendus Tesla Model Y Propulsion présentés en toute fin de mois d’août et dont les premiers exemplaires ont été livrés ces derniers jours aux premiers clients.

En attendant les premiers « essais officiels » de la presse, ce sont donc les heureux livrés qui distillent les premières informations sur ce SUV d’entrée de gamme dont on rappelle qu’il chamboule la pyramide des prix dans la gamme en devenant moins cher que la moins chère des Model 3. Alors quels sont les premiers retours ? Est-il à la hauteur des espérances ? À en lire certains, le Model Y semble décevant… Et pourtant !

Les rumeurs qui ne se confirment pas sur le « TMY Prop »

Dans les premiers retours que l’on a pu lire sur les réseaux sociaux et sur les forums dédiés au modèle ou plus généralement à la marque, certains se sont émus de ne trouver… qu’un Model Y. Normal. Dans le sens où la voiture ne vient pas confirmer certaines rumeurs. Pour ne pas dire toutes.

Pas de nouvelles suspensions

Parmi celles-ci, celles sur l’arrivée prochaines de nouvelles suspensions. Une information qui venait par ailleurs de tout en haut puisque c’est Elon Musk en personne qui avait twitté sur le fait que le confort serait amélioré. Mais malgré la confirmation également que ces suspensions étaient déjà en production, il semblerait que les premiers clients livrés ne voient pas de différence significative avec les suspensions d’un Model Y Grande Autonomie par exemple, retrouvant sur le nouveau venu la même fermeté.

Tesla Model Y Propulsion Jantes 20 p

Pas de banquette rallongée

Autre nouveauté attendue sur le Model Y et que la version Propulsion ne vient pas (encore) confirmer : la banquette arrière rallongée. En effet, des photos avaient fuité depuis Shanghai montrant une banquette arrière dont les assises droite et gauche étaient rallongées sur le devant de trois centimètres. Mais les premiers modèles livrés ne les ont clairement pas, avec une banquette à la découpe droite, rectiligne, en tout point similaire à celle des Model Y Grande Autonomie et Performance déjà sur les routes.

Pas de frunk motorisé

Également attendu, l’ouverture du frunk électrique à l’avant, comme certaines captures d’écrans de l’application semblaient l’indiquer. Là aussi, les propriétaires de Model Y Propulsion devront s’en passer et continuer à l’ouvrir et le fermer manuellement. Ou alors faire monter des vérins motorisés en aftermarket (seconde monte), comme on en trouve sur certains sites.

Passons sur le nouveau volant ou encore le pédalier alu, autant d’équipements qui relevaient davantage de rumeurs que de véritables attentes confirmées, et que certains s’attendaient visiblement à trouver de série sur le modèle le moins cher de la marque…

Absence de capteurs et caméras classiques…

Et puis il y a le sujet principal qui revient chez tous les commentateurs du Tesla Model Y Propulsion, qu’ils aient déjà le véhicule ou qu’ils ne soient même pas clients, c’est l’absence de capteurs à ultrasons. Il faut dire qu’avec l’absence d’antibrouillards (là encore certains s’en offusquent alors que c’était annoncé dès la présentation du modèle et que la Model 3 Propulsion n’en a pas non plus), c’est LA grosse différence esthétique sur ce millésime 2023 de Model Y.

Les capteurs de stationnement intégrés aux pare-chocs avant et arrière disparaissent donc totalement au profit d’une surface entièrement lisse. C’est vrai sur les Model Y Propulsion, mais également sur les TMY LR (autre nom des Model Y Grande Autonomie), la version Performance et les autres voitures de la marque.

Pour y faire face, on a beaucoup parlé de nouvelles caméras 5 millions de pixels tout autour de la voiture. Mais là encore il semblerait qu’elles ne soient pas au rendez-vous, et que les caméras 1,2M pixels déjà présentes jusqu’alors soient encore de la partie. Ce qui entraîne quelques inquiétudes sur le tout nouveau système Tesla Vision…

…et la peur du Tesla Vision

Car oui, rassurez-vous, la disparition des capteurs à ultrasons est palliée par le système baptisé Tesla Vision qui se base justement sur les caméras pour détecter les véhicules alentour et pour l’assistance lors des manœuvres de stationnement. Et c’est justement sur ce dernier point que le bât blesse…

Car effectivement, les premiers clients livrés de leur Tesla Model Y Propulsion confirment, vidéos à l’appui, que pour le moment, l’absence des capteurs n’est remplacée que par la retransmission sur l’écran central de la caméra arrière et des caméras latérales. Mais plus aucune indication sur les distances autour de la voiture. À première vue pas plus de bips sonores. Et évidemment pas d’image de l’avant.

Source : Bob JOUY pour Frandroid

Des manoeuvres « à l’ancienne » donc, ou presque, où il ne faut se fier qu’à soi et les trois caméras arrières, et qui sonnent comme un véritable retour en arrière. De quoi faire peur aux nouveaux clients, surtout au moment de se faire aux dimensions d’un nouveau véhicule qui n’est peut-être pas aussi costaud qu’un Model X, mais bien plus imposant que la berline Model 3.

Néanmoins, il faut noter quand même que le système Tesla Vision se déploie également sur les Tesla actuelles, même équipées de capteurs. Lesquels, s’ils fonctionnent encore et apportent un vrai confort, devraient prochainement être désactivés.

Une mise à jour (qu’on espère) imminente

Ce problème majeur sur une voiture qui est quand même affichée à 49 990 euros sur le configurateur devrait être réglé rapidement. Du moins on l’espère. En effet, à terme, même les versions les plus chères, comme le Model Y Performance, devrait être dénué de capteurs et se baser entièrement sur le Tesla Vision. Et on imagine mal qu’une voiture à 70 000 euros puisse être dépourvue. À plus forte raison, il en sera de même pour les Model S et Model X.

L’Autopilot de Tesla ne repose plus que sur des caméras // Source : Tesla

Le déploiement du Tesla Vision va se faire progressivement, au rythme des nouvelles mises à jour. Tesla avait prévenu que certaines fonctions seraient désactivées ou limitées temporairement. Évidemment ce n’est pas très confortable de faire partie de l’A/B testing de Tesla mais on nous promet qu’à terme, le Tesla Vision sera plus performant. On comprend d’autant mieux la décision de Tesla de déployer ce système, sans compter que la marque gagnerait environ 114 dollars sur chaque voiture sans capteurs. Multiplié par les 2 millions de voitures qui pourraient être vendues en 2023

Il faut donc prendre son mal en patience, notamment pour les premiers clients qui ont des voitures sans capteurs, et redoubler de vigilance, notamment lors des manœuvres.

Le beurre, l’argent du beurre…

Que toutes ces choses vues dans certaines des premières vidéos ou lues ici et là sur la version deux roues motrices ne viennent pas mettre le doute dans l’esprit de ceux qui attendent leur livraison. Parce qu’à écouter certains, ils voudraient le beurre et l’argent du beurre.

Comme par exemple, acheter la Tesla la moins chère (alors qu’elle ne devrait même pas l’être !) et avoir une voiture avec toutes les dernières nouveautés. Voire mieux équipée que d’autres modèles bien plus chers.

Et puis on imagine que l’arrivée des premières livraisons de ce Model Y Propulsion a fait ressurgir quelques frustrations chez certains. Notamment ceux qui auraient bien voulu passer de leur Tesla Mode 3 au TMY. Mais là encore on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

C’est-à-dire revendre sa berline plus chère qu’on ne l’avait achetée, déjà en raison du bonus écologique touché lors de l’achat, mais également en raison des hausses de prix successives de ces derniers mois. Et donc presque pouvoir l’échanger avec un Tesla Model Y Propulsion dont le prix, du moins en France et sur certains marchés, est étonnamment bas.

Certains ont eu de la chance ou le nez creux et ont pu le faire, et franchement tant mieux pour eux. Les autres, dont les estimations, exceptionnellement hautes, faut-il le rappeler, ont perdu 10 à 15 000 euros entre l’annonce du TMY Prop et le véritable moment de l’achat qui fait foi dans les offres de reprise, s’en mordent les doigts. Et se rassurent en se disant que finalement, la voiture n’a rien d’exceptionnel.

Mais en réalité, c’était entendu d’avance que ce Tesla Model Y Propulsion n’aurait rien d’exceptionnel. Ce qui ne l’empêche sûrement pas d’être une très bonne voiture, bien équipée, au prix étonnamment compétitif par rapport à la concurrence… Et à un autre modèle de la gamme, le Tesla Model 3, dont on rappelle qu’actuellement, sur le configurateur français ou belge, est plus cher, et offre bien moins d’espace à bord et dans le coffre. Mais une consommation plus faible et une autonomie supérieure.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !