Non, les Tesla Superchargeurs V4 ne sont pas deux fois plus puissants : voici la raison

 

Le premier Superchargeur V4 de Tesla vient d'être inauguré aux Pays-Bas. C'est une petite révolution, avec un câble ultra long, permettant enfin de recharger n'importe quelle voiture électrique. Mais attention, la puissance n'a pas augmenté par rapport aux Superchargeurs V3, et on vous explique pourquoi.

Les Superchargeurs V4 de Tesla devraient révolutionner la recharge des voitures électriques… concurrentes ! En effet, leur principale nouveauté est l’ajout d’un câble d’environ 3 mètres, comme on peut le voir sur les premières photos partagées sur Twitter. Cela permet de résoudre le plus gros problème des Superchargeurs V3 : leur câble trop court empêchait de recharger certaines voitures électriques des marques concurrentes sans devoir occuper deux emplacements.

Une situation qui s’explique par le fait que certaines voitures ont la trappe de recharge du côté opposé des Tesla. De quoi agacer les clients des voitures de la firme d’Elon Musk lorsque la station est presque pleine et qu’une borne libre est ainsi rendue inaccessible.

Mais ça sera bientôt de l’histoire ancienne, grâce aux Superchargeurs V4. La première station vient d’ouvrir aux Pays-Bas, comme l’annonce Tesla sur Twitter, non loin d’Amsterdam comme nous le relayions hier dans nos colonnes. Certains médias annoncent que les Superchargeurs V4 permettront de délivrer une puissance de charge bien plus élevée que les Superchargeurs V3 qu’ils remplacent. Mais ce n’est à première vue pas vrai, et on vous explique pourquoi.

Tesla Superchargeur V4
Tesla Superchargeur V4

Les Tesla Superchargeurs V4 plus puissants ? Pas si vite !

Ce qui permet à certains d’annoncer une puissance en hausse, c’est la publication sur Twitter des étiquettes d’homologation que l’on trouve derrière les transformateurs situés à proximité des bornes. Notre journaliste Bob a d’ailleurs mis en ligne sur son compte Twitter une étiquette d’un Superchargeur V3 aux côtés de celle d’un Superchargeur V4. Sur la puissance de sortie maximale de la borne, on reste sur les mêmes valeurs entre les deux générations, à savoir 250 kW, grâce à une tension maximale de 500 volts et une intensité en pic de 631 ampères. C’est l’énergie qui est envoyée à la voiture.

Sur la partie DC input (ce que la borne reçoit comme énergie en courant continu), on ne voit pas de différences, avec 575 kW maximal reçu par la borne, une tension maximale de 1 000 volts et une intensité de 640 ampères. C’est l’énergie que peut recevoir la borne de la part des batteries de stockage hypothétiquement présentes sur le site, ou via des panneaux solaires.

Enfin, sur la part AC input (ce que la borne reçoit comme énergie en provenance du réseau électrique), on peut voir une différence. On passe ainsi de 430 à 465 ampères, et donc de 350 kVa (à 480 volts) à 387 kVa (à 480 volts). Ce qui signifie que la borne peut recevoir davantage de puissance de la part du réseau électrique.

Qu’est-ce que ça change dans la pratique ?

Dans la pratique, qu’est-ce que ça change ? En réalité, pas grand-chose. La recharge des voitures électriques sera toujours limitée à 250 kW sur les Tesla, et environ 200 kW sur les voitures d’autres constructeurs. La différence s’explique par le fait que Tesla ne respecte pas le standard CCS en portant l’intensité maximale de 500 à 600 ampères, contrairement aux autres constructeurs. Ce qui lui permet de grappiller ces 50 kW de puissance supplémentaire.

Source : Ulrich Rozier pour Frandroid

En revanche, les Superchargeurs V4 pourraient être plus rapides que les V3 dans certains cas. Le premier cas, c’est en cas de congestion de la station. Sur les V3, quatre bornes se partagent la puissance d’un transformateur. Sur les V4, on ne sait pas si c’est encore le cas, mais c’est très probable. Dans ce cas, la puissance partagée sera plus élevée, grâce à l’énergie puisée sur le réseau électrique, qui passe de 350 à 387 kVa. Mais dans les faits, on ne devrait pas vraiment ressentir cette différence, qui est négligeable.

Ce qui met le doute, c’est la présence d’une autre étiquette, directement sur chaque borne, qui annonce une tension de 1 000 volts pour une intensité de 615 ampères. Soit une puissance maximale de 615 kW. Sur les Superchargeurs V3, cette étiquette indiquait 1 000 volts et 425 ampères… alors qu’ils étaient capables de sortir plus de 600 ampères en pratique. Bref, impossible de se reposer sur cette étiquette pour tirer une conclusion.

Mais il n’est donc pas impossible que les Superchargeurs puissent gérer à terme une puissance supérieure à 250 kW. Mais cela demanderait des ajustements matériels, puisque les bornes permettent d’alimenter un véhicule jusqu’à 250 kW. On imagine que ça pourrait être le cas pour les Superchargeurs V4 aux États-Unis, pour recharger le Cybertruck et son architecture en 800 volts.

Une recharge plus rapide pour les Kia et Hyundai ?

Le second cas où les Superchargeurs V4 pourraient être plus rapides, c’est avec certaines voitures électriques dotées d’une architecture de 800 volts. On sait en effet que les voitures électriques basées sur la plateforme E-GMP (Kia EV6, Kia EV9, Hyundai Ioniq 6, Hyundai Ioniq 5) sont incompatibles avec les Superchargeurs de Tesla, et ont une vitesse de charge bridée sur ces derniers. Peut-être que les Superchargeurs V4 règleront cette problématique.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

Quoiqu’il en soit, Tesla n’a pas les bornes de recharge les plus rapides du marché. Avec une puissance de 250 kW, ce sont les plus rapides en 400 volts. Mais dès qu’on passe sur du 800 volts, Tesla se fait largement distancer par la concurrence et en premier lieu par Ionity, son grand concurrent, avec 350 kW. Lidl et Kallista font encore mieux, à 360 kW. Fastned réussi à grimper à 400 kW. Mais ce n’est rien comparé au géant chinois Geely avec sa borne de 600 kW. De quoi recharger une voiture électrique en seulement 10 minutes.

Précisons d’ailleurs que chez Ionity, l’étiquette annonce une tension maximale de 920 volts et une intensité de 500 ampères, soit  460 kW en théorie, alors qu’elles sont annoncées pour un maximum de 350 kW.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).