Nissan Leaf en location longue durée à 99 €/mois, bonne ou mauvaise affaire ?

Une berline électrique à moins de 100 €/ mois ? C'est possible !

 

La Nissan Leaf fut pendant longtemps l'une des voitures électriques les plus vendues. Malgré un âge certain qui commence à se faire sentir, notamment avec la concurrence qui s'affute, la berline japonaise conserve toutefois de sérieux atouts. Et à moins de 100 €/mois, certains clients pourraient bien trouver leur bonheur.

LEAF10 SV – 018

La Nissan Leaf fait partie de ces rares voitures électriques, au même titre que la Zoé, à avoir eu le droit à deux générations. La première est sortie en 2010 et a terminé sa carrière en 2017. À cette date, c’est la seconde génération qui a pris le relai. Cela fait déjà cinq ans que la Leaf II est sortie, et même si elle commence à prendre de l’âge, elle bénéficie de qualités encore tout à fait au goût du jour.

Si vous êtes à la recherche d’un modèle neuf, votre commercial vous a sûrement déjà parlé des financements, et surtout ceux en LLD ou LOA : la location longue durée et la location avec option d’achat. Pour différencier les deux, c’est simple : vous « louez » la voiture dans les deux cas durant un laps de temps défini au moment de signer le contrat de location.

La différence entre ces deux offres de location arrive à la fin du contrat, au bout de 3, 4 ou 5 ans. Avec la LOA (location avec option d’achat), vous aurez le choix entre lever l’option d’achat (préalablement définie au moment de signer le contrat), c’est-à-dire acheter en totalité la voiture, ou bien de restituer le véhicule. La LLD (location longue durée) n’inclut pas d’option d’achat à la fin du contrat. En d’autres termes, vous restituez la voiture.

Au sein de cette rubrique, nous vous proposons un décryptage des offres du moment que nous trouvons sur les sites internet des constructeurs. Nous allons regarder d’un peu plus près quelles sont les conditions à remplir et si, économiquement parlant, ces financements peuvent convenir à votre usage.

Et aujourd’hui, après avoir décrypté l’offre du Škoda Enyaq iV disponible à partir de 299 euros/mois, celle du Kia EV6 à partir de 297 euros/mois, du MG ZS EV à 99 euros/mois, de la Peugeot e-208 à 149 euros/mois, de la Renault Mégane E-Tech à 248 euros/mois, de la Volkswagen ID.3 à 229 euros/mois, de la Renault Twingo E-Tech à 79 euros/mois, de la Tesla Model 3 pour moins de 400 euros/mois, de la Mini Electric à partir de 350 euros/mois, du Hyundai Kona Electric à partir de 139 euros/mois, de la Fiat 500 électrique à partir de 109 euros/mois, c’est maintenant au tour de la Nissan Leaf à partir de 99 €/mois.

LEAF10 SV – 021

Quel est le modèle de Nissan Leaf proposé à 99 euros/mois ?

En deux ou trois clics, dans l’onglet promotion du site de la marque, l’offre concernant la Leaf à 99 €/mois est facilement repérable. Pour notre financement, c’est le plus petit modèle qui est concerné, à savoir une Nissan Leaf en finition « Acenta », avec une batterie d’une capacité de 40 kWh lui conférant une autonomie en cycle mixte de 270 km et 385 km en usage purement urbain. La voiture est motorisée par un bloc électrique de 150 chevaux et 320 Nm de couple. De série, nous retrouvons ces équipements :

  • Régulateur de vitesse intelligent
  • Freinage d’urgence intelligent avec reconnaissance des piétons
  • Système d’alerte anti-collision arrière intelligent
  • Alerte de franchissement de ligne
  • Prévention de franchissement de ligne intelligentReconnaissance des panneaux de signalisation
  • Surveillance des angles morts
  • Système d’avertissement acoustique du véhicule (AVAS)
  • Aide au démarrage en côte
  • Rétroviseurs extérieurs dégivrants à réglages électriques
  • Volant en cuir
  • Climatisation automatique
  • 1 Port USB à l’avant
  • 2 ports USB à l’arrière
  • Prise 12V sur console centrale avant
  • Vitres électriques à l’avant et à l’arrière
  • Essuie-glaces avant à déclenchement automatique
  • Extinction temporisée des phares « Follow me home »
  • Allumage automatique des feux
  • Feux antibrouillard avant
  • Feux avant halogènes avec signature lumineuse à LED
  • Feux arrière à LED
  • Technologie e-Pedal (une fois activée, cette technologie permet avec la seule pédale d’accélérateur d’accélérer, ralentir et freiner jusqu’à l’arrêt. La pédale de frein reste active et permet de réagir en cas de freinage imprévu.)
  • Combiné d’instrumentation avec écran HD TFT 7 pouces couleur
  • Écran tactile couleur 8,0 pouces
  • Apple CarPlay et Android Auto
  • Câble de 6 mètres (recharge sur prise domestique 230V en 21h sur batterie 40 kWh)
  • Câble de 32A de 6 mètres (recharge sur borne publique ou Wallbox 7kW T2 en 7h30 sur batterie 40 kWh)
  • Chargeur embarqué 6,6 kW pour se recharger sur une borne Wallbox 32A
  • Port CHAdeMO pour chargeur rapide 50 kW (recharge de 20 % à 80 % en 60 min sur 40 kWh)

Comme souvent avec les modèles japonais, la dotation de série est assez généreuse, notamment avec les technologies d’aides à la conduite. La voiture de base et concernée par cette offre n’est pas d’une triste couleur blanche, mais « Rouge Toscane ».  Le modèle est aussi équipée de jantes de 16 pouces.

Quelles sont les conditions pour être éligible à l’offre LLD de la Nissan Leaf ?

Il s’agit d’une offre de location longue durée sur 37 mois et 30 000 kilomètres maximum. Le site indique que l’offre à 99 €/mois n’est pas soumise à un apport. En réalité, l’apport est de 11 000 euros, mais celui-ci est absorbé par le bonus écologique de 6000 euros et la prime à la conversion de 5000 euros, qui impose donc la mise en rebut d’un ancien véhicule.

Pour pouvoir bénéficier de la prime à la conversion, il faut mettre à la casse un vieux véhicule diesel ou essence. L’ancien véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes. La date de la première immatriculation de ce véhicule doit être avant 2011 pour les diesel et avant 2006 pour les essences.

Le véhicule doit en outre appartenir au bénéficiaire depuis au moins un an. Et pour finir, le revenu fiscal de référence par part indiqué sur l’avis d’imposition de vos revenus de l’année précédente doit être inférieur ou égal à 13 489 euros.

nissan-leaf-promo-5

Combien vous coûtera l’offre LLD de la Nissan Leaf ?

Sur trois ans de location, votre Nissan Leaf vous coûtera 3 564 euros. Nissan affiche sa voiture à partir de 34 400 euros sur son site, bonus écologique et prime à la conversion maximale non déduits. Cela nous donne, au final, une voiture affichée au prix de 23 400 euros.

En partant de ce prix-là, vous paierez donc, sur trois ans, 15 % du prix de votre voiture. C’est très peu compte tenu du fait qu’une décote sur trois ans pour ce type de voiture se situe entre 30 et 35 %. L’offre n’étant pas une LOA, il n’y a pas d’option de rachat du véhicule. Il faudra obligatoirement le rendre à la fin de la location.

Attention aux frais de remise en état, toujours chers au moment de la restitution. Nous vous conseillons de le faire avant chez un carrossier, cela vous coûtera moins cher qu’en concession. Si vous reprenez un véhicule chez votre concessionnaire après votre LLD, il sera aussi un peu moins regardant sur les frais de remise en état.

LEAF10 SV – 007

Quels sont les avantages de l’offre LLD de la Nissan Leaf ?

Le montant du loyer bien évidemment. 99 €/mois pour une berline 100 % électrique, et le tout sans apport, c’est aujourd’hui imbattable. Seule la MG ZS EV, qui est un SUV urbain, pouvait faire aussi bien quand l’offre à 99 €/mois était encore effective. L’arrivée à une mensualité aussi basse est aussi due aux aides gouvernementales, avec jusqu’à 11 000 euros de « rabais » si vous cochez toutes les cases.

L’autonomie est très correcte pour un usage quotidien, un peu juste pour de longs trajets, mais les clients auront avant tout un usage quotidien de leur voiture, avec des trajets domicile-travail principalement.

Comme énoncé plus haut, la dotation de série est intéressante. De base, la couleur est plutôt sympa, il y a des jantes en alliage et de nombreuses technologies, à commencer par un écran tactile de 8 pouces au centre et la compatibilité avec Apple CarPlay et Android Auto. Les aides à la conduite sont quasiment toutes présentes, un bon point pour la sécurité. D’ailleurs, la Nissan Leaf a obtenu la note maximale de 5 étoiles au crash-test Euro NCAP.

Quels sont les inconvénients de l’offre LLD de la Nissan Leaf

Comme d’habitude, les 30 000 km sur trois ans, c’est peut-être un poil juste. L’autre petit inconvénient, c’est la recharge sous le protocole CHAdeMO et non en Combo CCS, le standard européen. Certaines bornes sont équipées de prise CHAdeMO, mais elles se feront d’ailleurs de plus en plus rares à l’avenir. S’il n’y a pas de prise CHEdeMO, la Leaf peut se recharger aussi avec un connecteur de Type 2 en 7 kW, mais ce sera un peu plus long.

L’autre inconvénient, c’est le conditionnement à la prime à la conversion. Comme vous avez pu le constater plus haut, les conditions sont nombreuses et, finalement, rares seront les clients à cocher toutes les cases. Certes, cela ne vous empêchera pas d’acheter une Nissan Leaf en LLD, mais les loyers ne seront pas les mêmes. Enfin, il ne faut pas oublier que la voiture ne vous appartient pas, et qu’il sera donc impossible de la revendre pour constituer un apport dans le cadre de l’achat du prochain véhicules.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles