Voici pourquoi il est faux de dire que les smartphones se ressemblent tous aujourd’hui. On en débat dans un nouvel épisode de Salut Techie, le podcast de la rédaction.

L’impressionnant Xiaomi Mi Mix Alpha

Dans ce nouvel épisode de Salut Techie, le podcast de FrAndroid, nous revenons sur un sujet régulièrement abordé : le design des smartphones est-il devenu ennuyeux ?

Pour écouter l’épisode, c’est à cette adresse, ou directement par le petit player ci-dessous :

Voici, ci-dessous, l’avis de Geoffroy, dont nous débattons par la suite dans l’épisode.

Les smartphones, c’était vieux avant

Dans les commentaires des articles sur FrAndroid, sur notre chaîne YouTube, chez nos concurrents et même parfois dans nos colonnes, je dois l’admettre, il y a un sujet qui m’agace depuis deux ans et demi. Ce sujet, c’est ce que je considère comme un vrai biais de perception : les commentaires à l’emporte-pièce selon lesquels « on s’ennuie sur le marché des smartphones, ils se ressemblent tous, il n’y a rien qui change en ce moment ».

Rassurez-vous, tout va bien, ma tension reste normale quand je lis ce type d’avis. Surtout, je vois en partie d’où ça vient. C’est vrai que si on prend l’ensemble des smartphones sortis depuis le début de l’année 2019, écran éteint pour ne pas voir l’interface, il est très difficile de faire la différence entre deux appareils. On a à chaque fois des modèles avec un écran qui prend l’ensemble de la face à avant, deux grilles de haut-parleur en bas, une prise USB-C sur la tranche inférieure et, au dos, on a forcément de deux à quatre appareils photo.

Oui, si on prend seulement ces points-là avec des œillères, c’est vrai qu’on s’ennuie, je peux comprendre que certains pensent que les smartphones se ressemblent tous. Mais dans les commentaires que je relève, il n’y a pas que ce point de vue, il y a aussi celui selon lequel les constructeurs n’innovent plus. Et c’est là que je me pose en porte-à-faux : les smartphones n’ont jamais autant évolué que ces deux dernières années.

Pour l’illustrer, prenons deux exemples simples : le Google Pixel 2, sorti en 2017, et le Nexus 4, lancé en 2012. Cinq ans les séparent et pourtant, on retrouve dans les deux cas des appareils aux designs assez similaires, avec des écrans 16:9, de grosses bordures en haut et en bas, et un seul appareil photo au dos. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’évolutions entre 2012 et 2017. Je dis juste que c’était des évolutions logiques. On a eu droit à l‘intégration du lecteur d’empreintes digitales entre temps, à l’arrivée de l’USB-C. Mais pour tout le reste, c’était simplement des évolutions techniques avec un écran qui devient plus grand, un appareil photo qui s’améliore ou un processeur plus puissant. Et après cinq ans de fausses évolutions — ou tout du moins d’évolutions itératives — je m’ennuyais ferme en 2016.

C’est l’année suivante, en 2017, qu’on a commencé à voir tout un tas d’innovations sur le marché du smartphone. L’un des tout premiers à marquer le pas a été le LG G6 avec son écran 18:9 et ses fines bordures, suivi de près par le Samsung Galaxy S8. Certes, ce n’était pas la première fois que des constructeurs tentaient des choses en termes de format, mais que ce soir Sharp avec l’Aquos Crystal en 2014 ou Xiaomi avec le Mi Mix en 2016, il s’agissait jusque-là de tentatives esseulées.

Le LG G6

La force de LG — et surtout celle de Samsung — a poussé les autres constructeurs à bouger les lignes, y compris celles de l’écran. Peu à peu, à partir de 2017, les formats ont commencé à s’allonger jusqu’au 21:9 désormais promu par Sony sur sa gamme Xperia. De leur côté, les bordures en haut et en bas de l’écran n’ont cessé de se réduire. Pour la première fois, les smartphones sont devenus de véritables écrans intelligents, et non pas de gros blocs de métal, de verre ou de plastique avec un petit affichage au milieu.

iPhone X

L’iPhone X

Puis lorsque les écrans sont remontés le plus haut possible, les constructeurs ont développé les encoches. Certes, l’approche était maladroite au début — avec des imitations inutiles de l’iPhone X –, mais on a fini par passer aux encoches plus discrètes en forme de goutte d’eau. Aujourd’hui, on a des appareils avec des écrans percés, des smartphones avec une caméra pop-up, des modèles avec un deuxième écran au dos, voire un unique écran enroulé tout autour du smartphone dans le cas du Xiaomi Mi Mix Alpha.

Pour la première fois depuis les premiers smartphones modernes en 2008, on a des évolutions sur le format des smartphones. Les constructeurs ne se contentent plus de simples briques, mais on a désormais droit à des smartphones à slider — comme le Xiaomi Mi Mix 3 ou le Honor Magic 2 — ou des modèles pliables chez Samsung, Huawei et même Microsoft. Après quasiment dix ans de format immuable, les smartphones changent enfin de design. C’est aussi le cas pour la photo, où la multiplication des optiques les rend peu à peu aussi polyvalents que de véritables appareils photo numériques. Sur l’écran également, on bénéficie de plus en plus de technologies HDR et de dalles OLED, y compris sur du milieu de gamme.

Donc non, les smartphones n’étaient pas plus diversifiés avant. C’est simplement qu’avant, les constructeurs étaient obligés de composer avec des grosses bordures laides en haut et en bas de l’écran, et que chacun profitait de cet espace inutile pour y apporter sa touche — comme HTC avec son logo sur le HTC One M8. Non seulement tous les smartphones ne se ressemblent pas, mais surtout, on n’a jamais eu un marché qui évoluait aussi rapidement que ces deux dernières années.

S’abonner au podcast

Pour ne pas manquer le prochain épisode, pensez à vous abonner pour nous écouter partout ! Vous retrouverez Salut Techie dans vos applications de podcasting, mais aussi sur Deezersur Spotify, ou encore iTunes, où vous pouvez nous donner des étoiles et ajouter un commentaire pour nous soutenir ! Bonne écoute à tous !