Penser aux TV et au contenu 8K alors que de nombreux consommateurs sont encore convaincus que la technologie 4K UHD n’a pas encore atteint sa pleine maturité, c’est évidemment hâtif. Néanmoins, la bataille qui fait rage entre le HDR10+ et le Dolby Vision a désormais atteint les plates bandes de la 8K, car leur avenir est en jeu.

La guerre du HDR ne concerne actuellement que deux concurrents : Dolby Vision et HDR10+. Et si nous nous en tenons à la quantité de contenu compatible, que ce soit sous forme physique ou via des plateformes de (s)VOD, les premières batailles sont remportées par Dolby, grâce à sa présence importante sur des supports physiques et surtout sur des plateformes telles que Netflix.

HDR10, HDR10+, HLG et Dolby Vision : quelles différences entre les standards HDR ?

Le format Dolby Vision occupe davantage le terrain, mais le HDR10+ présente l’avantage d’être un format non propriétaire qui a attiré de nombreux partenaires : Panasonic, TCL, Samsung ou encore Hisense. Les producteurs de films comme 20th Century Fox, Universal Pictures ou Warner Bros soutiennent également ce format et Amazon Prime Video propose à la fois le HDR10+ et le Dolby Vision. Mais ce qui pourrait permettre au HDR10+ de rattraper le format Dolby Vision pourrait venir prochainement de la part de l’un de ses principaux promoteurs : Samsung.

Les premiers téléviseurs équipés d’un écran 8K sont en vente depuis la fin de l’année dernière et il y en aura de nombreux autres de Samsung et de Sony, mais également de LG, Sharp ou Toshiba, entre autres. Samsung vient de confirmer que le HDR10+ continuerait à être supporté sur ses futures TV 8K. C’est une décision qui pourrait avoir des effets positifs pour ce format non propriétaire.