iPhone SE 5G (2022) vs Samsung Galaxy A53 : lequel est le meilleur smartphone ?

 

iPhone SE 5G (2022) d’un côté, Samsung Galaxy A53 de l’autre : notre match du jour oppose deux constructeurs historiques sur le segment du haut/milieu de gamme, avec des philosophies de toute évidence opposées.

apple iphone SE 5G (2022) vs samsung galaxy a53
Source : Frandroid

Apple a dégainé la troisième génération de son iPhone SE début mars 2022, suivi quelques semaines plus tard du Galaxy A53 de Samsung. À configuration égale, les deux téléphones ne se positionnaient pas parfaitement sur la même gamme tarifaire, avec des prix respectifs de 579 et 459 euros, en 128 Go de stockage.

Il n’empêche, chaque modèle à ses qualités et ses défauts qui pourraient faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. Bien que le système d’exploitation nativement installé conditionne d’ores et déjà la plupart des utilisateurs. Pour toutes ces raisons tout de même, ce duo méritait de s’affronter lors d’un bras de fer made by Frandroid.

Place au versus !

Fiches techniques des iPhone SE (2022) et Samsung Galaxy A53

Modèle Apple iPhone SE 5G (2022) Samsung Galaxy A53
Version de l'OS iOS 15 Android 12
Interface constructeur iOS One UI
Taille d'écran 4.7 pouces 6.5 pouces
Définition 1334 x 750 pixels 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 326 ppp 407 ppp
Technologie LCD Super AMOLED
SoC A15 Bionic Exynos 1280
Puce Graphique (GPU) Apple GPU ARM Mali-G68 MC4
Mémoire vive (RAM) 4 Go N/C
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go, 256 Go 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Capteur 4 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 7 Mpx 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.1
5G Oui Oui
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) Lightning USB Type-C
Batterie N/C 5000 mAh
Dimensions 67,3 x 138,4 x 7,3 mm 74,8 x 159,6 x 8,1 mm
Poids 144 grammes 189 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Rouge Noir, Blanc, Bleu, Beige
Indice de réparabilité ? N/C
8,2/10
Prix 499 € 459 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Deux styles très opposés

« C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ». Voilà à quoi correspond la philosophie esthétique de l’iPhone SE (2022), véritable clone de son prédécesseur de 2020… lui-même jumeau de l’iPhone 6, 7 et 8. Vous l’aurez compris : vous avez affaire à un design daté et dépassé, mais qui permet de tirer son prix vers le bas.

Si à vos yeux, la prise en main d’un téléphone est un critère plus important que le look, alors ce modèle pourrait vous intéresser. Cet iPhone SE est un petit bonbon en main grâce à son format ultra compact : le glisser dans une petite poche ne pose aucun problème, lorsque le grip est tout bonnement excellent.

Son poids de 144 grammes et son épaisseur de 7,3 mm tranchent avec les gabarits bien plus imposants que l’on a désormais l’habitude de croiser. En contrepartie, il faut aussi composer avec des énormes bordures inférieures et supérieures — elles piquent les yeux, admettons-le — et l’absence de reconnaissance faciale.

Pour terminer, l’iPhone SE (2022) opte pour un revêtement en verre résistant et une certification IP67, qui le protège totalement de la poussière, ainsi que des immersions de 30 minutes et jusqu’à 1 mètre.

Du côté du Galaxy A53, c’est du classique de chez classique. Son design sans fioritures rentre dans les codes stylistiques du moment. En clair, c’est du vu et du revu, sans prise de risque, mais sans fausse note non plus.

La prise en main n’en reste pas moins sécurisante grâce à des tranches plates très légèrement bombées sur les arêtes, couplées à un dos rectiligne. Son épaisseur de 8,1 mm et son poids de 189 grammes sont tout à fait convenables.

Pas de surprise au niveau de la face avant, qui accueille des bordures visibles, mais classiques à cette tranche de prix, ainsi qu’un poinçon central pour le capteur selfie. Il faut par ailleurs compter sur du Gorilla Glass 5 en guise de protection d’écran, combiné à une certification IP67.

Pour résumer, l’iPhone SE (2022) est resté bloqué dans le passé en matière de design, mais offre une prise en main des plus agréables grâce à son format très compact. Lorsque le Galaxy A53 fait dans le classicisme pur et dur, avec un look bien plus conventionnel. Au fond : à chacun ses préférences.

La modernité côté Samsung, la précision côté iPhone

Pour contenir le prix de son téléphone, Apple poursuit ses concessions au niveau de l’écran. L’iPhone SE (2022) se contente d’une technologie LCD – presque inexistante à ce prix-là – et d’une définition relativement faiblarde de 1334 x 750 pixels. Le tout avec un petit écran de 4,7 pouces au ratio 16:9 et un taux de rafraîchissement de 60 Hz.

En d’autres termes, cet iPhone n’est pas le candidat idéal pour consommer du contenu sur YouTube ou Netflix, par exemple. Bien qu’il fera amplement l’affaire pour naviguer sur Internet, utiliser ses applications préférées ou discuter avec ses amis.

Ces petits compromis sont contrebalancés par la fonction True Tone – qui calibre les couleurs de l’écran de manière automatique et naturelle –, mais aussi et surtout par une dalle particulièrement bien calibrée. En témoignent son excellente température de 6528 K – pour un score idéal de 6500 K – et son taux de contraste de 1418:1.

Le Delta E moyen sur DCI-P3, qui mesure la fidélité des couleurs, atteint les 2,82, soit en dessous de la différence perceptible par l’œil humain estimée à 3. C’est du grand art. Seul petit bémol : la luminosité maximale un peu trop juste de 530 cd/m², qui fait apparaître quelques reflets en plein soleil.

En face, Samsung a fait du Samsung et a déballé tout son savoir-faire en matière d’écran pour vous en mettre plein les mirettes. Sa dalle OLED (contrastes infinis) de 6,5 pouces propose une définition de 2400 x 1080 pixels (Full HD+) et un taux de rafraîchissement non adaptatif de 120 Hz, qui apporte une excellente sensation de fluidité à l’usage.

Le Galaxy A53 se paye une fabuleuse pluralité des couleurs qui flatte votre rétine, bien que sa température (6902 K) et son Delta E moyen sur DCI-P3 (5,19) s’éloignent un peu des mesures souhaitées. Sa luminosité maximale de 707 cd/m² rattrape le tout : vous n’aurez aucun problème à lire du contenu en extérieur.

Seul le capteur de luminosité se montre parfois capricieux, ce qui peut être enquiquinant au quotidien.

Logiciel, deux mondes

iOS et Android sont deux interfaces logicielles diamétralement opposées. Certains utilisateurs historiques d’iOS se disent incapables de switcher vers la concurrence, et inversement. La présentation, l’ergonomie, les fonctionnalités et la structure des OS diffèrent sur beaucoup de points, qui plairont, ou pas, selon les profils.

À son lancement, l’iPhone SE (2022) a été livrée avec iOS 15.4 et profitera du suivi logiciel long terme propre à Apple. Le gros avantage d’un iPhone est sa capacité à durer sur le temps grâce à ses nombreuses mises à jour majeures et correctifs de sécurité. Sur ce point, la firme à la pomme est imbattable.

Widget, mode Concentration, SharePlay, sécurité et vie privée respectée, fluidité des animations, simplicité d’utilisation, accessibilités au top : les atouts d’iOS ne manquent pas, tout comme les petites faiblesses. Citons le manque de personnalisations, le réglage des apps peu ergonomiques ou encore le rangement trop caché de certaines fonctionnalités.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un œil à notre test complet d’iOS.

Le Galaxy A53 s’appuie quant à lui sur One UI 4, sous Android 12. Difficile de faire mieux. Saluons les nouvelles fonctions de cette dernière, à l’image du mode Monet qui adapte les couleurs du système selon les teintes de votre fond d’écran. Cela apporte une harmonie visuelle à l’ensemble de votre expérience.

One UI est aussi réputée pour sa prise en main simple et efficace et l’utilisation du téléphone à une main, facilitée par une ergonomie pensée pour. Ses quatre années de mises à jour majeures sont également un atout face à la concurrence Android : cette longévité est tout bonnement la meilleure, hors Apple.

Pour les petits points négatifs, citons la fluidité des animations parfois en retrait et un look quelque peu générique. Mais dans l’ensemble, One UI reste une interface grandement appréciée par la rédaction et la communauté.

Pour en savoir plus à son sujet, un test complet de One UI a spécialement été écrit.

Un capteur vs quatre capteurs photo

Là encore, Apple et Samsung empruntent des chemins bien différents sur le domaine de la photo. L’iPhone SE (2022) propose le strict minimum avec un seul et unique capteur arrière, contre quatre sur le Galaxy A53. Sachez que le groupe californien met le paquet sur l’intelligence artificielle pour tirer son épingle du jeu. Voici leur configuration technique.

Configuration de l’iPhone SE (2022) : 

  • Capteur grand-angle de 12 Mpx (f/1,8) ;

Configuration du Samsung Galaxy A53 :

  • Capteur principal 64 mégapixels avec grand-angle ;
  • Capteur 12 mégapixels pour l’ultra grand-angle ;
  • Capteur dédié à la macro de 5 mégapixels ;
  • Capteur aidant au mode portrait de 5 mégapixels ;

Un capteur principal plus séduisant chez Samsung

L’iPhone SE (2022) ne mise clairement pas sur la photo pour séduire son public. Certes, Apple utilise la photographie computationnelle qui repose sur l’IA de la puce et toute une ribambelle de technologies pour booster la qualité de ses clichés. Il n’empêche, ce modèle ne brille pas de mille feux. C’est correct, mais sans plus.

En face, le Samsung Galaxy A53 se montre plus juste dans le piqué, plus pop dans la colorimétrie et meilleur — mais pas parfait — dans la gestion de la dynamique. Convaincant, le capteur principal saura vous satisfaire dans beaucoup de situations. Attentions tout de même à certaines teintes très saturées. Du Samsung tout craché, en somme.

Photos prises avec le capteur principal de l’iPhone SE (2022) : 

Photos prises avec le capteur principal du Samsung Galaxy A52 : 

De nuit, l’iPhone domine

De nuit, l’iPhone SE (2022) livre une partition correcte grâce à un niveau de détails intéressant. Sur la troisième image, la source des spots lumineux a cependant tendance à baver. Le bruit numérique n’est quant à lui pas abondant.

Le Samsung Galaxy A53 boit la tasse en environnement nocturne, avec un bruit numérique justement présent et une perte de netteté dans certains clichés. Le niveau de luminosité reste pour autant convenable.

Photos de nuit prises avec l’iPhone SE (2022) :

Photos de nuit prises avec le Samsung Galaxy A53 : 

Mode portrait et selfie

Vous serez probablement satisfait du mode portrait de l’iPhone SE (2022), qui délimite avec justesse votre sujet pour parfaitement le mettre en valeur. Celui du Galaxy A53 ne se laisse clairement pas faire, avec un rendu aussi réussi que naturel.

D’une génération à une autre, le capteur selfie de l’iPhone SE a profité de belles améliorations grâce une intelligence artificielle plus affinée, qui est censée mieux gérer les teintes de peau. Pour un résultat somme toute attirant. Les performances sont également solides chez son concurrent.

Un Samsung plus polyvalent

Le comparatif photo s’arrête ici, puisque l’iPhone ne propose pas autant de capteurs que le Galaxy. Ce dernier se montre plus polyvalent avec un objectif ultra grand-angle très convaincant, malgré une petite incohérence colorimétrique et une perte de détail superflue.

Son mode 64 mégapixels apporte quant à un lui un meilleur piqué et plus de profondeur. En revanche, le capteur macro relève toujours autant du gadget : ce n’est qu’un artifice marketing qu’il convient d’ignorer.

La surpuissance d’Apple

Au chapitre des performances, le constat est sans appel : l’iPhone SE (2022) est un monstre de puissance grâce à sa puce A15 Bionic, le plus performant des processeurs Apple à l’heure d’écrire ces lignes. C’est simple : aucune tâche ni jeu vidéo ne lui résiste. Cette machine de guerre impressionne et est parée pour supporter plusieurs mises à jour du système. Un véritable investissement sur le long terme.

Au jeu des benchmarks, c’est un véritable massacre.

Modèle Apple iPhone SE 5G (2022) Samsung Galaxy A53
AnTuTu 9 758172 426366
AnTuTu CPU 195453 95643
AnTuTu GPU 294725 108263
AnTuTu MEM 137917 70664
AnTuTu UX 130077 85481
PC Mark 3.0 N/C 11272
3DMark Slingshot Extreme N/C 3586
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 3913
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 2774
3DMark Wild Life 2130 2286
3DMark Wild Life framerate moyen 13 FPS 14 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 60 / 91 FPS 15 / 10 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 60 / 81 FPS 20 / 23 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 184 FPS 55 / 61 FPS
Lecture / écriture séquentielle N/C 510 / 488 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire N/C 57412 / 50585 IOPS
Voir plus de benchmarks

En face, l’Exynos 1280 du Galaxy A53, couplé à 6 ou 8 Go de RAM selon votre configuration, ne démérite pas pour autant. Certes, il se place derrière la concurrence, mais il convient amplement pour les tâches classiques du quotidien. En revanche, l’affaire se complique lorsqu’il s’agit de faire tourner des jeux 3D gourmands en ressources.

Sur Fortnite par exemple, le téléphone parvient à le faire fonctionner de manière convenable… mais avec des paramètres graphiques à un niveau très bas. Saluons tout de même sa bonne gestion de la chauffe.

L’endurance du Galaxy

L’autonomie n’a jamais été le point fort de la gamme SE, bien qu’Apple améliore sa copie de génération en génération. Ce n’est une fois de plus pas parfait, mais il y a du mieux. L’iPhone SE (2022) n’ira guère au-delà d’une journée, si ce n’est moins si vous êtes un utilisateur compulsif.

Sachez tout de même que le système gère de manière intelligente votre utilisation du téléphone et tend à mieux appréhender vos usages afin d’économiser de la batterie. Il n’en devient pas une bête de compétition en endurance, mais c’est toujours ça de pris.

En face, la batterie de 5000 mAh du Galaxy A53 tient très bien la marée : comptez jusqu’à deux journées d’autonomie avec un usage modéré. Cette endurance semble un poil optimiste pour les plus actifs d’entre vous, qui devraient se contenter d’une journée et demie tout de même.

Du côté de la recharge, le bloc de 20 W fourni par Apple permet de récupérer 100 % de batterie en l’espace d’1h30. Pensez aussi à bien avoir un adaptateur secteur, qui n’est pas fourni dans la boîte. Samsung fait un tout petit peu mieux avec sa charge de 25 W (chargeur non fourni), qui met 1h14 pour le gonfler à bloc.

5G : un iPhone plus intelligent

Nos deux protagonistes du jour sont compatibles 5G pour se préparer au futur. Mais l’iPhone SE (2022) va encore plus loin grâce à son mode intelligent Smart Data. Ce dernier fait basculer automatiquement le smartphone entre les bandes de fréquences selon votre usage du moment, et ce afin de moins consommer d’énergie.

De son côté, le Galaxy A53 est compatible avec toutes les bandes de fréquences françaises 5G et 4G, en dehors des ondes millimétriques. Le Galaxy se limite en revanche à du Wi-Fi 5, contre du Wi-Fi 6 sur l’iPhone, qui reste cependant cantonné à du Bluetooth 5.0, contre du Bluetooth 5.1 sur le téléphone coréen.

Enfin, les deux appareils ont droit à une puce NFC, toujours utile pour les paiements sans contact avec Apple Pay et Google Pay, selon le smartphone.

Lequel est le meilleur smartphone ?

Comme d’habitude, et nous ne cesserons de le répéter, vos critères d’achat définissent votre choix final. Dans le cas de ce comparatif, une nouvelle composante entre en jeu : vos préférences en matière d’expérience logicielle. Si vous êtes allergique à iOS et fan d’Android, alors votre décision est vite prise. Inversement aussi.

Outre ces facteurs décisionnels, l’iPhone SE (2022) et le Samsung Galaxy A53 se démarquent chacun à leur manière. Le premier nommé reste bloqué dans le passé avec un design daté — les bordures supérieures et inférieures sont vilaines –, mais offre une excellente prise en main de par son format ultra compact. Le second fait dans le classique pur et dur, mais se montre sécurisant grâce à ses tranches plates.

Pour l’écran, tout les oppose : la dalle LCD de l’iPhone est extrêmement bien calibrée, mais pas assez lumineuse, lorsque l’écran OLED et 120 Hz du Galaxy manque de justesse, mais flatte notre rétine grâce à une excellente pluralité des couleurs et une luminosité maximale au top. L’expérience diffère sensiblement d’un téléphone à un autre.

Au volet de la photo, l’iPhone SE (2022) manque clairement de polyvalence avec son seul et unique capteur correct, mais sans plus. Lorsque le Galaxy A53 apporte du détail, des couleurs pop et une bonne gestion de la dynamique, ainsi qu’un capteur ultra grand-angle et un mode 64 mégapixels satisfaisants. De nuit, le téléphone à la pomme fait mieux.

C’est clairement au niveau des performances que ce dernier se distingue, et avec la manière : la puce A15 Bionic déploie toute sa puissance pour en faire un foudre de guerre imbattable sur ce terrain. L’iPhone peut littéralement tout faire tourner, alors que le Galaxy A53 conviendra pour des usages plus classiques et moins gourmands en ressources.

Le bras de fer tourne à l’avantage du Galaxy A53 sur le ring de l’autonomie : son endurance peut l’amener à deux jours d’utilisation avec un usage modéré, ou une journée et demie pour les plus actifs d’entre vous. En face, l’iPhone peine à dépasser la journée. Leur charge de 20 W (Apple) et 25 W (Samsung) aurait dans tous les cas mérité plus de puissance.

Prix et disponibilité

L’Apple iPhone SE (2022) est disponible en coloris Minuit, Lumière Stellaire et PRODUCT(RED) aux prix de 529 euros (64 Go de stockage), 579 euros (128 Go) et 699 euros (256 Go).

Le Samsung Galaxy A53 est disponible en coloris Noir, Bleu, Blanc et Pêche aux prix de 459 euros (128 Go de stockage) et 519 euros (256 Go).


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles