Des versions non finies des Google Pixel 4 et Pixel 4 XL se sont retrouvées sur le marché noir, engendrant ainsi une fuite d’informations massives concernant ces deux smartphones. L’année dernière, les Pixel 3 et Pixel 3 XL avaient vécu la même mésaventure.

Le Google Pixel 4 et son acolyte le Pixel 4 XL ont vu un nombre faramineux d’informations circuler à leur sujet ces derniers temps. En soi, c’est assez normal puisque leur officialisation approche à grands pas. Toutefois, dans le cas des smartphones de la firme de Mountain View, l’effet est encore plus marqué et cela est dû, une fois de plus, au marché noir.

Souvenez-vous, l’année dernière, des modèles de préproduction du Google Pixel 3 XL s’étaient retrouvé sur des réseaux informels de vente, dévoilant ainsi avant l’heure tout le design et les caractéristiques importantes du smartphone. Cette fois-ci, pour le Google Pixel 4 et Pixel 4 XL, c’est exactement la même chose qui est arrivée.

« Revendeurs louches »

Vous avez sans doute déjà vu passer de très nombreuses prises en main diffusées sur le web, montrant le design des Pixel 4 et Pixel 4 XL, mais aussi les coloris attendus, des fonctionnalités phares des smartphones ou même des comparatifs photo. Une constante semble s’établir : ces fuites proviennent toujours de pays asiatiques — surtout la Thaïlande, mais aussi la Malaisie et le Vietnam.

On pouvait d’ores et déjà imaginer que les internautes ayant diffusé ces photos et vidéos des Google Pixel 4 et Pixel 4 XL avaient dégoté ces modèles non finalisés de manière plus ou moins détournée. Mais si vous en doutiez encore, le site 9to5Google a repéré des « revendeurs louches » proposer les smartphones sur le site malaisien Shopee.

Le lien mène désormais sur une page vide, mais 9to5Google a eu le temps de prendre une capture d’écran et de télécharger quelques images partagées par ces revendeurs.

Capture d’écran réalisée par 9to5Google

Sur l’image ci-dessus, on peut voir que le Google Pixel 4 XL est décrit comme ayant déjà été utilisé ce qui ne l’empêche pas d’être proposé ici au prix de 4999 ringgits, ce qui équivaut à plus de 1090 euros HT.

Voici quelques photos en plus au cas où vous ne sauriez toujours pas à quoi ressemble le Google Pixel 4 XL en blanc.

Cette année, Google assume plus

La grande question est maintenant de savoir où se situe la faille au sein de Google. Il est assez étonnant de voir un tel mastodonte se faire avoir deux années de suite par le marché noir. Sans doute faudrait-il resserrer certains contrôles dans la chaîne de production pour éviter ce genre de leaks à l’avenir.

Cependant, il est intéressant de voir que, cette année, Google a beaucoup plus assumé ces fuites d’informations. Il y a quelques mois, le colosse aux quatre couleurs divulguait lui-même un rendu du Pixel 4. La multinationale dévoilait ensuite des options concernant le projet Soli et la reconnaissance faciale pour enfin afficher une pub géante à Times Square, au cœur de New York.

Autrement dit, si Google semble rencontrer des soucis vis-à-vis du marché noir, au moins le géant du web donne-t-il l’impression de maîtriser un minimum les informations révélées sur ses futurs Pixel 4 et Pixel 4 XL.

Fuites, rumeurs ou bourdes… comment connaît-on tout d’un smartphone avant son annonce officielle ?