Huawei affirme pouvoir vendre au moins 20 millions de Mate 30 et Mate 30 Pro, même s’ils sont privés des services Google. L’entreprise affirme ainsi que grâce à la Chine, sa terre natale, elle réussira à s’en sortir.

Aujourd’hui, pour une très large majorité d’utilisateurs, il est difficile d’imaginer Android sans Google. Pourtant, c’est bien la particularité des Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro fraîchement officialisés. Suite à l’embargo américain, ces smartphones sont privés du Play Store et des services de la firme de Mountain View.

Malgré cet handicap, Huawei se veut confiant et le patron de la branche consommateurs, Richard Yu, affirme que son entreprise peut toujours compter sur son marché natal, la Chine, comme le relaie Android Headlines.

Je pense que cet embargo influencera nos ventes hors de Chine. Mais les ventes en Chine vont augmenter considérablement parce que c’est le flagship 5G le plus compétitif au monde.

Merci la Chine

Rappelons par ailleurs que les consommateurs en Chine sont habitués aux interfaces Android privées de Google. Le géant américain y est en effet interdit depuis plusieurs années. Ainsi, juste dans son pays d’origine, Huawei est persuadé de dépasser les 20 millions de Mate 30 vendus sans problème.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Cela n’a rien de très surprenant. Huawei jouit d’une très grande popularité en Chine et cette affaire avec les États-Unis renforce encore plus le patriotisme des utilisateurs. L’entreprise veut surtout envoyer un message fort et rassurant à ses clients : même si elle traverse une période très compliquée, elle ne s’écroulera pas. Rappelons qu’uniquement au deuxième trimestre 2019, Huawei a vendu plus de 36 millions de smartphones en Chine, toutes gammes confondues.

Chine : le marché sans Google où Android équipe 94% des smartphones vendus