Huawei Petal Maps en France : l’alternative de Google Maps devient plus efficace pour vous guider

 

L’application de cartographie Petal Maps développée par Huawei pour faire oublier Google Maps sur ses smartphones se dote enfin de fonctionnalités importantes pour faciliter la vie de celles et ceux qui se déplacent en transports en commun ou en vélo. La France est concernée.

Interface de Petal Maps

L’interface de Petal Maps // Source : Huawei

La situation de Huawei aux États-Unis ne s’améliore pas malgré la prise de fonctions de Joe Biden à la présidence du pays. Du moins, les choses ne vont pas changer du tout au tout en un coup d’œil. En attendant, la marque chinoise est donc contrainte de proposer des smartphones privés des services Google. En guise d’alternatives, le constructeur propose un autre écosystème — les Huawei Mobile Services — basé sur l’Android open source, mais sans la suite Google.

Ainsi, le Huawei Mate 40 Pro par exemple n’a pas d’applications telles que Gmail, YouTube ou Google Maps. Or, justement, pour palier à l’absence de la dernière plateforme citée, la marque a conçu son propre service de cartographie baptisé Petal Maps pour que les utilisateurs puissent s’orienter d’un point A à un point B. Problème, cette app se montrait bien efficace pour les automobilistes, mais n’affiche pas d’informations pour les trajets à pied ou en transport en commun.

Plus d’options pour une app plus complète

La donne est sur le point de changer cependant. Huawei est en effet en train de déployer de nouvelles fonctionnalités pour Petal Maps dans divers pays dont la France. En effet, grâce à cette mise à jour, des options intéressantes pour les trajets en transports en commun font leur apparition : multiples choix d’itinéraire, durée du voyage, planification de l’heure de départ, ajout d’étapes et horaires des bus ou des trains.

Des itinéraires à vélo se rendent également disponibles. Le déploiement commence cette semaine et devrait donc permettre à Petal Maps de devenir plus utile et pratique pour les utilisateurs ayant fait le choix des HMS. Reste cependant à savoir quelles villes exactement ont droit à ces nouveautés.

En attendant HarmonyOS

Sur un sujet annexe, rappelons que Huawei travaille aussi sur son propre système d’exploitation, HarmonyOS qui existe en bêta sur smartphones et qui pourrait éventuellement succéder à la solution actuelle de la marque basée sur Android.

On apprenait récemment que cette fameuse bêta était en fait très librement inspirée de l’OS de Google, mais Huawei a promis une interface très différente de celle du bugdroid vert sur la version stable de HarmonyOS.

Les derniers articles