LG dévoile ses téléviseurs OLED 2023 : un G3 « 70 % plus lumineux » et du HDMI 2.1 QMS

A3, B3, C3, G3, M3 et Z3

 

LG vient de lever le voile sur les OLED A3, B3, C3, G3 et Z3 de 2023. Faisons le point sur les nouveautés et les changements de cette année.

Source : LG Electronics

Quelques heures avant l’annonce officielle, LG Electronics Allemagne a mis en ligne un article de blog avec la nouvelle gamme de téléviseurs OLED de LG. Il s’agit des A3, B3, C3, G3 et Z3.

Quelles nouveautés pour la génération 2023 ?

Ce sont parmi les téléviseurs les plus vendus, en tout cas, certainement les plus plébiscités. Il faut dire que LG Electronics est dans le même groupe que LG Display, le concepteur et fabricant des dalles OLED utilisées par LG, Philips, Panasonic et ainsi de suite. La différence, néanmoins, est que LG n’est désormais plus le seul à fabriquer des dalles OLED pour les téléviseurs, puisque l’on va bientôt connaître la seconde génération de QD-OLED de Samsung Display.

Revenons à cette génération 2023. On peut résumer les nouveautés assez rapidement : les LG OLED G3 sont désormais équipés du Brightness Booster Max pour atteindre une luminosité nettement plus élevée. Concernant l’ensemble de la gamme 2023, les téléviseurs bénéficient d’une refonte de webOS, mais également du HDMI 2.1 QMS.

Luminosité, luminosité et luminosité !

Les téléviseurs des séries Z3, G3 et C3 restent le fer de lance de la gamme LG OLED 2023. Ces trois séries intègrent la technologie LG OLED evo avec le tout nouveau processeur AI Alpha 9 Gen6 4K. LG Electronics évoque « une luminosité et une précision des couleurs plus élevées, ainsi qu’une clarté et des détails incroyables ».

Source : LG Electronics

Comme d’habitude, le plus gros changement est pour la série LG OLED evo G3 avec la technologie Brightness Booster Max, qui comprend une toute nouvelle architecture de contrôle de la lumière, de même que des algorithmes d’amplification de la lumière pour augmenter la luminosité jusqu’à 70 %. Il faudra vérifier ces chiffres dans les tests.

Pour rappel, sur le LG OLED G2, nous avions mesuré un pic de luminosité de 946 cd/m² pour une fenêtre de 10 % (le LG 65G1 était mesuré à 785 cd/m²). La petite subtilité, ici, est que le 70 % d’augmentation est en comparaison aux LG OLED A3 et B3 (l’entrée de gamme).

Il faudra également bien différencier les G3 en 55, 65 et 77 pouces. LG promet des différences sur les 83 et 97 pouces de diagonale, 30 à 40 % plus lumineux. Un porte-parole de LG a déclaré que la luminosité maximale du G3 sera de l’ordre de 1800 nits et « peut-être légèrement plus lumineuse avec le réglage Vivid ».

Source : LG Electronics

Le LG Z3 (le modèle en définition 8K) devrait atteindre un maximum de 1350 nits (Vivid) tandis que les C3 et B3 restent largement inchangés par rapport aux C2 et B2 de l’année dernière en matière de luminosité.

Notons que LG Electronics a fait de gros efforts sur le G3, avec un changement esthétique pour encore plus de style et d’élégance dans le salon : grâce au design One Wall, il n’y aura pas d’espace visible après le montage mural. Un modèle M3 (décliné en 77, 83 et 97 pouces) devrait également voir le jour au cours du salon de Las Vegas. Celui-ci devrait reprendre les caractéristiques du G3, mais avec un boitier déporté afin notamment de décaler toute la connectique du téléviseur, dans un meuble dédié par exemple.

Toujours pas de support du DTS, mais les LG OLED de cette année peuvent être facilement connectés aux barres de son LG qui offrent un son surround multicanal exceptionnel avec l’IMAX Enhanced alimenté par DTS:X.

Il n’y a pas de nouvelles tailles pour les gammes OLED cette année, ce qui signifie que le B3 sera disponible en 55 à 77 pouces, le C3 en 42 à 83 pouces, le G3 en 55 à 97 pouces et le Z3 en 77 et 88 pouces. Enfin, il y a l’A3 (jusqu’à 60 Hz), l’entrée de gamme, en 48 et 77 pouces.

HDMI 2.1 QMS et webOS 23

Les autres nouveautés notables sont le HDMI 2.1 QMS et webOS 23. Ce HDMI 2.1 QMS est tout nouveau : l’Apple TV (2022) est d’ailleurs compatible. En gros, le QMS VRR empêche les écrans noirs qui se produisent lors du basculement entre le contenu lu à différentes fréquences d’images. Cela se produit quand vous passez d’un contenu en 24 images par seconde (24 Hz) comme un film, à un contenu TV diffusé à 50 images par seconde (50 Hz) ou même à 60 images par seconde (60 Hz).

Source : HDMI.org

Enfin, webOS 23 est également mentionné par LG Electronics. Pour rappel, c’est l’OS maison qui équipe les téléviseurs LG. Comme à son habitude, LG ne mettra pas à jour les anciennes générations de TV LG. webOS 23 est donc réservé à la génération 2023.

Cette année, LG promet une interface plus simple et bien plus rapide. Elle est désormais séparée en deux, mais elle semble toujours intégrer des modules de recommandations et de la publicité.

Sur l’écran principal, il y a un grand carrousel avec du contenu sponsorisé par des partenaires, une rangée de « cartes rapides » personnalisables par l’utilisateur, et une rangée d’applications installées. Les cartes rapides peuvent ouvrir de nouvelles sections telles que « Jeu », « Musique », « Sport » et « Bureau à domicile ».

Sur le deuxième écran, il faut défiler vers le bas, vous trouverez le contenu en surbrillance des partenaires et une section « Now Streaming » avec des onglets pour Amazon Prime Video, Netflix, Disney+ et d’autres services de streaming avec lesquels LG s’associe.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.