Introduction

Dans l’optique de nous surprendre, le Motorola One Action veut imiter les fonctionnalités d’une action cam. Cette proposition tient-elle ses promesses ? Réponse dans notre test complet.

Le Motorola One Action

Motorola continue d’innover avec cette fois l’intégration d’un troisième capteur photo de type action cam dans le Motorola One Action. En plus de son format 21:9 qui rime avec cinéma, la marque semble bien décidée à se faire une place de choix parmi les smartphones pensé pour le multimédia. Mais s’agit-il réellement d’une plus-value et cette nouvelle fonctionnalité permet-elle de se passer d’un équipement spécial de type go pro ?

Fiche Technique

Modèle Motorola One Action
Version de l'OS Android 9.0
Interface constructeur Android Stock
Taille d'écran 6.3 pouces
Définition 2520 x 1080 pixels
Densité de pixels 435 ppp
Technologie LCD
SoC Exynos 9609
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G72 MP3
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12.6 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 12 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 3500 mAh
Dimensions 71.2 x 160.1 x 9.15mm
Poids 176 grammes
Couleurs Blanc, Bleu
Prix 249€
Fiche produit

Le jumeau du One Vision, ou presque

Pour le design nous n’allons pas trop nous attarder, il s’agit du même enrobage que celui du Motorola One Vision. Pour résumer brièvement, retenons qu’il se compose d’un format atypique idéal pour une séance de cinéma et d’une bulle assez épaisse abritant la caméra frontale. Tout en longueur donc, il tient étonnamment bien en main.

Un trou dans l’écran pour l’écran

C’est à l’arrière que la différence s’opère avec le One Vision. Nous n’avons plus deux, mais trois objectifs. En effet, le constructeur a choisi d’intégrer un triple module photo pour ajouter une fonction appelée action cam. Pour le reste, pas de changement : les boutons et ports se trouvent rangés à la même place que son proche cousin.

Arrière du Moto Action One

L’écran ne change pas non plus, je vous invite à vous rendre sur le test du Motorola Vision One pour plus d’informations. Pour vous la faire courte, les couleurs tirent sur le bleu ce qui donne un rendu très froid et impossible à rectifier dans les paramètres.

Par contre, la dalle se montre assez lumineuse avec un contraste satisfaisant pour maintenir une bonne lisibilité même sous le soleil.

Android One et Motorola

Avec le label Android One, ce Moto se rapproche d’une expérience Android Stock. Mais en plus d’avoir une version épurée d’Android 9 Pie, Motorola apporte quelques petits plus comme les fameux Gestes Moto.

Le correctif de sécurité date lui du 1er juillet 2019 ce qui a de quoi rassurer. Encore une fois, l’expérience proposée ici est identique à celle du One Vison que l’on citera encore plusieurs fois dans ce test.

Performances

Le Motorola One Action se voit équipé d’un Exynos 9609 couplé à 4 Go de RAM lui offrant une assez bonne fluidité pour la navigation et l’exécution de la majorité des tâches quotidiennes. Il fait face notamment au Kirin 710 d’un Huawei P smart z ou du Snapdragon 660 d’un Redmi Note 7. Résultat des benchmarks, il se montre plus costaud que ces derniers, mais aussi du Motorola One Vision.

  Motorola One Action Huawei P smart z Xiaomi Redmi note 7 Motorola One Vision
SoC Exynos 9609 Kirin 710 Snapdragon 660 Exynos 9609
AnTuTu 7.x 147 065 131 676 144 013 141 249
CPU 58 252 NC NC
GPU 39 555 NC NC
UX 37 858 NC NC
Memoire 11 400 NC NC

Avec un titre comme Arena of Valor, le titre affiche 30 fps constants sans effort. L’expérience se présente assez fluide pour être agréable. Malheureusement, la stabilité n’est pas au rendez-vous quand le smartphone tente de chercher les 60 fps. Il y arrive, mais ce n’est pas très agréable. Attention : l’appareil a aussi tendance à vite chauffer.

Photo et Vidéo

La configuration de l’appareil photo dorsal est presque la même que le One Vision à ceci près qu’il existe un troisième objectif profitant d’une définition de 16 mégapixels et d’une ouverture à f/2,2. Celui-ci est dédié à l’action cam. Nous retrouvons sinon un capteur principal de 12 mégapixels (f/1.8) et un second capteur de 5 mégapixels pour gérer la profondeur.

3 caméras à l’arrière

En plein jour le résultat n’est pas si mal. Le niveau de détails satisfait, mais il faut reconnaître que les couleurs se trouvent un peu trop saturées, à cause d’un contraste assez fort. Le résultat est joli, mais nous éloigne un peu de la réalité. La gamme dynamique s’avère parfois limitée s’il y a trop de lumière.

De nuit, on perd les détails qu’on pouvait avoir en hautes lumières. Moins nettes également, les clichés souffrent un peu du temps de pose qui se rallonge et du traitement logiciel.

Le mode Portrait donne la possibilité de gérer soi-même l’accentuation de l’effet bokeh. Ci ce dernier se voit assez réussi, on ne peut pas en dire autant de la délimitation des contours de la personne prise pour sujet.

À l’avant, la caméra de 12 mégapixels prend des autoportraits convenables avec un certain respect des couleurs au naturel et un traitement logiciel pas trop lourd. Le mode Portrait ne réussit pas à bien détourer le sujet photographié, passant à la trappe de nombreux détails comme les mèches de cheveux.

L’action cam

Le capteur de 16 mégapixels a un objectif ouvrant à f/2.2 consacré à l’action cam propose de tourner une vidéo au format paysage tout en tenant le smartphone à la verticale. La caméra filme en FHD jusqu’à 60 ips. Pas de 4K pour la partie action cam, contrairement au mode vidéo classique.

On remarque le travail du stabilisateur qui prend le temps de suivre l’image pour garder une certaine fluidité. L’image se déforme si vous déplacez un peu trop vite votre smartphone. Ce qui veut dire que contrairement à une vraie action cam, vous n’obtiendrez pas un résultat concluant si vous êtes dans le feu de l’action. Avec des secousses la stabilisation va en prendre un coup. Autre petit désagrément, les transitions lumineuses ne gèrent pas très bien la gamme dynamique : on se retrouve à passer brusquement d’un cliché sous-exposé à surexposé.

Nous pourrions reprocher le manque de fonctionnalités annexes de cette action cam.  Vous filmez, vous récupérez ensuite par les biais classiques votre vidéo et puis c’est tout. Pas de petit montage ou autres effets supplémentaires, le logiciel va direct à l’essentiel sans proposer de bonus. Dans la vidéo ci-dessous, l’enregistrement est en 30 fps jusqu’à 00:51 avant de passer en 60 fps.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Quel dommage de ne pas avoir donné cette fonctionnalité à la caméra avant ! D’autant plus qu’il s’agit d’un stabilisateur de type logiciel, ce qui ne nécessite pas obligatoirement une nouvelle caméra. Cela ferme la porte à de plusieurs formats comme le vlog par exemple, pourtant très friand d’action cam.

Toujours équipé d’une batterie de 3 500 mAh, ce Moto ne brille pas tellement face à la concurrence. Comptez une autonomie d’une petite journée et demie grand maximum avec une utilisation assez active de l’appareil. Notre protocole de test personnalisé Viser affiche 9 heures et 41 minutes, soit un résultat un peu frileux.

Pour la recharge, l’adaptateur fourni de 10W permet de retrouver 50 % de la batterie en 45 minutes environ, mais il faut patienter presque deux heures pour sa recharge complète.

Prix et disponibilité

Le Motorola One Action est disponible à la vente en France au prix de 289 euros, en exclusivité chez Amazon.

Galerie photo

Test Motorola One Action Le verdict

design
7
Voilà un format qui tranche un petit peu avec la monotonie du marché. Dommage que la caméra frontale soit enfermée dans une si grosse bulle.
écran
7
La température se trouve trop élevée et ne peut être corrigée dans les paramètres. La dalle reste lisible dans la majeure partie du temps grâce à une bonne luminosité maximale et un contraste assez élevé.
logiciel
8
Vous profiterez des avantages du programme Android One et des petits plus de Motorola.
performances
7
Le Motorola Action se montre fluide et peut faire tourner des jeux sans que ses performances n'en pâtissent trop. Le petit hic, c'est que sa température grimpe rapidement.
caméra
7
La partie photo se veut juste correcte. L'Action Cam promet une stabilisation pas trop mauvaise et la possibilité de faire des vidéos enfin satisfaisantes pour son tarif. On aurait aimé plus de fonctionnalités cependant.
autonomie
6
C'est clairement une déception. L'autonomie oscille entre une journée et une journée et demie, guère plus.
Note finale du test 7/10
Le Motorola One Action offre une expérience assez bien équilibrée pour sa tranche de prix. Des performances honorables, des photos pas exceptionnelles, mais qui tiennent tout de même la route, une solution logicielle optimale, un écran lumineux et toujours lisible, mais avec une colorimétrie décevante... Seule son autonomie faiblarde laisse vraiment à désirer.

L'Action Cam se rapproche plus d'un stabilisateur comme on peut en trouver chez certains smartphones plus onéreux qu'une véritable action cam et tous les petits bonus qu'on pourrait en attendre. C'est donc un sentiment mitigé qui ressort de ce Motorola Action, pas mauvais sans être très pertinent non plus.
Points positifs
  • Le format 21:9
  • Android One
  • Des vidéos correctes
Points négatifs
  • Autonomie décevante
  • Action cam qui manque de fonctionnalités