Volkswagen « confirme » l’ID.3 SUV : 700 km d’autonomie et une recharge plus rapide ?

 

On commence à en savoir un peu plus sur la future Volkswagen ID.3 SUV, qui reposera sur une version mise à jour de la plateforme MEB. Cette nouvelle arrivante sera assemblée au sein de l'usine de Wolfsburg, qui va subir quelques évolutions prochainement.

C’est en 2019 que la Volkswagen ID. 3 a vu le jour. Bientôt quatre ans de carrière pour la première représentante de la famille de voitures électriques ID de la marque allemande, qui s’apprête à s’offrir un restylage dès l’année prochaine. Mais la compacte, désormais épaulée par les ID.4 et ID.5 ainsi que le nouvel ID. Buzz qui rencontre déjà un fort succès ne compte pas se reposer sur ses lauriers.

Une nouvelle version

Si les rumeurs allaient déjà bon train quant à l’arrivée d’une variante surélevée, celle-ci a finalement été confirmée en octobre dernier, via un post publié sur LinkedIn par Thomas Schäfer, le nouveau patron de la marque. Celui-ci affirmait alors que cette version afficherait des dimensions similaires à l’ID.3, mais profiterait d’un style totalement différent.

Jusqu’alors, c’est tout ce que l’on savait à son sujet. Mais voilà qu’un nouveau communiqué publié par la marque allemande nous apporte d’autres informations intéressantes. Sans jamais la nommer, Volkswagen parle simplement « d’un SUV entièrement électrique« , qui sera alors produit à partir de l’année prochaine.

Volkswagen ID.3 (2023) // Source : Volkswagen

De son côté, Thomas Schäfer explique que celui-ci « viendra compléter à merveille l’offre ID.4 et ID.5, des modèles très demandés« . Cette ID.3 surélevée sera donc complémentaire aux modèles déjà présents dans la gamme et viendra donc l’étoffer. Si on ne sait pour l’instant rien sur sa fiche technique, celle-ci reposera sur la nouvelle plateforme MEB +.

Car si la prochaine version de l’ID3 aurait dû changer de base pour adopter la SSP, le développement de celle-ci a finalement pris du retard. Et Volkswagen a décidé de revoir sa copie et de poursuivre l’aventure avec la MEB, qui a nécessité de lourds investissements et qu’il est indispensable de rentabiliser. Pour rappel, celle-ci équipe plusieurs modèles du groupe Volkswagen, dont le Skoda Enyaq iV, l’Audi Q4 e-tron ou encore la Cupra Born.

Jusqu’à 700 km d’autonomie et une recharge plus rapide

Le SUV électrique reposera donc sur la future base technique MEB+, qui offrira une charge plus rapide grâce à une puissance en hausse, ainsi qu’une autonomie accrue, qui pourrait atteindre les 700 kilomètres. Selon le communiqué de presse de Volkswagen, les voitures qui en seront équipées pourraient encaisser une puissance allant de 175 à 200 kW. Mais Volkswagen resterait sur une architecture 400 volts et non pas 800 volts, on devrait donc avoir des temps de recharge compris entre 25 et 30 minutes.

Du côté de la batterie, on parle déjà de capacité de 90 à 111 kWh selon l’empattement de la voiture. Mais attention, on ne devrait pas trouver ces grosses batteries sur toutes les voitures, puisqu’il faut suffisamment de place pour loger toutes les cellules. Il serait donc étonnant que l’ID.3 SUV propose 700 km d’autonomie. Cela devrait plutôt être pour le Volkswagen ID. Buzz en version allongée, prévue pour la fin de l’année 2023.

À moins que le futur SUV électrique de Volkswagen soit en fait un genre d’ID.6, mais pas la version actuellement réservée à la Chine. Le constructeur allemand veut en effet remplacer le vieillissant mais très bon Tiguan thermique. Un gabarit qui permettrait de caser une immense batterie avec une belle autonomie.

Mais il faudra encore patienter avant de connaître les caractéristiques de la future ID.3 SUV. Celle-ci sera fabriquée aux côtés de la version standard, sur les chaînes d’assemblage de l’usine historique de Wolfsburg, en Allemagne. Comme l’explique le communiqué, un investissement massif de 460 millions d’euros sera réalisé à partir de 2025. Celui-ci a pour but de mieux accompagner l’accélération de la production de la compacte, ainsi que du SUV qui en sera dérivé.

Volkswagen en profite également pour rappeler que le projet Trinity, qui prendra la forme d’une berline 100 % électrique reposant sur la très attendue plateforme SSP est toujours d’actualité, mais repoussé à 2030. Pour l’heure, la décision concernant le site de production n’a pas été actée, mais la marque garde la possibilité de construire une nouvelle usine à Warmenau, près de Wolfsburg.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.