Offre terminée

Galaxy A55 vs Redmi Note 13 Pro+ : quel champion du milieu de gamme en promo choisir ?

Le meilleur de chez Samsung et Xiaomi à moins de 500 €

 

Si vous souhaitez un nouveau téléphone, c'est autour des 500 euros que l’on trouve les meilleurs rapports qualité-prix. Et ça tombe bien, puisque le Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ 5G et le Samsung Galaxy A55 sont en promo, mais lequel des deux prendre ? Nous allons tenter d'y répondre dans ce comparatif.

Malheureusement cette offre est maintenant terminée. Pas de panique, vous pouvez retrouver les meilleurs bons plans disponibles actuellement sur Frandroid ou sur notre Twitter Frandroid Bons Plans

Samsung Galaxy A55 vs Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ 5G // Source : frandroid.com

Pour avoir un téléphone puissant et fiable, il n’est pas forcément nécessaire de se tourner sur le haut de gamme. Les smartphones atteignent facilement les 1000 euros, mais ceux autour de 500 euros sont de très bons téléphones. Généralement, ils offrent de beaux écrans Oled, des capteurs photo efficaces et des puces suffisamment puissantes pour jouer à des jeux 3D.

Et en ce moment, le Samsung Galaxy A55 et le Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ 5G font partie des meilleures références de cette tranche tarifaire. Ils ont tous les deux l’ambition d’être le champion du rapport qualité-prix, et ont d’ailleurs obtenu la note de 8/10 dans nos colonnes. Actuellement en promotion, ils paraissent être une bonne affaire. Mais, lequel des deux choisir ? Nous allons tenter de vous éclairer dans votre choix à travers ce comparatif en détaillant chacune des qualités et des inconvénients des deux produits.

Les deux smartphones en promotions

Des smartphones qui montent en gamme

Commençons par la partie design. Si déjà le A54 apportait sa touche premium, le Galaxy A55 s’équipe lui d’un dos en verre deux fois plus résistant et met avant avec des arrêtes plus franches pour un fini plus proche d’un iPhone. Il gagne un contour cerclé d’aluminium qui vient remplacer le plastique d’antan et se donne des airs de Galaxy S24. Xiaomi n’a pas non plus négliger l’apparence du plus haut de gamme de sa série Redmi. Il présente un écran légèrement incurvé, tout comme le dos, ce qui lui confère un effet plus premium face aux autres Redmi Note 13. Ses dimensions sont aussi généreuses que son rival, mais ses tranches plates lui assure une prise en main stable et confortable. Bonne nouvelle : les deux profitent de la certification IP68, en plus de protéger leur écran avec du verre Gorilla Glass Victus, pour une utilisation plus sereine.

Niveau photo, le A55 récupère les trois capteurs du Galaxy A54. Dans les faits, seul le capteur principal de 50 Mpx est vraiment valable. La qualité est là avec un bon piqué et un niveau de détail suffisant. On retrouve aussi les couleurs saturées de Samsung, qui donne un rendu fait pour flatter la rétine, mais qui perd en réalisme. Quant aux deux autres capteurs, l’ultra grand-angle bave et le macro est anecdotique. En basse luminosité, les résultats sont juste corrects. Pour une fois, Xiaomi semble avoir sérieusement amélioré ce domaine et, même si ce n’est pas parfait, l’évolution est notable. Du capteur 200 Mpx plein format aux clichés en 12 Mpx, les images sont naturelles et assez bien détaillées malgré quelques lissages excessifs. Le mode nuit est efficace en ville avec un éclairage artificiel, mais en dehors sans cela, la qualité diminue.

Samsung vainqueur haut la main côté écran

Milieu de gamme oblige, la face avant de ces deux smartphones affiche des bords affinés, sauf au niveau du menton. Une fois allumée, ce sont des écrans très agréables à utiliser au quotidien, mais s’il y a bien quelque chose que sait bien faire Samsung, ce sont les écrans. Ici, le A55 dispose d’une dalle légèrement agrandie (+0,2 pouce par rapport à son prédécesseur) qui est Amoled bien sûr, Full HD+ et compatible 120 Hz. L’écran est bien calibré, lumineux et avec une bonne justesse colorimétrique. On lui a d’ailleurs attribué la note de 10/10 dans cette catégorie. De son côté, le Redmi Note 13 Pro+ adopte un écran borderless qui n’a pas à rougir : Amoled, 1.5K, et 120 Hz, c’est un véritable plaisir pour les yeux.  Bien que la fidélité des couleurs ne soit pas son plus grand atout, c’est une dalle agréable à regarder et confortable pour consulter des vidéos ou naviguer dans l’interface.

Sur la partie logicielle, le Galaxy A55 n’a pas démérité son 9/10 dans notre test. On profite du même soin qu’apporté au logiciel des Galaxy S avec l’interface maison de Samsung, One UI 6.1, basé sous Android 14. On a certes quelques « pourriciels » qui traînent, mais l’expérience utilisateur est fluide, simple et personnalisable. Samsung assure quatre mises à jour majeures d’Android et cinq ans de correctifs de sécurité. Sur le téléphone chinois, on retrouve la nouvelle interface du constructeur :  HyperOS. Rien de révolutionnaire sur cet OS, il offre de nombreuses possibilités de personnalisation et une belle fluidité, mais il continue d’être pollué par des logiciels indésirables qui nécessitent une bonne séance de désinstallation pour une expérience quotidienne plus agréable. De son côté, Xiaomi inclut des mises à jour majeures du système d’exploitation pour au moins trois ans.

Des performances convaincantes, chez l’un et l’autre

Pour faire fonctionner son milieu de gamme, Samsung continue de proposer sa puce maison : l’Exynos 1480. Cette puce s’en sort plutôt bien avec une augmentation des performances globales de 20 %. En traitement 3D, on passe même à +25 %, par rapport à son prédécesseur. Il est donc plus à l’aise pour lancer des jeux gourmands comme Genshin Impact dans des conditions confortables. Avec les options poussées au maximum, on a environ 40 fps de moyenne avec quelques baisses autour des 30 fps et quelques envolées à 50 fps. Bref, c’est tout à fait jouable. Sinon, il est capable d’exécuter des tâches simples (navigation web, réseaux sociaux…), mais l’interface peut manquer de fluidité par moment.

Du côté de Xiaomi, la marque chinoise choisit un processeur MediaTek Dimensity 7200 Ultra, le haut de gamme du fabricant. Au quotidien, le téléphone est fluide, tant avec Android qu’avec les applications les plus exigeantes. La gestion du multitâche est impeccable, avec parfois un léger ralentissement, cela reste exceptionnel. Cela vaut également pour les jeux, à condition de se contenter de 30 fps pour bénéficier du meilleur niveau graphique.

Autonomie ou recharge ?

Que ce soit celui de Samsung ou celui de Xiaomi, les deux embarquent une batterie de 5 000 mAh. Un accumulateur similaire, mais qui n’offre pas la même endurance. En effet, lors de notre protocole ViSer qui simule l’utilisation active d’un smartphone (navigation sur le web, SMS, appels, vidéo, écoute de musique, téléchargements, etc.), le Galaxy A55 a obtenu le score de 13 heures et 11 minutes alors que le Redmi Note 13 Pro+ lui a tenu 9 heures et 32 minutes. Un score assez bas et qui s’approche de ceux obtenus sur les smartphones pliants

Heureusement, si son autonomie peut paraître juste pour les utilisateurs très actifs, il se rattrape avec sa charge rapide en 120 W. Grâce à cela, le Note 13 Pro+ fait le plein de la batterie en 25 minutes chrono. C’est une autre histoire pour le A55. Il est capable de tenir deux jours sans sourciller si l’on en a un usage modéré et une journée de travail dans un cadre plus intensif. Là où il pêche, c’est sur la recharge. Le constructeur sud-coréen a beau parler d’une « charge super rapide ». C’est tout bonnement mensonger. 25 Watts, en 2024 ce n’est plus rapide du tout. Il faut près d’une heure et demie pour le charger de 0 à 100 %.

Samsung ou Xiaomi, lequel convient le mieux à vos besoins ?

Après avoir développé les qualités et les défauts de chacun, l’heure est à la décision : lequel mérite le plus votre argent ? Chacun propose une expérience réussie, et avec tous les deux la note de 8/10, ce sont des appareils très recommandables, mais des différences sont à prendre en compte.

Avec le Galaxy A55, Samsung propose une valeur sûre qui marche depuis des années. La recette continue d’être peaufiné avec un surplus de puissance et un design plus premium. Il plaît pour son écran sublime, son suivi logiciel, avec ses quatre années de mise à jour. Samsung se repose toutefois un peu sur ses lauriers, et ne fait pas de réelle évolution sur la partie photo et la recharge. On a vu bien plus véloce pour moins cher comme avec le Nothing (2a) et sa charge à 45 W.

Le Redmi Note 13 Pro 5G se défend aussi bien. Il représente le haut du panier de la série Redmi, et se révèle être le plus performant et polyvalent. On a produit bien maîtrisé, avec un joli design, un écran de bon niveau, et de bonnes performances en jeu. Il prend un sérieux avantage au niveau de la charge qui est de 120 W et est fourni dans la boîte. Celle-ci permet d’être à 100 % en moins de 45 minutes. Il sera intéressant si vous voulez spécifiquement un téléphone de cette marque, ou bien que l’autonomie est un critère vraiment crucial pour vous.

Pour plus de détails, nous vous invitions à lire :

Pour découvrir d’autres modèles que ceux proposés ici par Samsung et Xiaomi, nous avons concocté pour vous, un guide regroupant les meilleurs smartphones à moins de 500 euros du moment.


Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !