Test des Amazfit PowerBuds Pro : des écouteurs vraiment taillés pour le sport

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs de l'Amazfit PowerBuds Pro
  • Le suivi de la fréquence cardiaque
  • L'application complète
  • Le confort des écouteurs
  • L'autonomie
  • La certification IP55
Points négatifs de l'Amazfit PowerBuds Pro
  • La faible réduction de bruit
  • La qualité sonore moyenne
  • Pas de contrôles du volume
  • La mauvaise estimation de la distance parcourue
 

Amazfit propose, avec ses PowerBuds Pro, des écouteurs sans fil particulièrement taillés pour le sport grâce à un capteur de fréquence cardiaque. Voici leur test complet.

Les Amazfit PowerBuds Pro

Les Amazfit PowerBuds Pro // Source : Frandroid

Lors de l’arrivée sur le marché des premiers écouteurs complètement sans fil, les Jabra et Samsung comptaient profiter de ce format pour intégrer des fonctions de santé. C’était le cas des Samsung Gear IconX ou des Jabra Elite Sport, dotés de cardiofréquencemètre pour analyser la fréquence cardiaque. Si ces deux constructeurs se sont depuis concentrés sur la qualité audio des écouteurs, un autre a repris le flambeau des écouteurs orientés vers le sport : Amazfit. Avec les PowerBuds Pro, le constructeur chinois de montres connectées propose des écouteurs capables d’analyser la fréquence cardiaque et la posture.

Amazfit PowerBuds ProFiche technique

Modèle Amazfit PowerBuds Pro
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Compatibilité OS Android, iOS
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 30 heures
Type de connecteur USB Type-C
Assistant Vocal Google Assistant
Prix 129 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par le constructeur

Amazfit PowerBuds ProDesign

De prime abord, les Amazfit PowerBuds Pro arborent un design tout ce qu’il y a de plus classique lorsqu’on parle d’écouteurs sans fil. Ils reprennent ainsi les codes classiques imposés par les AirPods depuis 2016 avec un coloris blanc unique, des tiges qui permettent de les positionner sans peine entre le tragus et l’antitragus. Si de nombreux consommateurs se sont moqués de ce format à travers le temps, force est de constater qu’il a l’intérêt d’assurer un bon maintien des écouteurs, y compris dans le cadre d’une utilisation sportive.

Au bout de la tige des PowerBuds Pro, on va par ailleurs retrouver une petite surface en métal brillant — qui jure drastiquement avec le plastique mat un peu cheap du reste des écouteurs — servant de surface de conduction pour la recharge dans le boîtier. Enfin, à l’extérieur, les écouteurs proposent des surfaces planes avec deux endroits différents pour les contrôles tactiles : sur les tiges en elles-mêmes, en les pinçant, et sur le haut de l’écouteur, avec de simples appuis, comme on le verra plus tard.

Le cardiofréquencemètre sur l'écouteur droit des Amazfit PowerBuds Pro

Le cardiofréquencemètre sur l’écouteur droit des Amazfit PowerBuds Pro // Source : Frandroid

Amazfit propose par ailleurs quatre tailles de paires d’embouts en silicone : S, M, L et XL, afin de s’assurer qu’ils conviennent à un maximum d’anatomies possibles. En parlant des embouts, signalons par ailleurs que c’est au sein du canule de l’écouteur droit qu’Amazfit a positionné le cardiofréquencemètre. Celui-ci se fait très discret et ne se fera pas sentir du tout. En revanche, en raison de sa présence, il ne sera pas aisé de changer d’embouts, ceux-ci offrant un peu de résistance en raison d’une petite encoche. Attention donc à ne pas les arracher en tirant trop fort.

Le boîtier des Amazfit PowerBuds Pro

Comme les écouteurs en eux-mêmes, le boîtier des Amazfit PowerBuds Pro s’avère très classique. On retrouve le même plastique mat que sur les écouteurs avec un revêtement grisâtre brillant à l’intérieur. Les matériaux ne sont pas sans rappeler ceux du boîtier des Pixel Buds de Google.

Les Amazfit PowerBuds Pro avec leur boîtier

Les Amazfit PowerBuds Pro avec leur boîtier // Source : Frandroid

Le boîtier s’avère par ailleurs plutôt compact avec un format de 4,5 x 5,9 x 2,3 cm et un poids de 41,7 grammes sans les écouteurs. Autant dire que le boîtier de range facilement dans la poche et s’avérera suffisamment compact pour l’embarquer partout avec vous.

Concernant les boutons, voyants et connectiques, on va retrouver une simple LED en façade, un bouton d’appairage au dos et une prise USB-C sur la base du boîtier. Notons enfin que le couvercle du boîtier s’ouvre plutôt facilement à une main, malgré son format plutôt allongé à l’horizontale. Néanmoins, on aurait préféré que les écouteurs soient positionnés dans l’autre sens pour s’enfiler plus facilement sans avoir à les faire pivoter à 180 degrés pour les insérer dans les oreilles.

Étanchéité et utilisation sportive

C’est le principe même des PowerBuds Pro : il s’agit d’écouteurs taillés pour le sport. Je n’ai ressenti aucune gêne en les utilisant pendant plusieurs heures d’affilée, y compris durant des sessions sportives de près d’une heure. Ils ont su rester bien en place même lorsque je courais.

Par ailleurs, certifiés IP55, les PowerBuds Pro ne craignent ni les éclaboussures, ni la transpiration, ni la pluie, et sont protégés face à la poussière. Cependant, si c’est le cas des écouteurs, le boîtier en lui-même n’est pas étanche.

Amazfit PowerBuds ProUsage et application

Pour connecter les PowerBuds Pro à un smartphone Android, rien de plus simple : il suffit d’ouvrir le boîtier à proximité de votre téléphone. Grâce à la compatibilité avec Google Fast Pair, une petite fenêtre va vous inviter à appairer les écouteurs. Si tel n’est pas le cas — si votre smartphone n’est pas compatible ou si vous utilisez un iPhone — il suffit alors, une fois le couvercle relevé, d’appuyer quelques secondes sur le bouton au dos du boîtier pour que les écouteurs d’Amazfit passent en mode appairage.

Le bouton d'appairage au dos du boîtier des Amazfit PowerBuds Pro

Le bouton d’appairage au dos du boîtier des Amazfit PowerBuds Pro // Source : Frandroid

Les contrôles tactiles

Une fois les écouteurs sortis de leur boîtier et insérés dans les oreilles, les Amazfit PowerBuds Pro se contrôlent facilement à l’aide des surfaces tactiles sur la tige et à l’extérieur. Par défaut, on va retrouver les mêmes contrôles sur l’écouteur gauche et sur l’écouteur droit :

  • Pincement simple de la tige : pause/lecture
  • Pincement double de la tige : morceau suivant
  • Pincement triple de la tige : assistant vocal
  • Pincement long de la tige : réduction de bruit active
  • Appui simple sur l’écouteur : indication des données pendant l’exercice

Cette dernière option n’est cependant pas activée par défaut et il vous faudra passer par l’application Zepp pour l’activer manuellement. Par défaut, cet appui simple sur l’écouteur est donc désactivé. Et si les contrôles sont identiques sur les deux écouteurs par défaut, il est également possible de leur assigner des fonctions différentes. Vous pouvez ainsi choisir, pour chaque geste sur chaque écouteur, entre quatre options : pause / lecture, morceau suivant, morceau précédent, réveiller l’assistant vocal. Ainsi, si le retour en arrière n’est pas proposé par défaut, vous pouvez choisir de l’assigner au double appui à gauche en conservant le double appui à droite pour le titre suivant.

Les Amazfit PowerBuds Pro ont des tiges pour modifier les contrôles

Les Amazfit PowerBuds Pro ont des tiges pour modifier les contrôles // Source : Frandroid

On regrettera en revanche l’absence de gestion du volume directement sur les écouteurs, la fonction n’étant pas proposée parmi les options sur l’application Zepp.

L’application Zepp

Les possesseurs de montres connectées Zepp ou Amazfit le savent bien : l’application Zepp est avant tout une application centrée sur le sport et la santé. C’est donc fort logiquement vers les fonctions de santé qu’est orientée l’application, y compris dans les paramètres des écouteurs. Une fois l’application lancée, il suffit de se rendre dans l’onglet profil, puis de sélectionner « Mes appareils », pour ajouter les PowerBuds Pro.

Comme sur la plupart des applications du genre, on va retrouver plusieurs fonctions assez classiques comme la gestion de la réduction de bruit, les paramètres du tactile, la « sensibilité de port » pour mettre en pause automatiquement la musique une fois les écouteurs retirés, un égaliseur et la possibilité de mettre à jour le firmware des écouteurs.

Mais le plus intéressant reste bien évidemment la gestion des fonctions de santé et de suivi sportif des écouteurs. Les PowerBuds Pro proposent en effet une détection automatique de la course et peuvent alors enregistrer votre rythme cardiaque pendant l’effort grâce au cardiofréquencemètre intégré à l’écouteur droit. Malheureusement, il est impossible de sélectionner manuellement, par un geste, le moment où on lance l’entraînement. Néanmoins, les écouteurs sont plutôt efficaces et les PowerBuds Pro ont généralement mis une à deux minutes avant d’activer le suivi de la fréquence cardiaque lorsque j’allais courir.

Les écouteurs Amazfit PowerBuds Pro

Les écouteurs Amazfit PowerBuds Pro // Source : Frandroid

J’ai pu comparer la différence de mesure du rythme cardiaque entre les PowerBuds Pro dans l’oreille et la montre Garmin Venu 2 — que je teste actuellement — au poignet. Et force est de constater que les mesures sont très proches. Sur un même exercice de 38 minutes, les deux appareils ont mesuré une fréquence cardiaque très proche, avec une moyenne à 168 bpm pour les PowerBuds Pro et à 172 bpm pour la Garmin Venu 2. Il en va de même pour les variations avec un pic à 186 bpm sur les écouteurs et à 190 sur la montre. Comme souvent, le plus intéressant n’est pas la fiabilité en valeur absolue de ce type de mesure, mais la variation d’une séance à l’autre ou au cours d’une même session. Et à ce jeu, il faut bien admettre que les PowerBuds Pro se montrent performants.

Les écouteurs d’Amazfit pèchent néanmoins largement sur l’estimation de la distance. Évaluée uniquement à l’aide de l’accéléromètre des écouteurs, elle a été estimée à 4,18 km quand j’ai en réalité couru plus de 6 km. Autant dire qu’à l’exception de la fréquence cardiaque, toutes les données estimées — calories brûlées, rythme moyen, foulée moyenne, etc. — sont donc dans les choux.

Les écouteurs peuvent également vous prévenir automatiquement, par une alerte sonore, si vous dépassez un certain seuil de fréquence cardiaque, réglé au préalable. Malheureusement, le seuil maximal proposé est relativement faible, à 187 bpm, et si vous les utilisez pendant l’effort sportif, le risque est d’être sans cesse notifié pendant votre entraînement si vous avez l’habitude de dépasser cette fréquence.

Si vous ne souhaitez pas utiliser l’application Zepp au quotidien, mais que vous voulez exporter les données de fréquence cardiaque vers un autre service, c’est tout à fait possible. Les écouteurs peuvent être également connectés à une autre application comme Runtastic, Endomondo, Runkeeper, MapMyRun, Keep ou Strava.

Enfin, l’application Zepp va également vous donner des conseils pour votre posture en analysant la position des écouteurs. Une autre option va permettre d’évaluer le volume sonore des écouteurs et vous inciter, passé un certain temps, à moins les utiliser pour protéger l’audition.

La connexion Bluetooth

Les Amazfit PowerBuds Pro sont compatibles avec le Bluetooth en version 5.0. Ils peuvent être utilisés individuellement, avec un écouteur rangé dans le boîtier et l’autre porté à l’oreille. L’écouteur que vous portez recevra alors les deux flux stéréo en reproduisant un son mono afin de ne rien perdre de la piste sonore.

La connexion Bluetooth s’avère par ailleurs plutôt stable et je n’ai pas subi de pertes de connexion, que ce soit en allant courir avec les écouteurs, ou avec le smartphone rangé dans ma poche, en marchant avec ma main par-dessus.

Amazfit PowerBuds ProRéduction de bruit

Les écouteurs PowerBuds Pro d’Amazfit sont dotés d’une fonction de réduction active du bruit, comme on l’a vu un peu plus tôt. Selon le constructeur, elle va permettre de supprimer les bruits externes jusqu’à un volume de 40 dB.

Les Amazfit PowerBuds Pro et leur boîtier

Les Amazfit PowerBuds Pro et leur boîtier // Source : Frandroid

Concrètement, la gestion de la réduction active de bruit peut se faire de deux manières. Sur les écouteurs, un appui long va permettre de basculer entre le mode transparent et le mode ANC. L’application Zepp permet d’aller plus loin en proposant d’emblée le choix entre trois paramètres : Mode Thru, Fermer et Suppression du bruit. Le premier est un mode transparent, le second un mode passif et le dernier la réduction active du bruit.

Par ailleurs, l’application va également permettre de modifier le niveau de réduction de bruit entre adaptatif, voyage, exercice et sport d’intérieur. Dans les faits, c’est nettement le mode voyage qui s’avère le plus efficace et que l’on vous conseillera. Surtout que compte tenu du faible niveau de réduction de bruit proposé par les écouteurs, il permet au moins de faire mieux que les autres modes.

En effet, si Amazfit a certainement mesuré effectivement une réduction du bruit jusqu’à 40 dB, il ne s’agit certainement pas d’une réduction uniforme sur toutes les plages de fréquence. À l’usage, les écouteurs vont peiner à réduire votre environnement sonore pour vous permettre de vous isoler. Certes, ils fonctionneront pas atténuer le bruit d’un ventilateur de PC ou les bruits de la circulation automobile au loin, mais suffiront à peine pour les sons des transports en commun ou les voix proches de vous. Les voix sont d’ailleurs à peine réduites et les Amazfit PowerBuds Pro ne vous isoleront clairement pas dans un open space trop bruyant.

On a une réduction de bruit et c’est déjà bien, mais ne comptez pas trop dessus, on est loin du niveau des AirPods Pro, des Sony WF-1000XM4, des Bose QuietComfort Earbuds ou même des Huawei FreeBuds 4i ou des Nothing ear (1) pourtant vendus à moins de 100 euros.

Le mode transparence

Par ailleurs, le mode Thru va augmenter les sons autour de vous afin de diminuer l’isolation passive induite par les embouts en silicone. Là aussi, c’est loin d’être convaincant. On va entendre un effet de souffle assez présent dans un environnement calme et le rendu pourra manquer de naturel avec une accentuation des sons dans les hauts médiums. Là aussi, on est content que la fonction soit proposée, mais certains écouteurs proposent bien mieux pour un prix identique, voire inférieur.

Amazfit PowerBuds ProAudio

Amazfit ne précise pas quelles sont les caractéristiques des transducteurs embarqués dans ses écouteurs, pas plus que la réponse en fréquence proposée. Tout juste la firme chinoise promet-elle un « son immersif et dynamique ». On peut cependant indiquer que les PowerBuds Pro sont limités à l’utilisation des codecs Bluetooth audio AAC et SBC.

La grille de haut-parleurs des Amazfit PowerBuds Pro

La grille de haut-parleurs des Amazfit PowerBuds Pro // Source : Frandroid

J’ai testé la qualité audio des Amazfit PowerBuds Pro avec un Google Pixel 6 Pro connecté aux écouteurs en AAC. J’ai ainsi pu écouté mes différents morceaux sur Spotify en qualité « très élevée », soit des fichiers ogg vorbis en 320 kbps.

D’emblée, on remarque que les écouteurs d’Amazfit envoient un son particulièrement porté vers les graves et les bas médiums. Une restitution particulièrement marquée notamment sur Bad Guy de Billie Eilish. Le titre de la chanteuse américaine fait la part belle à la nappe de basses en arrière-plan, qui se fait nettement remarquer sur les PowerBuds Pro. Néanmoins, si les basses sont bien audibles, elles manquent de rondeur et de puissance sur les infrabasses pour envelopper le tout.

Les Amazfit PowerBuds Pro aux oreilles

Les Amazfit PowerBuds Pro aux oreilles // Source : Frandroid

Plus dommage, les écouteurs ont une restitution assez sèche sur les médiums et notamment sur les voix. Dans l’ensemble, les écouteurs proposent un net déséquilibre entre les médiums et les basses. La signature sonore des écouteurs tend à rappeler celle des premières générations de casques Beats avec un son que l’on qualifiait alors sans peine de basseux. Les PowerBuds Pro ne sont pas là pour faire dans la finesse et ça se sent. Les voix manquent ainsi clairement de définition et, outre leur aspect sec, semblent également voilées avec un manque de définition.

C’est audible également sur des titres qui mettent davantage la voix en avant comme Come Away with Me de Norah Jones ou Space Oddity de David Bowie. C’est deux titres, une fois restitués par les PowerBuds Pro, ont tendance à proposer des voix assez voilées. Les aigus en revanche sont restitués assez correctement.

Heureusement, ces soucis de signature sonore peuvent être corrigés à l’aide de l’égaliseur intégré à l’application Zepp. Celui-ci va vous permettre de choisir entre dix profils de musique différents : à la mode, musique dansante, blues, classique, jazz, chanson lente, musique électronique, rock, country et vocal. Par ailleurs, il est également possible de modifier l’égaliseur à l’aide des dix bandes proposées.

Dans l’ensemble, on ne peut pas dire que les Amazfit PowerBuds Pro brillent par la qualité audio proposée. Mais après tout, ce n’est pas ce qu’on leur demande. Il ne s’agit pas d’écouteurs pour audiophiles, mais pour sportifs. Et à ce jeu, le constructeur offre une autre fonction plutôt bien sentie. L’application va ainsi vous permettre, lorsqu’elle repère que vous êtes en train de faire du sport, d’augmenter le son des basses pour ajouter du rythme à votre écoute. Une fonction bien sentie pour imposer un certain rythme à vos pas.

Amazfit PowerBuds ProMicro

Bien évidemment, les Amazfit PowerBuds Pro peuvent également être utilisés pour passer des appels téléphoniques grâce aux trois microphones intégrés. Ils proposent par ailleurs une réduction des bruits de l’environnement pour permettre à la personne à l’autre bout du fil de bien se concentrer sur votre voix.

Dans un environnement calme, en intérieur, les écouteurs proposent un son efficace, sans que votre voix ne paraisse lointaine à votre interlocuteur et sans compression. En extérieur avec du vent, les écouteurs s’en sortent là aussi très bien, parvenant à réduire le son des bourrasques sans peine — Amazfit indique une réduction du vent de l’ordre de 40 dB — et filtrant même les sons de la circulation sans trop compresser la voix.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Dans un environnement encore plus bruyant — par exemple avec un robinet d’eau qui coule si vous faites la vaisselle — la personne au bout du fil va sentir une compression, tout en continuant à entendre l’eau couler. Néanmoins, le volume de l’eau sera bien réduit et les microphones garderont la voix bien intelligible. Dans l’ensemble, les micros des PowerBuds Pro offrent donc une bonne captation de la voix, permettant de se concentrer sur ce que vous avez à dire en réduisant les bruits, sans trop affecter la qualité sonore.

Amazfit PowerBuds ProAutonomie

Concernant l’autonomie de ses écouteurs, Amazfit indique que les PowerBuds Pro peuvent fonctionnent pendant 5h45 avec la réduction de bruit et jusqu’à 9h sans. Le boîtier de charge permet quant à lui de faire monter l’autonomie à 19 avec avec ANC et 30 heures sans ANC.

De mon côté, j’ai eu cependant une autonomie bien meilleure que celle annoncée par le constructeur. En effet, en lançant les PowerBuds Pro avec ANC en mode voyage — soit le niveau le plus puissant — et un volume à 75 %, j’ai pu profiter des écouteurs pendant 8h16 avant qu’ils ne tombent à court de batterie. Un résultat pour le moins convaincant et, surtout, bien supérieur à celui prévu par Amazfit.

Les Amazfit PowerBuds Pro dans leur boîtier

Les Amazfit PowerBuds Pro dans leur boîtier // Source : Frandroid

Pour la recharge des écouteurs une fois dans le boîtier, il faudra une heure pour les faire passer de 0 à 99 % de batterie. Néanmoins, le dernier point de batterie sera bien plus long à récupérer puisqu’il faudra patienter 42 minutes pour passer de 99 à 100 % pour une charge complète en 1h42.

Le boîtier quant à lui peut se charger à l’aide du court câble USB-A vers USB-C fourni. Notons cependant qu’Amazfit ne propose pas de bloc secteur et qu’il faudra donc utiliser un adaptateur pour smartphone ou bien la prise USB de votre ordinateur. Le boîtier n’est pas non plus compatible avec la charge sans fil Qi.

Amazfit PowerBuds ProPrix et date de sortie

Les Amazfit PowerBuds Pro sont proposés depuis juillet 2021, uniquement en blanc, au tarif de 129,90 euros.

Note finale du test
7 /10
Les PowerBuds Pro ne sont pas de très bons écouteurs sans fil, mais il s'agit d'excellents accessoires pour le sport.

En fait, les écouteurs d'Amazfit bouleversent le paradigme de ce qu'on peut attendre d'écouteurs dans le cadre d'entraînements sportifs. Certes, la qualité audio gagnerait grandement à être améliorée et la réduction de bruit active pourrait être plus performante. Mais avec leur fonction de suivi de la fréquence cardiaque, les PowerBuds Pro ne se positionnent clairement pas comme des écouteurs hi-fi.

En fait, ce que vous proposent les PowerBuds Pro, c'est tout bonnement et simplement de vous passer de montre ou de bracelet connecté pendant vos sessions de sport. Si vous courez déjà avec un smartphone et une application capables de mesurer la distance parcourue et de diffuser de la musique ou des podcasts, les écouteurs se chargeront d'analyser votre fréquence cardiaque et de restituer la musique.

Ce ne sont donc pas de bons écouteurs en soi, mais pour le sport ils proposent des fonctions encore trop rares sur le marché.

Points positifs de l'Amazfit PowerBuds Pro

  • Le suivi de la fréquence cardiaque

  • L'application complète

  • Le confort des écouteurs

  • L'autonomie

  • La certification IP55

Points négatifs de l'Amazfit PowerBuds Pro

  • La faible réduction de bruit

  • La qualité sonore moyenne

  • Pas de contrôles du volume

  • La mauvaise estimation de la distance parcourue

Les derniers articles