On a vu le LG Oled Flex : toute la science de LG en Oled mais pas sans anicroches

Ça reste un produit qui fait très envie

 

Lors de l'IFA 2022, nous avons pu approcher la bête, le LG Oled Flex (LX3), un moniteur/téléviseur gaming capable de se plier ou déplier à l'envi.

LG Oled Flex (13)
Source : Frandroid

Pour cette année 2022, l’IFA fête son grand retour. Comme souvent, le salon berlinois s’est transformé en fête aux écrans, téléviseurs comme moniteurs. Le stand de LG, l’un des plus gigantesques du salon (derrière Samsung et son cube), occupant un hall entier à lui tout seul avait quelques-uns des produits les plus intéressants à voir, comme des dalles 8K ou encore un moniteur flexible, le LG Oled Flex.

Pris en main rapidement sur Forza Horizon 5, à l’aide d’une Xbox Series X, l’écran fait clairement son petit effet. On retrouve toutes les qualités des dalles Oled grand public d’un LG C2 par exemple (jusqu’à l’interface qui en est très proche), mais avec le petit twist de la courbure 900 R.

Navigation troublante

Le modèle que nous avons vu n’était pas accompagné de sa télécommande, mais en principe, celle-ci est fournie. Nous avons dû le manipuler à l’aide d’un bouton central sous la dalle. Celui-ci offre cinq choix : appuyer dessus, aller à gauche, droite, en haut ou en bas. Un appui simple ou long ne déclenchant pas les mêmes fonctionnalités.

On peut bien sûr faire varier la courbure à l’aide d’une réglette prévue à cet effet, de 0 à 100 % avec un crénelage tous les 5 points. Si cet élément d’interface fonctionne bien, j’ai trouvé que ce n’était pas le système le plus intuitif du monde. En particulier lorsqu’on accède à l’interface classique de WebOS. Là, la croix directionnelle se montre très limitée. Il n’y a par exemple pas d’option pour fermer le menu, ce qui oblige à patienter bêtement ou à relancer sa partie avec un énorme élément de HUD.

Pour continuer sur les aspects troublants du produit, en dépit de son pied solidement ancré, il donne une impression de fragilité lorsqu’on manipule la dalle pour la surélever par exemple. A priori il ne s’agit que d’une impression due à la finesse de l’appareil.

Impression en jeu

Au-delà de ces menus constats, nous avons donc pu jouer dans une salle pleine de bruits et la première chose frappante, c’est que la grille de haut-parleurs située à la base du pied fait bien son office. J’entendais parfaitement bien le son des voitures qui gronde sur Forza en dépit de la musique autour de moi.

Cela favorise l’immersion, tout comme la courbure de l’écran qui permet de rentrer davantage dans l’univers vidéoludique choisi. On se voit déjà profiter à fond de ce cocon numérique. Précision importante, même à courte distance, je n’ai pas eu le sentiment de voir les pixels ou de déceler trop de reflets gênants sur la dalle. C’est là aussi un bon point, surtout pour de l’Oled.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles